Knut Frostad, CEO de Navico : « 22 des 33 bateaux qui participent à la course ont à leur bord des appareils B&G »

Vendée Globe
Mercredi 18 novembre 2020 à 9h10

Le groupe Navico est partenaire de plusieurs skippers lors de cette édition du Vendée Globe comme Thomas Ruyant (LinkedOut) et Boris Hermann (SeaExplorer). Mais ce n'est pas tout : les 2/3 de la flotte sont équipés d'appareils électroniques B&G. Entretien avec Knut Frostad, CEO de Navico.

©Navico
Le groupe Navico est partenaire de plusieurs skippers lors de cette édition du Vendée Globe comme Thomas Ruyant (LinkedOut) et Boris Hermann (SeaExplorer). Mais ce n'est pas tout : les 2/3 de la flotte sont équipés d'appareils électroniques B&G. Entretien avec Knut Frostad, CEO de Navico.

Pouvez-vous vous présenter ?

"Je m'appelle Knut Frostad, je suis le CEO de Navico. Avant de diriger Navico, j'étais le PDG de la Volvo Ocean Race depuis 2008. J'ai également été membre du conseil d'administration de Navico pendant près de 15 ans avant d'en devenir PDG. Je connaissais donc bien la société avant d'assurer ce rôle.

Dans mes jeunes années, j'ai été skipper et marin professionnel, ayant participé à la Volvo Ocean Race à quatre reprises, dont deux fois en tant que skipper. J'ai également participé aux Jeux Olympiques dans la discipline voile pour l'équipe de Norvège. J'ai passé un certain temps à naviguer en France, dans la Corum Sailing Team, ainsi qu'avec Thomas Coville sur son ORMA 60 Sodebo."

Comment êtes-vous passé du monde de la course au large à la direction de Navico ?

"Je suis connu pour mon expérience en voile (et pour avoir dirigé un événement sportif / de voile), mais j'ai toujours été attiré par le monde des affaires, depuis que j'ai participé aux Jeux Olympiques. J'ai obtenu un MBA et je conseillais d'autres entreprises à mi-temps.

Lorsque vous passez du monde des affaires au milieu sportif, les mêmes principes s'appliquent : les personnes, la motivation, le travail d'équipe, etc. Les deux mondes sont plus semblables que l'on ne pourrait le croire ! C'est une véritable course contre les concurrents mais dans une arène différente."

Pouvez-vous présenter le groupe Navico, et en particulier B&G ?

"B&G est la marque « navigation » de Navico à la pointe de l'innovation dans le domaine de la voile depuis 50 ans. La majorité de la flotte du Vendée Globe (22 sur 33 cette année) aura à son bord des équipements B&G, qu'il s'agisse de pilotes automatiques, de radars, d'instruments ou de traceurs de cartes marines pour leur permettre de naviguer plus rapidement et en toute sécurité lors de leur magnifique tour du monde en IMOCA 60.

B&G est utilisé par les meilleurs, ce qui est fantastique pour nous, mais signifie également que nous avons des exigences plus strictes en matière de qualité, de durabilité et de performance.

Grâce à mon expérience dans le monde de la voile, j'ai la chance de compter beaucoup d'amis parmi les équipes et j'ai la possibilité de rencontrer des marins qui continuent de courir encore aujourd'hui. Venant de ce même monde, je recueille directement de nombreux retours sur nos produits."

Quelle est l'implication de Navico/B&G dans le Vendée Globe ? 

"B&G est à bord des bateaux du Vendée Globe depuis la première course remontant à 1989 et nous avons l'intention de poursuivre et de développer cette tradition à l'avenir. François Gabart, Armel Le Cléac'h et bien d'autres ont utilisé les produits B&G afin de les aider à relever le défi que présente cette course."

Êtes-vous partenaire de skippers en particulier lors de cette édition ?

"Oui, sur cette édition 2020, nous sommes partenaires de certains marins dont Thomas Ruyant sur LinkedOut, Boris Herrmann sur SeaExplorer, Ari Huusela sur Stark, Didac Costa sur One Planet One Ocean et Miranda Merron sur Campagne de France. Nous nous sommes associés à toutes ces équipes, et travaillons étroitement avec elles sur leurs campagnes et en les soutenant avec nos produits. Outre ces équipes spécifiques, 22 des 33 bateaux qui participent à la course en 2020 ont à leur bord des appareils électroniques B&G."

Pouvez-vous nous présenter les dernières innovations Navico embarquées sur les bateaux du VG ?

"Nous proposons plusieurs produits différents à bord des bateaux des équipes que nous sponsorisons et de certains autres participants, notamment les nouveaux radars à compression d'impulsions HALO, qui constituent une pièce essentielle du kit du navigateur solitaire, en l'aidant à déterminer les conditions météorologiques et les dangers. Certains bateaux sont également équipés de notre nouvel écran multifonctions Zeus™3S, qui est doté d'un nouveau processeur ultra-rapide pour une réponse immédiate, leur permettant d'exécuter simultanément les cartes, le radar et les commandes du pilote automatique sans compromettre les performances. En outre, vous retrouverez de nombreux bateaux équipés de notre système H5000 et de nos systèmes de pilote automatique et WTP3, qui sont des produits très populaires dans la flotte IMOCA depuis plusieurs années. Nos capteurs de vent en haut du mât sont uniques dans l'industrie avec une précision et une fiabilité dont nous sommes vraiment fiers. L'entrée de données de qualité dans nos instruments détermine le résultat."

Comment vos produits peuvent-ils aider les skippers à faire la différence ?

"Dans la flotte vendéenne actuelle et dans la navigation en solitaire en général, les marins se fient énormément à leurs instruments, aux données et aux pilotes automatiques à bord pour mener le bateau. En pratique, le bateau peut être piloté par le pilote automatique jusqu'à 90 % du temps en course. Les marins doivent donc avoir confiance à 100 % dans les outils dont ils disposent à bord. Les données fournies par les instruments sont essentielles pour favoriser cette confiance, mais aussi pour planifier et réagir aux circonstances, où un dixième de la vitesse du bateau peut faire la différence entre la victoire et la défaite. Dans le cadre de leur routage en considération des conditions météorologiques, il est absolument essentiel de déterminer précisément la vitesse et la direction du vent qu'ils rencontrent (ainsi que d'enregistrer les différentes tendances observées au fil du temps) afin de déterminer si le modèle météorologique est juste ou erroné et de se placer correctement en fonctions du modèle météorologique. Cela aide donc fondamentalement les marins à prendre de meilleures décisions."

Quelle est votre vision de l'avenir pour le groupe et ses différentes marques ?

"Nous avons des nouvelles très prometteuses pour nos quatre marques et nous allons franchir un cap au cours des 18 prochains mois. Je ne peux pas en révéler trop à ce jour, mais je peux vous dire que nous allons nous concentrer sur ce qui est le coeur de chacune de nos quatre marques : Simrad, B&G, Lowrance and C-Map.

Nous nous apprêtons à vivre des prochains mois et années palpitantes et bien que nous vivions tous des périodes difficiles, je crois sincèrement que le nautisme est une expérience sûre et merveilleuse que chacun pourra explorer à l'avenir, seul, en famille et entre amis ! Notre situation actuelle a encore accentué cette évidence.

Je profite également de cette opportunité pour souhaiter à tous les skippers du Vendée Globe un parcours rapide et en toute sécurité autour de la planète ! Je les suivrai tous les jours !"

Knut Frostad, PDG de Navico © Navico
L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.