Les plus belles plages du Sud de la Corse

Carnet de voyage
Jeudi 20 mai 2021 à 6h30

Nul besoin d’aller à l’autre bout du monde pour trouver des plages qui n’ont rien à envier à celles des Caraïbes. Au Sud de l’île, Palombaggia et la baie de Santa Giulia font partie des plus belles plages de Corse.

Considérée comme l'une des plus belles plages de Corse, Palombaggia, située au sud de Porto-Vecchio, se distingue notamment par ses eaux translucides et peu profondes idéales pour les enfants. ©sous licence creative commons Robert Brands
Nul besoin d’aller à l’autre bout du monde pour trouver des plages qui n’ont rien à envier à celles des Caraïbes. Au Sud de l’île, Palombaggia et la baie de Santa Giulia font partie des plus belles plages de Corse.

À l’extrême sud de l’île de Beauté, la microrégion de Porto-Vecchio abrite de magnifiques plages de sable fin qui accueillent tout au long de la belle saison de nombreux amateurs de farniente, de baignade et de sports nautiques. « La meilleure période pour venir profiter des plages de la région débute en mai pour se terminer en octobre, mais préférez l’avant-saison : les jours sont plus longs et on peut profiter de la plage jusque tard dans l’après-midi. En août, les plages sont prises d’assaut », explique Vannina Salvini, responsable du service promotion de l’Office du Tourisme de Porto-Vecchio. On l’aura compris, mieux vaut arriver tôt le matin pour espérer trouver de la place sur la plage en août, même si on reste loin de la foule estivale de la Côte d’Azur. Parmi la multitude de plages du sud de la Corse, nous en avons sélectionné deux parmi les plus belles : Palombaggia et la baie de Santa Giulia.

Palombaggia : un cadre naturel de toute beauté

Nautisme Article
La plage de Palombaggia offre un beau panorama sur l'archipel de cinq îles désertes appréciées des oiseaux. Souvent battues par les vents, les Cerbicale sont classées « réserve naturelle ». © Wikimedia

Considérée comme l’une des plus belles plages de Corse, Palombaggia, située au sud de Porto-Vecchio, se distingue notamment par ses eaux translucides et peu profondes idéales pour les enfants, ses dunes blanches de sable fin et ses pins parasol centenaires qui permettent de s’abriter du soleil. « Palombaggia se déploie sur environ 12 kilomètres. La plage est en réalité divisée en plusieurs petites plages que sont : Pini, Cala di Lume, Tamaricciu où un sentier vient d’être aménagé par le Conservatoire du littoral et La Folacca, indique Vannina Salvini. Les sentiers alternant roches et maquis qui mènent à la mer depuis la route et qui relient les différentes plages les unes aux autres ; l’odeur du maquis composé de cistes, de genêts, de lavande ou de romarin ; les diverses roches et récifs de granite gris ou de porphyre rose ; et les îles Cerbicale, situées juste en face de la plage, contribuent également à la beauté du lieu ».

En effet, la plage de Palombaggia offre un beau panorama sur l’archipel de cinq îles désertes appréciées des oiseaux. Souvent battues par les vents, les Cerbicale sont classées « réserve naturelle ». Cette réserve, qui fait partie du Parc Marin International, possède une biodiversité riche et rare. Elle abrite notamment herbiers de posidonies, silènes, veloutés, Barbes de Jupiter, puffins cendrés, cormorans huppés, patelles géantes, mérous et autres espèces végétales et animales qui feront le bonheur des plongeurs et des ornithologues. La majeure partie des clubs de plongée de la région propose d’ailleurs des sorties dans la réserve naturelle et notamment sur les sites de la Vacca, du Toro ou de l’épave Pinella. Sur place, il est possible de louer des kayaks, des Stand Up Paddle, de s’initier et de se perfectionner à la voile ou encore de louer un jet ski pour partir à la découverte des criques et des îlots environnants.

La baie de Santa Giulia, « star » du sud de la Corse

Nautisme Article
La baie de Santa Giulia est l'une des bases nautiques les plus complètes et les plus dynamiques de la région.© sous licence creative commons Marco Bruni

Nichée au Sud du Golfe de Porto-Vecchio, la baie de Santa Giulia fait partie des plages les plus touristiques du Sud de la Corse. Avec son lagon au pied d’une colline, ses eaux dont la couleur passe du turquoise au bleu marine en fonction de la météo et ses kilomètres de sable blanc et fin, Santa Giulia, plus « show off » que Palombaggia, est une réelle invitation à la détente et aux sports nautiques. Du ski nautique au kitesurf en passant par la plongée, la voile ou les excursions en mer à destination de Bonifacio ou des plages de l’extrême Sud, toutes les activités nautiques y sont représentées. De nombreux clubs proposent de pratiquer ces activités de manière encadrée. La baie de Santa GiuIia est également l’une des bases nautiques les plus complètes et les plus dynamiques de la région.

Nautisme Article
Santa Giulia, plus « show off » que Palombaggia, est une réelle invitation à la détente et aux sports nautiques.© sous licence creative commons Nadine

Vous pouvez atteindre ces superbes plages par la mer. Pour cela, et pour naviguer autour de l'île de Beauté, les Guides Escales du Bloc Marine seront votre meilleur compagnon. Au programme : des informations précises et mises à jour sur les ports et les mouillages, et des cartes détaillées pour naviguer en toute sérénité.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.