Les vertus de Salterstown, baignade sauvage en mer d'Irlande

Carnet de voyage
Jeudi 10 juin 2021 à 14h03

La poussée d'adrénaline, le choc du froid, l'euphorie naturelle. La baignade sauvage est une activité d'exception. Sur l'île d'Irlande, la beauté étourdissante du cadre rend l'expérience encore plus épique. Salterstown Pier, petite jetée aux confins de l'Europe, située à l'embouchure du fleuve Glyde, est un lieu de baignade et de rencontre aux bienfaits multiples. Enfilez votre combinaison et découvrez l'expérience revigorante, rafraîchissante et libératrice de la baignade dans les eaux frissonnantes de la mer d'Irlande.

©Fáilte Ireland/Tourism Ireland
La poussée d'adrénaline, le choc du froid, l'euphorie naturelle. La baignade sauvage est une activité d'exception. Sur l'île d'Irlande, la beauté étourdissante du cadre rend l'expérience encore plus épique. Salterstown Pier, petite jetée aux confins de l'Europe, située à l'embouchure du fleuve Glyde, est un lieu de baignade et de rencontre aux bienfaits multiples. Enfilez votre combinaison et découvrez l'expérience revigorante, rafraîchissante et libératrice de la baignade dans les eaux frissonnantes de la mer d'Irlande.

Les bénéfices du froid

Salterstown Pier est souvent utilisée par les nageurs qui s’aventurent dans l’eau fraîche de la côte autrement roccailleuse. Ce fjord glacial offre une vue mirifique sur la baie de Dundalk, la péninsule de Cooley et les monts Mourne. La combinaison de montagnes escarpées et de tourbières spectaculaires sont le joyau caché de cette modeste digue, mais elle n'est pas le seul. Les bénédictions de l'eau glaciale enveloppent les baigneurs intrépides.

L’eau polaire stimule la microcirculation, elle contribue à nourrir et drainer les cellules et permet aux organes d’être bien alimentés. Cette amélioration de la circulation sanguine a par là même, de nombreuses répercussions positives sur la santé. Conjointement, ces merveilleuses baignades gelées impactent le système immunitaire puisqu’elles augmentent les lymphocytes de l’organisme. Les adeptes courageux se voient plus protégés que d’ordinaire des rhumes et autres infections respiratoires.

Quelle attitude adopter pour entrer dans l'eau glacée ?

Pour fixer le souvenir de cette expérience miraculeuse sans craindre une hydrocution, il est conseillé d’adopter quelques gestes simples :

- se mouiller la nuque, qui est une zone où se trouvent les plus gros vaisseaux et de nombreuses commandes nerveuses. Elle informe le corps de la température de l’eau. Si vous la mouillez avant d’entrer dans l’eau froide, votre corps ne subira pas de choc thermique.

- entrer dans l’eau progressivement : pour éviter une différence de température trop violente, évitez de sauter ou de plonger dans une eau très froide. Mouillez vos chevilles, votre poitrine, votre estomac et votre dos.

- bien s’équiper : pour réduire les risques de chocs thermiques et vous protéger du froid, pensez à nager avec une combinaison, un bonnet de natation et pourquoi pas des chaussons en néoprène. Les combinaisons présentent aussi l’avantage d’augmenter la flottabilité et de vous apporter un confort de nage supplémentaire.

Un excellent psychotrope

En plus de soulager la douleur, les endorphines libérées pendant cette activité exceptionnelle ont des répercussions admirables sur le moral des nageurs. Cette pratique vertueuse est bénéfique pour le corps ... et l'esprit. En effet, la nage en eau frigorifique fortifie et protège mais c'est également un excellent psychotrope.

Ce quai immergé d'Anagassan est aussi un lieu de rencontres, l’occasion d’échanger avec les amoureux du large qui se rassemblent sur la plage graveleuse après l’immersion.

Un horizon somptueux

Les instants passés à la surface sont l'occasion de s'interroger sur l'immanquable panorama. Les monts Mourne, "sommets de la région des sommets", portent bien leur nom. Situé dans le comté de Down, ce massif granitique est particulièrement prisé par les marcheurs, cyclistes et grimpeurs. Brumeuse, la baie de Dundalk se révèle timidement. Terre natale des Corrs ce petit "village-rue" fait de quelques maisons éparpillées mérite le détour. La péninsule de Cooley vient elle aussi s'additionner au paysage. Son relief sinueux rend charmante cette région à la frontière de l'Irlande du Nord, il est indispensable d'aller y randonner.

Pour découvrir à votre tour les merveilles dont regorge la jetée, garez-vous le long de la mer, puis suivez le chemin de halage plat qui vous fera traverser un fabuleux paysage naturel d'eaux limpides, de forêts et de pittoresques maisons éclusières. Si vous prévoyez d'aller nager, restez toujours en sécurité. L'Irish Water Safety fournit des informations sur les dangers de la nage en eaux libres.

Température moyenne de la mer d'Irlande en juin : 12,1°C à 13,6°C.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.