Voiles de St Barth Richard Mille : cap sur la 11e édition en avril prochain

Courses
Dimanche 17 janvier 2021 à 14h34

©Christophe Jouany

Alors que la planète est confrontée à une crise sanitaire d’ampleur exceptionnelle, pour l’heure, l’île de Saint-Barthélemy résiste bien face à la pandémie. Ce confetti de 25 km² situé dans la mer des Caraïbes n’est, en effet, actuellement pas en situation épidémique. Pour preuve, sur place et bien que les conditions puissent évoluer, la saison touristique s’est traditionnellement ouverte en novembre dernier et bat son plein. Pour l’heure, les grands évènements de l’île sont maintenus en 2021, dont les incontournables Voiles de St Barth Richard Mille programmées du 11 au 17 avril prochain. A quatre mois de la compétition, une vingtaine d’équipages ont d’ores et déjà confirmé leur participation parmi lesquels des fidèles de l’épreuve, des « petits nouveaux », mais aussi quelques « anciens » de retour après plusieurs années d’absence, tous bien décidés à profiter de la chance qu’il leur est offerte, dans ce contexte difficile, d’en découdre sur l’eau dans un cadre exceptionnel d’autant que quelques nouveautés sont offertes par les organisateurs, ces derniers proposant d’ouvrir l’épreuve aux Super Maxi Racing.

Une vingtaine d’équipages ont déjà validé leur participation à la compétition parmi lesquels celui de Vesper. Déjà triples vainqueurs de l’évènement, en 2011, 2013 et 2015, Jim Swartz et ses hommes seront de retour à Saint-Barth au printemps prochain à bord de leur nouveau Maxi 72. « En cette période de Covid-19, ce n’est pas évident de déplacer des bateaux et des équipes à travers le monde. Dans ce contexte, ce qui nous importe cette année en particulier, c'est l'aspect sécurité pour notre team », explique Gavin Brady, tacticien du bord. « Lorsque nous avons examiné les régates potentielles pour 2021, nos principales priorités étaient de trouver des sites et des organisateurs de course sûrs. Des organisateurs dans lesquels nous savons que nous pouvons faire confiance pour organiser un événement dans de bonnes conditions, avec un minimum de risques. Nous avons donc sélectionné des régates qui, selon nous, sont organisées de manière très professionnelle et en ce sens, les Voiles de Saint-Barth répondent parfaitement à tous les critères », a ajouté l’Américain.

A Gustavia, ce dernier retrouvera d’autres récidivistes, à l’image du Monégasque Irvine Laidlaw qui régatera à bord de son Reichel Puch 82 Highland Fling XI, ou encore Hap Fauth, propriétaire de Bella Mente et par ailleurs CEO de la team American Magic lors de la prochaine America's Cup, qui sera de retour sur l’évènement après trois ans d’absence, ce qui promet de la belle bagarre chez les grosses unités. C’est d’autant plus vrai que des « petits nouveaux » comptent bien, eux aussi, en découdre aux avant-postes, comme le Swan 82 Kallima des Belges Paul Berger et Youri Loof, le Swan 80 Umiko de Philipe Rann et Sean McCarter, le plan Botin 52’ Fox de l’Américain Victor Wild mais aussi le Swan 60 Lee Overlay Partners II du Britannique Adrian Lee. Plus petits mais tout aussi véloces, Voilactus d’Eduardo Lenz, le X32 Tormund du Russe Nevion Sabadin ou le Melges Pwal à Gratter d’Alexis Bordes disputeront également les Voiles de St Barth Richard Mille pour la première fois, assurément sans complexe et certains que les charmes de Saint-Barth, à commencer par la douceur de vivre et la situation tout à fait exceptionnelle dans ce contexte de crise sanitaire, opéreront en grand lors de cette 11e édition. Une édition que les organisateurs, François Tolède et Luc Poupon, proposent d’ouvrir pour la première fois aux Super Maxi Racing afin que la fête sur l’eau soit plus grande encore.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.