La 39e Massilia Cup fait sa petite révolution !

Courses
Vendredi 24 septembre 2021 à 7h04

©Sloughi

Le temps sans régate a semblé éternel pour les meilleurs régatiers de Méditerranée qui se retrouvent, sur la 39e Massilia Cup, organisée par le CNTL-Marseille, samedi 25 et dimanche 26 septembre. 

Dans cette période de crise sanitaire, l’équipe organisatrice du club marseillais en a profité pour élaborer de nouvelles procédures de courses. Objectif : Définir et proposer en temps réel, le meilleur parcours possible par rapport aux conditions météo à l’instant T, pour un total bénéfice en faveur des concurrents.

L’objectif d’accueillir 80 bateaux et 700 marins sur le futur plan d’eau olympique est en passe d’être atteint. Certains viennent de loin pour en découdre, dans les catégories IRC, Osiris et en monotype, avec les Grand Surprise, et la première apparition des J/70 sur l’épreuve, qui disputeront leur dernière manche de la Coupe de France. Duel au féminin annoncé dans cette classe. 

Comment monter un parcours pour avoir la certitude que les régatiers s’éclatent !

A la source, l’idée nait lors d’une discussion entre notamment, Eric Daher (Tonnerre de Glen) et Sam Cartier, responsable des évènements nautiques du CNTL-Marseille, explique Yves Ginoux, vice-président du club et responsable de la commission sportive. Eric explique que lors de leur campagne en Angleterre pour le Fastnet, ils découvrent une nouvelle manière d’annoncer les parcours de régates…“ 

Ni une, ni deux, en cette période de confinement et d’inactivité régatière, Sam Cartier récupère les Instructions de Course, à droite à gauche, crée des marques, les pose sur papier avec des coordonnées géographiques simples. “C’est la première étape du processus“, explique Yves Ginoux.

La deuxième étape consiste à supprimer les schémas de parcours écrits dans les Instructions de Course, donner à chaque régatier l’ensemble des marques, et créer un parcours en temps réel, en fonction des conditions météo. Comment communique-t-on le parcours ? “Instantanément, par messagerie WatsApp. On est sur l’eau, on hisse un pavillon W qui annonce qu’on vient de publier sur la messagerie“, reprend l’homme aux 2000 régates. “Nous n’inventons rien. Nous avons repris un processus appliqué en Angleterre, qui fonctionne merveilleusement bien.

Après quelques ajustements, sur quelques courses durant l’été, les régatiers sont satisfaits.

« Sur le dernier Trophée Sémac, début septembre“, explique Sam Cartier, alors Président du Comité de course, “on a eu la possibilité de faire de très belles journées de navigation, grâce à des fichiers météo justes, qui ont permis le positionnement anticipé du bateau comité et la possibilité d’exploiter au maximum les parcours, en modifiant, en allongeant, raccourcissant au besoin… Avec le système que nous utilisions dans l’avant-Covid, où l’on affichait le parcours sur les panneaux officiels, le matin avant de quitter les pontons, on n’aurait pas pu lancer autant de courses, le premier jour.

Tout bénéfice pour les marins et les plus de 80 bateaux qui se présenteront sur la ligne de départ, dans les catégories IRC 1, 2, 3, 4 et Osiris. Présence conséquente des bateaux en IRC qui attaquent l’avant dernière ligne droite, du championnat UNCL Méditerranée ! On retrouvera aussi quelques concurrents en solo, sur la 39e Massilia Cup, qui navigueront auprès des concurrents de la Duo Sail, sur des parcours côtiers.

Sloughi vient de loin pour gagner !

Champion UNCL 2020 Méditerranée IRC 2 en titre, Sloughi, un first 40, avec un équipage composé notamment du père, des deux frères et du cousin Rivas ne veut pas faire le voyage pour rien de Palavas, où est amarré le bateau. “On vient pour la claquer“, sourit Florian Rivas, rêgleur de Grand Voile. L’équipage occitan a construit un programme costaud pour conserver son titre avec également la SNIM et les Grand Prix d’Agde et de Palavas. “Avec la crise sanitaire, on a beaucoup navigué en mode croisière“, raconte Florian. “Mais là, on a préparé le bateau en famille, pour le faire aller vite, et il va vite. On est très content de revenir sur la Massilia Cup, pour le niveau et pour l’ambiance d’après les courses, afin que l’on se change un peu les idées dans cette morosité.

Duel au féminin sur les J/70 ?

Si les côtes italiennes raffolent du support J/70, le pourtour méditerranéen français n’en est encore qu’aux balbutiements. Un peu moins d’une dizaine d’embarcations devraient se retrouver dans la rade de Marseille, avec l’inévitable Traskell, d’Elisabeth Vaillant qui possède à son bord, Christine Briand, ancienne triple championne du Monde du Monde 420. Le bateau le mieux armé pour la victoire finale pourrait être contesté par les CNT’Elles de Marine Pailloux, qui naviguent sur ce support depuis quelques mois, et qui ont déjà tenu la dragée haute au bateau de l’UNM, fort d’une grosse expérience et auteur de résultats solides sur les dernières compétitions nationales et internationales.

Sans surprise, la flotte de Grand Surprise !

Malgré la crise sanitaire, la voile fait encore recette auprès des entreprises qui utilisent ce sport comme un levier pour la cohésion d’équipes. Ainsi, une poignée de Grand Surprise sont attendus sur la Massilia Cup. Loïc Fournier-Foch, fondateur de Team Winds ne cache pas sa joie de voir de nouveau ses légendaires spis jaunes dans le vent. “La voile, comme de nombreuses autres activités, a subi de plein fouet cette crise, je suis heureux que nous puissions retrouver cette dynamique de la régate d’entreprise.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…