En février, cap sur la République Dominicaine

Carnet de voyage
Jeudi 30 janvier 2020 à 12h35

Chaque semaine, la rédaction sélectionne une destination pour s’évader le temps de quelques jours. Pour cette première semaine de février, cap sur la République Dominicaine. A cette époque de l'année, la destination réserve bien des surprises et devient le rendez-vous des touristes du monde entier, qui viennent observer les baleines...

Chaque semaine, la rédaction sélectionne une destination pour s’évader le temps de quelques jours. Pour cette première semaine de février, cap sur la République Dominicaine. A cette époque de l'année, la destination réserve bien des surprises et devient le rendez-vous des touristes du monde entier, qui viennent observer les baleines...

Un climat tropical avec deux saisons bien distinctes

Le climat de la République Dominicaine est chaud tout au long de l’année avec des températures qui évoluent peu. C’est le régime des précipitations qui permet de distinguer une saison sèche de décembre à avril d’une saison des pluies qui a lieu entre mai et novembre. Partir au début du mois de février est donc la période idéale pour découvrir la République Dominicaine. Les températures sur les côtes sont généralement comprises entre 19 et 21°C au lever du jour et autour de 29°C dans l’après-midi. La température de l’eau de mer est de l’ordre de 25°C. Si vous allez randonner sur les reliefs de l’intérieur, les températures sont beaucoup plus fraîches et descendent le matin jusqu’à 7°C. Pas très étonnant quand on sait que le point culminant est à 3098 m (Pico Duarte).

Nautisme Article
En février, l'eau est autour de 25 °C et les températures varient de 19 à 29°C, entre le matin et l'après-midi. C'est la période idéale !

Ciel changeant et chaleur sans excès pour première semaine de février

Si vous séjournez sur la côte sud de la République Dominicaine, les conditions météo s’annoncent des plus agréables avec une alternance de soleil et de passages nuageux sans conséquences sur le beau temps. Le risque d’averse sera très limité et les températures partiront de 21 à 22°C le matin pour atteindre 29 à 30°C au plus chaud de l’après-midi. Sur la côte nord de l’île, comptez sur une atmosphère un peu plus humide et instable. Les bourgeonnements nuageux pourront donner quelques averses éparses mais elles seront généralement de courte durée et ne gâcheront en rien votre journée. La chaleur sera parfois lourde à supporter en raison de l’importante humidité de l’air. Au cours de cette période, l’alizé qui est le vent dominant dans les Caraïbes sera plutôt faible, ne dépassant pas 20 à 30 km/h.

Nautisme Article
Lors de votre séjour, les conditions météo s'annoncent des plus agréables avec une alternance de soleil et de passages nuageux sans conséquences sur le beau temps.

Un paradis pour les sports nautiques

Sur le territoire, toutes les activités nautiques sont pratiquées, notamment dans les zones hôtelières de Punta Cana, Samaná et Puerto Plata, au Nord, Cabarete est un lieu idéal pour pratiquer le surf, le kitesurf ou encore la planche à voile. Les windsurfers l’ont élu parmi les 10 meilleurs spots au monde. En effet, sur 15 km, il n’y a aucune barrière de corail au large de la côte et l’après midi, quand soufflent les alizés, d’énormes vagues se forment. De nombreuses écoles de surf sont implantées à Cabarete. À la mi-juin s’y déroule la « Cabarete Surf Week », une compétition internationale qui voit s‘affronter de nombreux athlètes. Véritable sanctuaire pour les fanatiques de plongée, les eaux de la République Dominicaine offrent aussi bien de magnifiques récifs coralliens que des épaves de galions échoués il y a 5 siècles. Les plongeurs sont invités à visiter les grottes sous-marines, à participer à des excursions pour contempler la vie des poissons multicolores, des mérous, des barracudas, des dauphins et toute la richesses des couleurs de ses coraux. Les sites de plongée les plus importants se trouvent dans le nord à Sosua, Rio San Juan, Las Terrenas, Cofrési, Montecristi, sur la côte est à La Caleta, Bayahibe et Punta Cana, mais aussi sur la côte ouest du côté de l’Ile Beata ou de la mythique Baie des Aigles à Pedernales

La baie de Samana, paradis des baleines

La presqu'île de Samaná abrite depuis 1986 un sanctuaire pour les mammifères marins. De la mi-janvier à la mi-mars, des touristes du monde entier viennent y observer l'une des plus grandes concentrations de baleines à bosse. La Baie de Samaná étant un lieu de rendez-vous annuel pour ces mammifères qui viennent mettre bas, chercher un compagnon et exécuter une frénétique parade nuptiale avant de s’accoupler. Les mâles se défient en frappant l’eau à coups de nageoires caudales, offrant aux amateurs de «whale-watching» un spectacle unique. Pour manifester leurs émotions, il leur arrive d’effectuer d’incroyables bonds au-dessus de l’eau... Une parade époustouflante.

Nautisme Article
La presqu'île de Samaná abrite depuis 1986 un sanctuaire pour les mammifères marins. De la mi-janvier à la mi-mars, des touristes du monde entier viennent y observer les baleines à bosse.© © Pixabay

Pour une semaine en tout inclus avec vol au départ de Paris en dernière minute, prévoyez entre 1 000 et 1 500 euros, selon les prestations souhaitées.

Avant de partir, pensez à consulter les prévisions météo sur La Chaîne Météo Voyage.

© Google Earth
L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.