Appendre à connaître les oiseaux de mer

Dimanche 3 juillet 2016 à 07h26

Mots clés : , ,

Un petit guide très pratique aide à se familiariser avec les oiseaux de Bretagne, en particulier les espèces marines qui représentent près de la moitié des effectifs en France.


Deux pingouins torda se reposent le 29 Juin 2004 sur l'île Rouzic dépendant du domaine des Sept Iles. La station ornithologique qui veille sur la plus ancienne réserve naturelle de France. Crédits photo : MARCEL MOCHET / AFP

Qui n’a pas observé à la jumelle les majestueuses circonvolutions au raz des vagues des fous de Bassan ou les plongeons frénétiques des sternes ? Si vous aimez les oiseaux marins, ce petit guide au format de poche mérite sa place dans votre bibliothèque de bord. Vous apprendrez à mieux connaître dix-sept espèces différentes, du tadorne de Belon au pingouin Torda, de héron cendré au pitpit maritime. Chaque oiseau est répertorié sous son nom français, scientifique et breton. Un texte très court présente les caractéristiques biologiques de chaque espèce et les lieux où elle séjourne. L’ouvrage comporte en outre un petit carnet de bord, où l’ornithologue en herbe pourra consigner ses observations. L’auteur, François de Beaulieu, écrivain, naturaliste et historien, est administrateur de l’association Bretagne Vivante qui joue un rôle important dans la protection, la gestion et la mise en valeur de plusieurs centaines de sites naturels.

Des réserves naturelles sur toute la côte bretonne

La Bretagne a en effet été pionnière dans la protection de ses richesses naturelles. Dès 1913, les Sept-Îles, en face de Perros-Guirec, ont été sanctuarisées. En 1959, la réserve de Goulien, au cap Sizun, tête de pont d’un réseau unique en France, a été ouverte au public. Quant à la mer d’Iroise, elle abrite le premier parc naturel marin, créé en 2008. De la baie du Mont-Saint-Michel au golfe du Morbihan, de nombreuses réserves abritent ainsi oiseaux migrateurs et sédentaires qui peuvent être observés en toute saison. « Les courlis, chevaliers et barges apparaissent dans les grandes baies dès la mi-juillet et les derniers partent en mars, explique François de Beaulieu. On a même vu des hirondelles rustiques passer l’hiver sur les plages bretonnes ! » Certaines espèces sont plus familières comme les goélands argentés, qui viennent se poster derrière un bateau au mouillage, à l’heure du dîner, les plus téméraires n’hésitant pas à se poser à bord. Dans ce cas, une seule règle prévaut : ne pas donner à manger à des espèces sauvages !

Oiseaux de Bretagne par François de Beaulieu. Collection Les Mosaïques Nature. Editions Glénat – 2013.



A lire aussi :

Livres : ces aventures humaines à découvrir
L’aventure est dans les livres


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction