Le parcours de La Solitaire du Figaro à la loupe

Course au large
Mardi 31 mars 2020 à 10h24

L'organisation de La Solitaire du Figaro vient de dévoiler le parcours officiel de la 51eme édition qui débutera le 30 août prochain en Baie de Saint-Brieuc. Une épreuve de course au large qui se veut corsée, technique et imprévisible avec quatre étapes et plus de 1 830 milles nautiques. Mais aucune escale n'est prévue à l'étranger...

L'organisation de La Solitaire du Figaro vient de dévoiler le parcours officiel de la 51eme édition qui débutera le 30 août prochain en Baie de Saint-Brieuc. Une épreuve de course au large qui se veut corsée, technique et imprévisible avec quatre étapes et plus de 1 830 milles nautiques. Mais aucune escale n'est prévue à l'étranger...

L'organisateur de La Solitaire du Figaro vient de dévoiler le calendrier et le parcours officiel de l'épreuve de course au large. Une bonne nouvelle dans une ambiance morose "plombée" en partie par l'annulation  ou le report de toutes les épreuves de voile du printemps. Le grand départ de cette 51eme édition sera donc donné le 30 août prochain en Baie de Saint-Brieuc. "Le menu se montre alléchant avec quatre étapes à courir, trois longues de plus de 500 milles et plus comme les aiment les marins et un dernier run de 24h pour boucler ce grand marathon de trois semaines. Les phares du Fastnet et de Wolf Rock animeront le parcours avec plusieurs traversées de la Manche, des contournements de rails et des bancs de sable jusqu’à Dunkerque, puis des cailloux et du courant en pagaille pour rejoindre … la Loire-Atlantique ! " précise OC Sport, l'organisateur de La Solitaire. Francis Le Goff, Directeur de course, continue de prôner l’ouverture avec peu de marques à contourner et pour laisser libre-cours au jeu stratégique des solitaires. A noter qu'en fin de semaine, la publication de l’Avis de Course ouvrira les inscriptions de cette édition 2020... 

Nautisme Article
© OC Sport

Pas d'escales à l'étranger

Entre les jeunes bizuths avides de découvrir l’excellence du circuit Figaro Bénéteau (Robin Follin, Erwan le Draoulec, Elodie Bonafous, Estelle Greck, etc.), les habitués du circuit (Xavier Macaire, Anthony Marchand, Alexis Loison etc.) et les anciens vainqueurs, notamment celui du dernier Vendée Globe, Armel le Cleac’h, plus d’une trentaine de participants sont attendus à Saint-Quay-Portrieux dès le 25 août prochain. A bord de leurs Figaro Bénéteau 3 à foils, les solitaires vont devoir faire preuve d’un énorme mental pour tenter de remporter le graal en Loire-Atlantique, terre d’accueil de l’arrivée de la 3e étape et du grand final. Un retour dans les Pays de la Loire pour La Solitaire du Figaro cette année, qui avait fêté sa cinquantième édition en fanfare, au départ de Nantes en 2019.

Etape 1 : un aller et retour de 642 milles via le Fastnet !

« La seule marque de parcours de cette première longue étape sera le phare du Fastnet à laisser à tribord. Le jeu demeure très ouvert pour les solitaires dès le début, chacun élaborera son jeu tactique en fonction des pièges en Manche et en mer d’Irlande. » explique Francis Le Goff. Sitôt le départ en Baie de Saint-Brieuc, les skippers mettront le cap vers l’Irlande en prenant soin de déborder l’archipel caillouteux des îles Scilly et ses DST (zone de séparation de trafic) dans l’Ouest des Cornouailles anglaise à l’aller comme au retour ! Tout sera donc possible : passer au large ou à l’intérieur des îles. Une grande partie d’échecs en perspective …

Etape 2 : Cap sur Dunkerque via les côtes anglaises en 497 milles

Attention trafic et bancs de sable ! « Depuis Saint-Quay-Portrieux, la flotte mettra le cap vers le phare de Wolf Rock dans le sud-ouest de la pointe de la Cornouailles, puis devra rejoindre une marque de parcours devant le phare d’Antifer près d’Étretat avant de finir devant Dunkerque. Ce sera une étape où la lucidité sera le nerf de la guerre sur les derniers milles. » précise Francis Le Goff. Une deuxième étape avec toujours un jeu certes très ouvert entre Wolf Rock et la côte d’Albâtre, mais beaucoup de pièges à éviter comme les nombreux DST qui vont contraindre la navigation dans un long couloir jusqu’à Dunkerque. Trafic transmanche entre Calais et Douvres, courant et bancs de sable jusqu’à la ligne d’arrivée, la gestion du sommeil sera primordiale dès le départ de l’étape afin de garder de la fraîcheur sur le dernier tronçon …

Etape 3 : un côtier de 504 milles de Dunkerque à l’estuaire de la Loire

Plein les yeux sur cette troisième étape tant il y aura de la diversité dans les décors ! Opale, Albâtre, Nacre, Granite Rose, Iroise, Mégalithes, Amour jusqu’à la côte de Jade, un grand tour photogénique mais constellé d’embûches : effets de pointes, de caps, courants, îles et cailloux, pêcheurs. 504 milles sous haute tension, un œil sur la carte, un autre sur les réglages, et des nuits blanches assurément !

Etape 4 : un run de 24h et 183 milles entre les îles pour le grand final

Après trois étapes dures et éprouvantes, les solitaires vont devoir puiser dans leurs dernières ressources pour 24h de course, une boucle qui devrait les faire naviguer entre l’ile d’Yeu et Belle-Île via l’ile de Groix avant de les voir revenir en Loire-Atlantique pour sacrer le grand vainqueur de cette 51e édition qui s’annonce pleine de rebondissements et de suspense.

Le programme de la 51e Solitaire du Figaro :

25 août : Convocation des bateaux à Saint-Quay-Portrieux

30 août : Grand départ

2 septembre : ETA de l’Etape 1

6 septembre : Départ de l’Etape 2

9 septembre : ETA de l’Etape 2 à Dunkerque

12 septembre : Départ de l’Etape 3

16 septembre : ETA de l’Etape 3 en Loire-Atlantique

19 septembre : Départ de l’Etape 4

20 septembre : Arrivée de l’Etape 4 - Fin de La Solitaire du Figaro 2020

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.