Leopard 50, propriété avec vue sur mer

Voiliers
Jeudi 25 avril 2019 à 6h30

Le nouveau 50 affiche une silhouette beaucoup plus élégante et sportive, en rupture totale avec les anciennes générations et propose un aménagement astucieux. Pari réussi !

Pour son 22e modèle, le chantier présente le Leopard 50 destiné à remplacer le vertueux 48. Pour la première fois, il est aussi disponible en version L qui comporte un petit flybridge sur le roof casquette. ©Leopard Catamarans
Le nouveau 50 affiche une silhouette beaucoup plus élégante et sportive, en rupture totale avec les anciennes générations et propose un aménagement astucieux. Pari réussi !

Avec plus de 1 800 catamarans produits depuis sa création en 1991, le chantier Roberston & Caine est devenu le premier constructeur mondial de catamarans à moteur et le troisième pour ceux à voile. Pour son 22ème modèle, la marque présente le Leopard 50 destiné à remplacer le vertueux 48. Pour la première fois, il est aussi disponible en version L qui comporte un petit flybridge sur le roof casquette. La version de base sans fly est baptisé P. Alors que nous n’avions aucun doute sur la robustesse, les qualités marines et sur la clairvoyance des aménagements, il faut avouer que le design extérieur des versions antérieures ne nous avait jamais convaincu.

Le 50 affiche une silhouette beaucoup plus élégante et sportive, en rupture totale avec les anciennes générations, grâce à la casquette de roof semblant être posée sur les vitrages latéraux teintés. La caractéristique remarquable des Leopard est, bien sûr, la porte donnant directement sur le cockpit avant offrant ainsi une pièce supplémentaire très accessible y compris pour les petits ou les plus âgés. Pour les sceptiques de la formule, rappelons simplement que plus de 1 000 unités ont été produites ainsi. Avec le cockpit arrière et le fly, cela fait trois zones de vie extérieures, sans compter la nouvelle plateforme de bain électrique.

Nautisme Article
Le 50 affiche une silhouette beaucoup plus élégante et sportive, en rupture totale avec les anciennes générations, grâce à la casquette de roof comme posée sur les vitrages latéraux teintés.© Leopard Catamarans

L’aménagement intérieur est une merveille d’ergonomie où la circulation est privilégiée, même en étant nombreux. La table et la cuisine, face à la mer, sont idéales contre le mal de mer et les carrés, intérieur et extérieur, sont mitoyens. La cabine propriétaire possède sa descente privative mais n’occupe pas toute la coque laissant la place à une autre cabine avant. On peut en avoir quatre ou cinq avec des lits doubles et autant de salles de bains. Les finitions en bois clair sont d’une grande qualité, seul un manque de vision par les hublots de coque en position allongée sur les lits arrière est à déplorer.

Nautisme Article
En prenant la barre, la timonerie extérieure est très bien agencée et les retours de manoeuvres très limpides autorisent une navigation soliste à ce poste.© Leopard Catamarans

Le catamaran se déhale bien à toutes les allures

En prenant la barre, la timonerie extérieure est très bien agencée et les retours de manœuvres très limpides autorisent une navigation soliste à ce poste. La commande des winchs électriques au pied mériterait une protection plus efficace, car on appuie vite dessus par inadvertance. Notre version était équipée de deux 80 ch Yanmar, qui est une option propriétaire, mais la puissance livrée en standard est de 2 x 57 ch. En sortant du port, on cale la vitesse de croisière sur  2 500 tr/m et 8 nœuds pour aller chercher le peu de vent qui souffle sur la baie de Saint-Raphaël. Dans un vent faible, le bateau se déhale bien à toutes les allures en dessous de 90°, en prenant soin d’envoyer le code 0 dès que l’on passe au petit largue. La mise au point de ces catamarans bénéficie de la proximité avec les plus importants opérateurs de charter Sunsail et The Moorings. Ces trois acteurs appartiennent à Travelopia, autrefois propriété du groupe TUI et désormais détenue par le fond d’investissement KKR. Le retour client est exploité à son comble. Mais le vrai avantage réside dans l’acquisition d’une unité en formule gestion-location et dans ce cas, le modèle devient le Moorings 5000. Avec un apport représentant le tiers du prix de base et un loyer d’environ 600 €/mois, vous bénéficiez d’une douzaine de semaines par an, où vous voulez, quand vous voulez et avec qui vous voulez. Il est possible aussi de céder ses semaines, et comme la moyenne d’utilisation est de 4 semaines/an, l’achat en copropriété est presque à conseiller.

Nautisme Article
La caractéristique remarquable des Leopard est, bien sûr, la porte donnant directement sur le cockpit avant. Avec le cockpit arrière et le fly, cela fait trois zones de vie extérieures.© Leopard Catamarans

Notre avis :

Le Leopard 50 reprend toutes les qualités développées par la marque depuis deux décennies avec en prime un look enfin très élégant. Il devient très attrayant pour les purs propriétaires. En formule « achetez vos vacance sur l’eau », pas de problèmes d’entretien, de place de port, toujours le même modèle à disposition aux quatre coins du monde. Rien que les avantages du bateau. De quoi remettre nos vieux dictons maritimes au placard.

Les +

Une silhouette et un design très convaincant

Une ergonomie des aménagements et manœuvre au top

La formule magique de gestion-location

Les –

Les lits arrière un peu bas pour profiter de la vue

Les commandes de winchs électriques mal protégées

Nautisme Article
Le Leopard 50 reprend toutes les qualités développées par la marque depuis deux décennies avec en prime un look enfin très élégant. Il devient très attrayant pour les purs propriétaires. © Leopard Catamarans

Caractéristiques techniques :

Longueur hors tout : 15,40 m

Maître bau : 8,04 m

Tirant d’eau haut/bas : 1,60  m

Déplacement lège : 20,60  t                                  

Capacité carburant : 920 l

Capacité eau douce : 700 l

Motorisation : 2 x 57 ch

Cabines/couchages : 4 à 5 / 6 à 12

Surface au près : 154,20  m²

Code 0 : 90,60 m²

Code D : 157,40 m²

Design int/ext : Leopard Catamarans

Chantier : Leopard Catamarans (Afrique du Sud)

Prix :

de base : environ 575 000 € HT

version Moorings 5000 tout équipé : environ 810 000 € HT

version essayée : environ  840 000 € HT

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…