Solitaire du Figaro : une étape décisive et constratée, un « ogre » !

Course au large
Samedi 12 septembre 2020 à 18h34

Le vent d’Ouest Sud Ouest qui s’est ébroué tôt ce matin sur les dunes de Dunkerque a levé dès l’entrée du grand port Nordiste, un clapot court et croisé. C’est sur ce terrain de jeu cabossé mais ensoleillé qu’a été donné à 16 heures tapantes le départ de la 3e étape de La Solitaire du Figaro.

©Alexis Courcoux
Le vent d’Ouest Sud Ouest qui s’est ébroué tôt ce matin sur les dunes de Dunkerque a levé dès l’entrée du grand port Nordiste, un clapot court et croisé. C’est sur ce terrain de jeu cabossé mais ensoleillé qu’a été donné à 16 heures tapantes le départ de la 3e étape de La Solitaire du Figaro.

Terme d’une longue pérégrination de 492 milles le long des côtes de la Manche et autour de la pointe de Bretagne, Saint-Nazaire en Loire-Atlantique sacrera le marin le mieux inspiré et qui aura déjoué les innombrables pièges du parcours. En l’absence de bouée de dégagement, les 33 solitaires encore en lice (après les abandons de Robin Marais – Ma Chance Moi aussi - et de Corentin Douguet – NF Habitat) ont entamé au louvoyage l’entrée en Manche et le contournement des deux grands caps de la côte d’Opale, Blanc Nez et Gris Nez. Face aux courants et dans une radieuse lumière, les solitaires parvenaient à s’aligner dans un tempo parfait pour s’élancer dans le coup de canon en tribord amure. Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) s’imposait en costaud au bateau comité et entamait la belle sarabande des virements de bord en route vers la côte d’Opale.

15 à 20 nœuds de vent au louvoyage

Une étape annoncée décisive, majuscule et contrastée à souhait. Un véritable « ogre » selon Marc Mallaret (CER Occitanie). Voilà donc ce qui attend les protagonistes jusqu’à au moins mercredi prochain et l’arrivée possible dans l’estuaire de la Loire. D’ici là, il faudra négocier entre falaises et DST du Pas-de-Calais les allures au plus près du vent d’Ouest soufflant entre 15 et 20 nœuds, et appelé à fraichir cette nuit. Les premiers concurrents devraient se présenter devant Dieppe au petit matin, et laisser à tribord la bouée Daffodils mouillée à moins de 4 milles du rivage. Le vent faiblira alors pour prendre de l’Est et permettre l’envoi des spis, prélude à une belle traversée de la Baie de Seine. Cette course de placement déterminera bien entendu le passage des deux raz du Cotentin, Barfleur et Blanchard. Les prévisions pour la suite Bretonne du programme sont à ce jour évasives, et il sera demandé aux solitaires de déterminer avec les outils informatiques du bord la meilleure route pour contourner la pointe de Bretagne, dans ou contre les courants de Portsall et du Four.

De l’éloge du plaisir

On l’aura compris, La Solitaire du Figaro cumule toutes les difficultés, toutes les aspérités du métier de coureur au large. Étonnamment, c’est souvent au paroxysme de ces douloureux moments de dépassement, de doute, de torture physique et intellectuelles, que les coureurs trouvent un niveau de satisfaction, de plénitude et, avouent-ils, de plaisir. La compétition, son adrénaline associée qui anesthésie doutes et douleurs, l’osmose avec une machine de course, l’harmonie avec le rythme des éléments, la solitude choisie et désirée, tout cela participe à l’indicible et si peu évident plaisir de naviguer en course et à couteaux tirés quel que soit l’humeur des éléments. Pour le leader du classement général provisoire, Armel le Cléac’h (Banque Populaire), comme pour le dernier de cordée Kenny Rumball (RL Sailing), La Solitaire procure un plaisir proportionnel au stress et aux angoisses qu’elle génère.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.