Route du Rhum : pluie d'arrivées sur la Guadeloupe

Alors que la journée s’annonce chargée avec l’arrivée des premiers des trois autres catégories de la course (Rhum Multi, Class40, Rhum Mono), ce début de semaine a été marqué par le final à couteaux tirés des deux IMOCA d’Alan Roura (La Fabrique) et de Stéphane Le Diraison (Time for Oceans), dans le sillage de Damien Seguin (Groupe APICIL). Et si les alizés sont encore bien présents au large de l’arc caraïbe, ils jouent au yo-yo à l’approche de l’île papillon…


Alan Roura empochait la mise hier sur la ligne d'arrivée avec quatre minutes quarante-trois secondes de marge sur Stéphane Le Diraison, le plus petit écart de cette onzième édition de la Route du Rhum. / ©Gilles Morel

Encore ce lundi, après l’arrivée au cœur de la nuit guadeloupéenne de Damien Seguin, remarquable sixième à bord de son plan Finot-Conq sans foils (le deuxième avec SMA), des grains de toute beauté ont enveloppé les reliefs de Basse-Terre, déversant leur lot d’eau sur La Soufrière avant de lancer quelques piques sur les deux monocoques IMOCA en passe de virer la bouée de Rivière-Sens, sous le vent de l’île.

Alan Roura qui avait pourtant atterri le premier sur la Tête à l’Anglais, voyait Stéphane Le Diraison le déborder avant d’embouquer le canal des Saintes. Mais le Suisse profitait d’un contre-bord difficile de son concurrent pour reprendre la direction des opérations à moins de douze milles de l’îlet à Cochons… Et l’Helvète empochait la mise sur la ligne d’arrivée avec quatre minutes quarante-trois secondes de marge sur le Français, le plus petit écart de cette onzième édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe !

Rafales d’arrivées

Et si jusqu’à présent, les solitaires se sont répartis les honneurs de l’arrivée avec des écarts suffisants entre chaque « grappe » et chaque groupe, les jours prochains s’annoncent plus animés ! Déjà il y a quelques heures (11h15 ce mardi heure française), Pierre Antoine (Olmix) a franchi la ligne d'arrivée à Pointe-à-Pitre. Il est le premier trimaran de la catégorie Rhum Multi à atteindre la Guadeloupe, et il en a des choses à raconter sur son aventure ! Non seulement il a dominé ses concurrents (son plus proche adversaire lui rend au minimum une journée et demie), mais en sus il sera crédité d’un temps compensatoire pour avoir porté secours à Lalou Roucayrol. Ce dernier s’était retourné sur son Multi50 Arkema, 350 milles devant lui dans son Sud-Ouest, et le skipper avait dû se dérouter pour embarquer le solitaire chaviré, puis faire route vers le remorqueur parti de la Martinique pour y déposer le Médocien.

Pierre Antoine (Olmix) a franchi la ligne d'arrivée à Pointe-à-Pitre. Il est le premier trimaran de la catégorie Rhum Multi à atteindre la Guadeloupe, et il en a des choses à raconter sur son aventure ! / ©Pierre Antoine / Olmix

Le premier Class40 devrait apparaître sur les écrans radars de la ligne d’arrivée d'ici peu : Yoann Richomme (Veedol-AIC) a non seulement largement dominé la catégorie la plus fournie de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe (53 partants !), mais en plus y a mis la manière avec un potentiel certes impressionnant aux allures débridées, mais surtout avec une trajectoire quasi parfaite depuis le départ de Saint-Malo ! C’est certainement la suprématie la plus magistrale de cette onzième édition avec 80 milles de delta sur son dauphin, dont le nom n’est pas encore acquis entre Phil Sharp (Imerys Clean Energy) et Aymeric Chappellier (Aïna-Enfance & Avenir). Les deux solitaires ne sont espacés que de quelques milles, une marge insuffisante pour aborder la Tête à l’Anglais sereinement !

Enfin dans l'après-midi, c’est le troisième trimaran ULTIME qui est attendu à Pointe-à-Pitre : Thomas Coville (Sodebo Ultim’) qui avait dû patienter à La Corogne pour réparer son bras de liaison avant fissuré a pu appuyer sur l’accélérateur une fois l’archipel du Cap-Vert débordé. Le Trinitain va ainsi s’adjuger la troisième marche du podium, reléguant à plus de 1 000 milles le seul concurrent restant, Romain Pilliard (Remade – Use it Again).

Cet après-midi, c'est le troisième trimaran ULTIME qui est attendu à Pointe-à-Pitre : Thomas Coville (Sodebo Ultim) qui avait dû patienter à La Corogne pour réparer son bras de liaison avant. / ©Eloi Stichelbaut SODEBO

A lire aussi :

Loïck Peyron : « je vais perdre la Route du Rhum ! »

Alan Roura bat Stéphane Le Diraison de 4 minutes et 43 secondes !



SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction