Championnats du monde 470 et Championnats d'Europe RS :X : l'élite tricolore dans les starting-blocks

Courses
Jeudi 4 mars 2021 à 7h05

©Sailing Energy

Parmi les athlètes sélectionnés pour les Jeux Olympiques de Tokyo cet été, les RS :X (planche à voile) et 470 (dériveur double) font figure de grands favoris. Heureux hasard du calendrier, ces deux séries se retrouvent au Portugal, à Vilamoura, la semaine prochaine pour le premier grand rendez-vous de l’année. Du 08 au 13 mars, les duos Camille Lecointre / Aloise Retornaz pour les femmes et Kevin Peponnet / Jérémie Mion pour les hommes disputeront leur championnat du Monde de 470. Charline Picon, quant à elle, défendra son titre européen en RS :X aux côtés de Thomas Goyard.

Des Mondiaux de 470 très attendus

Il y a tout juste un an, les championnats du monde de 470 prévus à Palma s’annulaient brutalement laissant apercevoir une longue trêve liée à la crise sanitaire. Depuis les équipages français n’ont cessé de s’entrainer, en France puis avec leurs concurrents internationaux, sans jamais pouvoir retrouver l’adrénaline des grandes compétitions internationales. Tous se retrouvent enfin cette semaine à Vilamoura en Portugal pour disputer le premier championnat du monde de l’année. S’il y manquera quelques concurrents asiatiques ou Brésiliens notamment, le niveau de compétition devrait être très élevé à quelques mois des Jeux Olympiques. Cette semaine de régate se présente alors comme une belle occasion pour les duos tricolores de se tester face à la concurrence et évaluer leur niveau mis à l’épreuve pendant cette période de pandémie.

Camille Lecointre : « Nous venons de clôturer un bon bloc de préparation hivernal dans des conditions très sympas en Espagne et à Vilamoura. Nous avons retrouvé de bonnes sensations et sommes plutôt satisfaites de nos entrainements. On a même gommé quelques-unes de nos faiblesses et franchi un nouveau cap sur l’eau. C’est vrai que depuis un an nous n’avons pas eu de compétitions, il y a eu des périodes avec des baisses de moral, mais depuis janvier nous sentons concrètement que les Jeux approchent. Ce mondial est une super nouvelle. Retrouver nos concurrentes va nous faire du bien. Si nous voulons briller à Tokyo cet été, il va falloir être dans les clous dès maintenant et faire un podium ».

Jérémie Mion : « Notre dernière compétition internationale était en janvier dernier à Miami pour une World Cup. C’est loin, d’autant que c’est vraiment cet esprit de régate qui nous anime. Ça m’a beaucoup manqué. Mais depuis un an, notre entraineur a réussi à nous mobiliser pour mettre à profit cette période et nous renforcer. Dernièrement nous avons fait de belles sessions d’entrainement en Sicile avec nos concurrents les plus forts, les italiens, grecs, anglais… on a joué aux avant-postes dans des conditions difficiles. Nous sommes aujourd’hui plus forts qu’il y a un an. On retrouve maintenant le stress des régates et l’adrénaline qui nous a tant manqué. Le niveau s’annonce élevé. Notre objectif est bien sûr de performer, mais surtout de marquer les esprits sur le chemin vers une médaille olympique ! »

Championnat d’Europe de RS :X : s’évaluer avant les Jeux Olympiques

Les athlètes de planches RS :X ont eu plus de chance. Les sélectionnés olympiques pour la série reine de l’équipe de France ont pu participer à leur championnat d'Europe 2020 en novembre dernier à… Vilamoura ! Charline Picon, championne olympique en titre, et vice-championne du monde, y décrochait l’Or. Le français Thomas Goyard se hissait à la 7e place.

Ce championnat d’Europe 2021 est la première compétitions internationales de la saison. L’objectif pour les français est clair, s’évaluer et continuer à travailler en vue du grand rendez-vous estival.

Charline Picon : « Depuis le dernier championnat d’Europe, j’ai enchainé !  Stage en montagne, préparation physique, stages à Lanzarote et semaines à la maison pour voir ma famille et finaliser l’ouverture de mon cabinet de Kiné. J’ai la chance de m’entrainer avec deux supers partenaires Yun Pouliquen et Fabien Pianazza. Ce dispositif fonctionne très bien et me permet de partager des sessions intenses et de recevoir de belles énergies. Aujourd’hui je n’ai plus qu’un seul objectif c’est la médaille d’Or olympique. Ce championnat d’Europe doit me servir à m’évaluer avant la dernière ligne droite. Je n’y vais pas pour enfiler des perles mais pour en tirer les meilleures leçons sur un format qui va ressembler à celui des Jeux avec un très haut niveau et une flotte resserrée. »

Thomas Goyard : « Cet hiver j’ai fait une longue session d’entrainement de deux mois à Lanzarote.. Je suis désormais à Vilamoura et j’y retrouve quelques concurrents. Je sens que ça va vite sur l’eau, tout le monde s’affute et le niveau monte. Personnellement je me sens mieux que l’an dernier, je suis en très bonne forme. J’ai le sentiment de m’être préparé de manière plus complète. Ce championnat est le premier d’une série de compétitions avant l’objectif final des Jeux. Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs, mon objectif est de faire ici une belle régate, avec de belles vitesses et garder confiance en moi. Un podium serait vraiment bien. »

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.