En mer, il faut savoir se mettre à table

Culture nautique
Par Figaronautisme.com avec MAIF
Mardi 14 juin 2022 à 11h48

Lorsque la plaisance se mue en navigation de plusieurs jours, la notion d’alimentation devient un poste essentiel. Il est question d’apport énergétique, de plaisir culinaire, de partage dans le confinement d’un bateau… et de pêche bien sûr.

©Illustration Adobe Stock
Lorsque la plaisance se mue en navigation de plusieurs jours, la notion d’alimentation devient un poste essentiel. Il est question d’apport énergétique, de plaisir culinaire, de partage dans le confinement d’un bateau… et de pêche bien sûr.

Le sujet peut paraitre un brin terre à terre quand on évoque le grand large. Pourtant, « bien gérer l'alimentation est synonyme de bonne croisière », affirme Marc Patarroni, professeur au lycée maritime de La Rochelle, fondateur de l'école de croisière Yakapartir. Outre leur évidente dimension énergétique, « les repas comptent au niveau de l’ambiance. Quand les conditions sont difficiles, que l’on dort mal, les plaisirs du goût et du partage sont essentiels », enchérit Yann Lenotte, responsable technique national de l’école des Glénans. Dans ses cursus d’apprentissage, l’alimentation intervient d’emblée, « c’est un point essentiel de nos stages. On incite les participants à s’organiser en bordées et à prendre l’habitude de tourner au niveau des postes : pilotage, navigation, nettoyage, préparation des repas… »

L’avitaillement fait partie du voyage

En juin, Elisabeth et Gaël Lacord prennent la mer pour une croisière de trois mois en Méditerranée avec leurs deux ados de treize et quinze ans. « Des ronds dans l’eau », évoque modestement la mère de famille. Il est vrai que l’aventure n’aura rien de comparable avec leur transatlantique de 2016. Elle se souvient notamment de la dimension « alimentaire » du voyage, surtout avec de jeunes enfants à bord. « Jusqu’aux Canaries, on faisait nos courses de frais à terre. Même si on est dans une démarche d’adaptation, plus on s’éloignait plus il était compliqué de se ravitailler. Il faut stocker en amont, prévoir des conserves. »

Naviguer c’est prévoir. Dès lors que l’on s’embarque pour plusieurs jours de mer, avec ou sans escale, il faut penser avitaillement en estimant les quantités. Un savant calcul qui intègre le nombre de jours, la météo, la morphologie des équipiers… L’eau est le sujet principal : les professionnels évaluent le besoin à 1,5 litre voire 2 litres par personne et par jour pour la seule boisson et 1,5 litre quotidien pour la préparation culinaire. « Pour chaque membre, les rations doivent être supérieures de 20 % à ce que l’on mange à terre, indique Yann Lenotte. Sur un bateau on est toujours en train de compenser les mouvements de la mer. On consomme plus d’énergie. » Marc Patarroni prévoit 75 g de riz et semoule par jour pour une personne de 70 kg, 125 g de pâtes... Il conseille en outre de prévoir ses menus à l’avance pour s’assurer de l’apport calorique suffisant.

Les fiches pratiques de MAIF recensent les conseils de l’expert : https://www.navigation-accompagnee.fr/fiche-detail/5dcacf318f7d1300083b4a3a

La mer pour faire son marché

Sur un espace réduit, coupé du monde et soumis aux éléments comme un bateau, le stockage des denrées est une clé. « Pour l’eau, il faut surtout éviter de tout mettre dans un seul grand réservoir, ajoute le marin. Des bouteilles d’eau sous les planchers sont une bonne solution. » Pour les croisières de longue durée, l’utilisation d’un dessalinisateur est préconisée par les pros. Côté stockage des produits frais, tous conseillent de les protéger de la lumière, de veiller à l’aération, d’enlever les emballages plastiques qui provoquent le pourrissement, d’utiliser des filets suspendus … Les frigos sont souvent réduits, on peut conserver ses produits en les salant ou en faisant des bocaux.

Pour améliorer l’ordinaire et profiter pleinement de l’environnement la pêche est une activité tout indiquée en croisière, si elle est raisonnée. « Je n’étais pas tellement attirée par cette pratique avant le départ, raconte Elisabeth Lacord. J’ai bien changé. Dans certain coin rêvé, la mer est un véritable marché. On plonge et on ramène des langoustes… En arrivant aux Canaries on a pêché une dorade coryphène d’1,20 mètre. On l’a partagée avec 37 personnes sur la plage ! » La méthode la plus classique consiste à laisser une traine derrière le bateau. C’est l’assurance de ramener du maquereau, le plus souvent… ou de la dorade comme ici. La cuisine est une activité plus qu’indiquée à bord. Elle est même nécessaire à tous égards. Marc Patorroni invite à la prudence : « Attention au danger de brûlure à bord. Quand on cuisine sur une mer agitée, c’est forcément en salopette ! Le mieux est d’utiliser une bouilloire ou une cocotte-minute, de préférer la semoule et la purée en flocons. Un four fermé est aussi bien pratique. »

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…