Achat d'un bateau d'occasion : les conseils MAIF

Economie
Par Figaronautisme.com avec MAIF
Samedi 23 avril 2022 à 12h06

Cette année c’est sûr, vous allez franchir le pas : devenir propriétaire de votre bateau et entrer dans le cercle de plus en plus large des plaisanciers. Comme beaucoup, vous opterez pour l’achat d’un navire d’occasion.

Cette année c’est sûr, vous allez franchir le pas : devenir propriétaire de votre bateau et entrer dans le cercle de plus en plus large des plaisanciers. Comme beaucoup, vous opterez pour l’achat d’un navire d’occasion.

Utiliser votre embarcation quand vous le souhaitez, peut-être même le baptiser et surtout vivre des moments inoubliables à bord, en longeant les cotes ou au grand large, un rêve que vous n'êtes pas seul à envisager, sachez-le. Selon les chiffres officiels du ministère de la Mer, la flotte française s’est enrichie de 13 000 nouvelles immatriculations en 2020/2021, sur le million de navire en circulation (source  https://www.mer.gouv.fr/sites/default/files/2021-12/plaisqqc2021.pdf).

« La crise sanitaire a accentué le désir de posséder son propre bateau, observe Claude Mettrie, expert technique maritime basé à La Rochelle depuis plus de trente ans. Plutôt que de risquer de passer un nouveau confinement dans un appartement, beaucoup aspirent à vivre et à télétravailler sur leur bateau amarré au port. » Ajoutons à cela la perspective de passer des vacances dépaysantes malgré les restrictions, on comprend l’engouement.

Le boom de l’occasion

Pourtant, la filière nautique française a connu une baisse de 11 % de fabrication des bateaux neufs en 2020. « Les professionnels ont du mal à livrer. Il faut attendre des mois voire plus ». Les acheteurs se sont tournés en masse sur les navires de seconde main. L’autre fait marquant de ces deux dernières années, c’est le boom de l’occasion. Délai, prix, les avantages sont indéniables. Selon la Fédération des Industries nautiques, leurs ventes ont décollé de 30 %. « Les brokers rochelais (courtiers en achat de bateaux, ndlr) n'ont plus de stocks. Tout a été vendu en deux ans. »

Quel plaisancier êtes-vous ?

L'occasion a donc le vent en poupe. Vous serez sans doute tenté par l'aventure. Avant de jeter votre dévolu sur le premier navire venu, il faut se poser quelques bonnes questions. Le marché est large, il y a presqu’autant de bateaux que de type de navigation.

Quel plaisancier êtes-vous ? Un solitaire, un passionné des équipages sportifs ou plutôt adeptes des virées en famille ? Vous êtes plutôt vitesse ou balade ? Navigation côtière ou au grand large, à plus de 6 milles d’un abri ? Vous envisagez des sorties à la journée ou des croisières au long cours ?

On classe facilement les plaisanciers en deux grandes familles : les voileux et les motorisés. Et là encore il existe des sous-catégories : monocoque ou catamaran ? Dériveur ou quillard ? Moteur hors-bord ou inboard ? La composition est également déterminante : bois, aluminium ou composite ?

Le port d’attache

Viendront ensuite les questions relatives à l’emplacement du bateau. Envisagez-vous un mouillage en rivière ? Un hangar et un transport en remorque pour abriter votre bateau ? Ou louer un anneau dans un port ? Dans ce cas il vous faudra prévoir une assurance responsabilité civile. L’achat d’un bateau d’occasion présente de nombreuses similitudes avec l’achat d’une voiture de même statut. L’entretien a-t-il été régulier ? Le propriétaire peut-il vous fournir des factures de pièces changées ?

L’expertise fortement conseillée

La démarche requiert d’indispensables démarches pour sécuriser son acquisition. Difficile de ne pas passer par une expertise complète de son navire. L’achat-vente de bateaux d’occasion est au cœur du métier de Claude Mettrie. Il en réalise 35 à 50 par an, à la demande des vendeurs ou des acheteurs. Même si elle n’est pas obligatoire sur le plan légal, de nombreux assureurs demandent une expertise pour couvrir le risque.

Sous toutes les coutures

Il faut regarder le bateau sous toutes ses coutures. « A l’extérieur on voit si le mat n’est pas corrodé, si les voiles, le moteur et l’électronique sont en bon état. On n’achète pas un bateau avant de le sortir de l’eau. » On examine la carène (partie immergée de la coque, ndlt), les appendices (safrans, gouvernail), la quille, la ligne d’arbre, l’embase… « Pour moi, il faut compter environ 10 heures d’expertise pour un bateau de 10 mètres, mais ça varie d’un expert à l’autre ». Les prix sont très variables. « J’interviens principalement pour des bateaux de plus de 9 mètres. » 

Au fait des tendances du marché, l’expert pourra aussi vous renseigner sur le juste prix de votre bateau. « Sur un marché fortement et heureusement soumis au rêve et à l’irrationnel, l’intervention d’un expert déconnecté de la dimension affective est souvent précieuse. De particulier à particulier, les prix sont toujours plus élevés ».

Retrouvez encore plus de conseils dans notre cahier spécial du Bloc Marine 2022 dédié aux bateaux d'occasion !

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…