Comment maintenir le froid à bord ?

Mercredi 19 juin 2013 à 07h32

Mots clés : , , ,

Sur un bateau, conserver ses aliments au frais n’est pas toujours simple, car un réfrigérateur est un appareil énergivore. Pour moins consommer, Figaro Nautisme revient sur quelques conseils essentiels pour maintenir le froid à bord.


Le compresseur comme à la maison
Pratiquement tous les bateaux à partir de 9 m possèdent un réfrigérateur alimenté par un compresseur comme sur les modèles domestiques. La seule différence est son alimentation qui est en 12 ou 24 volts au lieu de 230 volts. Cette technique consiste à aspirer un gaz, à le comprimer (compresseur), à l'envoyer sous pression dans un circuit où il se détend, s'évapore et produit du froid dans l’évaporateur placé dans le réfrigérateur. Ce qui fait la différence entre les marques c’est le condenseur qui est chargé d’évacuer la chaleur. Plus il le fait rapidement moins le compresseur tourne longtemps. Trois solutions sont retenues : naturelle, forcée et à eau. Sur un bateau la ventilation naturelle n’est pas conseillée. Le refroidissement forcé à air est le plus souvent rencontré. Un ventilateur renouvelle l’air chaud par un apport d’air frais. Mais il peut arriver à  un moment où l’air est saturé, on brasse de l’air chaud sans pour autant l’évacuer. La dernière solution, la plus efficace est le refroidissement à eau. Différents systèmes sont retenus qui vont du serpentin dans lequel l’eau de mer circule autour du condenseur au condenseur placé sous la coque, solution de loin la plus efficace.


La consommation électrique : le point critique
Un compresseur consomme en moyenne 3 à 4 ampères. Son temps de fonctionnement dépend de l’isolation du réfrigérateur et du refroidissement du condenseur. En moyenne, il faut compter 90% (refroidissement naturel), 70% (refroidissement forcé) et 40% (refroidissement à eau) de fonctionnement soit de 85 à 40 ampères par 24 heures ce qui est loin d’être négligeable à bord.

 

Les 7 conseils pour consommer moins

1. Ne jamais obturer l’évacuation de l’air chaud et l’entrée d’air froid (refroidissement forcée).
2. L’évaporateur (ou frezzer) ne doit pas givrer. La présence de givre est synonyme d’une mauvaise isolation ou d’une entrée d’air ; il faut en rechercher la cause car à partir d’une certaine épaisseur, il ne fait plus de froid.
3. Placer des bouteilles d’eau dans le réfrigérateur fait un volant de froid qui réduit le temps de fonctionnement du compresseur (donc moins de consommation électrique).
4. Au besoin revoir l’isolation. Ainsi, si le bac est contre-moulé, il faut faire un carottage pour voir la matière isolante. Dans le cas où on trouve du polystyrène (mauvais isolant), il faut envisager de le remplacer par de la mousse de polyuréthane. A noter qu’il existe des plaques de mousse de qualité alimentaire que l’on peut coller à l’intérieur du réfrigérateur.
5. Ne jamais placer dans un réfrigérateur des produits chauds.
6. Avant d’ouvrir la porte, réfléchir à ce que l’on veut afin d’éviter que la chaleur ne rentre dans le réfrigérateur.
7. Un rangement méthodique, par exemple dans des paniers, minimisera le temps d’ouverture.
 

 

LIRE AUSSI :

Jeter l’ancre avec les guindeaux

Du bon usage des anodes pour protéger son bateau

Radeau de survie : bien s'équiper selon son type de navigation
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction