JO-2020 Voile : le duo Camille Lecointre et Aloïse Retornaz rêve encore d'Or demain

Courses
Mardi 3 août 2021 à 11h18

©Sailing Energy

470 - Camille et Aloïse « Notre point fort, c’est les medal races »

Classement général : 2/21 (3 – 2 – 4 – 7 – 1 - (12) – 6 – 5 – 10 - 4)

Elles seront très attendues demain. A l’issue de leurs courses de qualification, les Brestoises Camille Lecointre et Aloïse Retornaz sont 2eme du classement général avec 14 points de retard sur les Anglaises (1e) et seulement 4 points d’avance sur les Polonaises (3e). Tout est donc encore possible mais la bataille s’annonce difficile. Si le duo offre une troisième médaille à l’équipe de France de voile, Camille Lecointre, médaillée de bronze à Rio avec Hélène Defrance, deviendrait la première athlète féminine française double médaillée en 470.

Camille et Aloïse : « Les Anglaises ont creusé l’écart mais le point positif c’est qu’on a rattrapé notre retard sur les Polonaises et conservé quelques points d’avance sur nos poursuivantes. Demain il ne va pas falloir lâcher il y a du monde derrière et devant ! Ce n’est pas une position facile, mais il ne faut pas oublier que la medal race est notre point fort : on manœuvre bien, tactiquement parlant on s’en sort souvent mieux que les autres. On vient avec ce petit avantage. On pense encore à l’OR mais tout ne sera pas entre nos mains avec autant de points. Il faut que les Anglaises se craquent ! Physiquement nous sommes bien en forme. Il y a une bonne intendance et logistique au niveau de l’équipe de France, on est vraiment chouchoutées ! Ça compte beaucoup. Maintenant il y a plus qu’à !! »

Nacra 17 – Quentin Delapierre et Manon Audinet mitigés

Classement général : 8/19

Après une semaine intense, Quentin Delapierre et Manon Audinet concluent sur une belle 4e place lors de la finale. Finalement 8e au classement général, le duo n’a jamais réussi à reprendre des places après une première course difficile où ils sont restés accrochés à une bouée. Finalement sur les 13 courses courues, le duo a fait preuve de régularité avec pas moins de 5 courses dans le top 5. Les italiens Ruggero Tita et Caterina Banti remportent sans surprise l’Or Olympique devant les équipages Anglais et Allemand. Quentin : « Ça fait partie de l’une des plus belles expériences de ma vie. Je suis content d’avoir fait le choix de naviguer avec Manon, d’avoir progressé avec elle et d’en être arrivé là. La première course c’est un scénario catastrophe et je pense qu’on avait pas assez de force technique pour ensuite sortir les courses parfaites. Le résultat final ne nous convient pas mais ça n’enlève pas tout ce qu’on a fait pour en arriver là. Je n’ai pas énormément de regrets, on a appliqué ce que l’on s’était dit. On n’a pas fait n’importe quoi. On a super bien géré l’événement et on s’est régalé mais cette grosse erreur au début nous coûte cher, c’est comme ça. Première expérience donc mitigée mais encourageante ! »

49er FX, Albane Dubois et Lili Sebesi « on avait envie de plus »

Classement général : 9/19

9ème de leur premiers Jeux Olympiques, le duo de 49er féminin, Albane Dubois et Lili Sebesi a traversé cette régate olympique avec détermination. « On va faire comme toute la semaine, donner le meilleur de nous-même » annonçaient-elles ce matin. Avec une 8e place sur cette Medal Race, les françaises accrochent finalement la 9e place du classement général. Le duo Brésilien, Martine Grael et Kahena Kunze, remporte son 2e titre olympique devant les Allemandes et les Hollandaises.

Lili : « C’est dur de trouver les mots. Il y a de la déception, on aurait aimé finir mieux. C’est sûr qu’il y a de la frustration. J’ai l’impression que l’on a fait de belles choses pendant ces Jeux et qu’on est passé pas loin de faire un meilleur résultat. Le niveau est relevé et notre histoire est encore jeune, il nous reste des choses à faire évoluer. Il y a eu des courses où nous avons exploité le meilleur de nos capacités. C’est donc pas si mal… mais on avait envie de plus.»

470 – Kevin Peponnet et Jérémie Mion : « il faudra apprendre de tout ça »

Classement général : 11/21

A la suite de leurs courses de qualification, le duo masculin de 470, Kevin Peponnet et Jeremie Mion termine 11e et ne parvient pas à se qualifier pour la finale demain.

Kevin Peponnet « Oui c’est une déception, on est passé à côté de nos Jeux. Tous nos adversaires sont dans les clous et nous on n’y est pas. C’est sûr que ça joue sur le moral mais on a rien lâché jusqu’au bout. Visiblement ce n’était pas notre semaine ! Nous ne sommes pas à notre place. On a de l’amertume et de la déception c’est clair après il faut apprendre de tout ça. »

Jérémie Mion : « La vitesse n’était vraiment pas au rendez-vous aujourd’hui, on était aux avant-postes et nous n’avons pas réussi à nous échapper. Pourtant, les départs étaient un point fondamental que nous avions travaillé avant les Jeux et nous en avons réussi 8/10 donc c’est monstrueusement bien. D’habitude quand on fait un très bon départ on arrive à rester dans le peloton de tête mais ça n’a pas été le cas. C’est dur de finir sur cette note-là après 5 années de travail et de belles choses, ce n’est pas à l’image de l’olympiade. Il faudra rebondir et ne pas rester juste sur cette performance parce qu’il y a un titre d’Européen et un titre de Champions du Monde sur ces dernières années ! »

Programme du mercredi 4 août : A partir de 15:33 (Japon) 08:33 (France) : finale 470 - Camille Lecointre et Aloïse Retornaz

 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.