Les attaques de requins en hausse en 2015

Samedi 9 juillet 2016 à 07h11

Mots clés : , ,

En 2015, on a enregistré 98 attaques de requins à travers le monde mais pas plus de décès pour autant : 6 morts cette année. La principale raison de ces attaques : le réchauffement climatique et le nombre croissant de baigneurs.


sous licence creative commons LGim

Le triste record de l'an 2000 a été battu : 98 attaques de squales ont été enregistrées en 2015, contre 88 cinq ans plus tôt. Fort heureusement, cela n'a pas entrainé une hausse du nombre de morts liés à des attaques. Six personnes ont succombé à des morsures de requins, une moyenne stable depuis ces dix dernières années.

Les zones concernées par ces attaques sont : la Réunion, la Nouvelle-Calédonie, l'Australie, les Etats-Unis et l'Egypte. "La Réunion est actuellement l'endroit le plus mortel du monde en matière d'attaques de requin". En 5 ans, la Réunion a subi 18 attaques de requins, dont 7 mortelles, ce qui représente "un taux très, très élevé de mortalité" a expliqué à l'AFP George Burgess, directeur de l'Université de Floride, qui receuille les statistiques sur ce sujet depuis 1958.
Les Etatts-Unis enregistrent un taux record d'attaques : 59 en 2014 donc 30 en Floride, mais aucune n'a été mortelle.
L'Australie et l'Afrique du Sud ont subi respectivement 18 et 8 attaques

Pourquoi une telle recrudescence des attaques ?

Plusieurs hypothèses peuvent être avancées quant à l'augmentation du nombre d'attaques de squales. Tout d'abord le réchauffement climatique qui dérègle les courants, la température de l'eau et donc poussent les requins plus au sud ou plus au nord selon l'espèce, car ils suivent leurs proies et donc cela élargit les zones où ils évoluent.
Le nombre sans cesse croissant de touristes, plongeurs ou surfeurs peut être une des raisons. En effet, les requins s'habituent à la présence humaine et n'ont plus peur de s'approcher du rivage. Les attractions consistant à nourrir des requins, le "shark feeding", à travers une cage modifient également le comportement de ces animaux.
Enfin, le rejet des déchets alimentaires à proximité des côtes par les restaurants par exemple peut attirer les requins, à la recherche de nourriture, comme des carcasses et des restes de poissons.

Mais pas la peine de paniquer : nous avons plus de risques de mourir attaqué par un ours. Alors balade en mer ou balade en forêt ?


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction