Le lagon de Rangiroa, un aquarium naturel

Plongée
Dimanche 22 mars 2020 à 17h10

Réputé dans le monde entier pour ses sites de plongée et sa faune sous-marine riche et variée, le lagon de Rangiroa, situé dans l'archipel des Tuamotu, à la particularité de proposer des plongées « rentrantes » ou « sortantes », dans ses deux grandes passes.

Le lagon de Rangiroa, situé dans l'archipel des Tuamotu, à la particularité de proposer des plongées « rentrantes » ou « sortantes », dans ses deux grandes passes.
Réputé dans le monde entier pour ses sites de plongée et sa faune sous-marine riche et variée, le lagon de Rangiroa, situé dans l'archipel des Tuamotu, à la particularité de proposer des plongées « rentrantes » ou « sortantes », dans ses deux grandes passes.

Sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire liée au Coronavirus… : avant de partir, renseignez-vous auprès des autorités compétentes concernant les mesures mises en place au départ de votre aéroport, et à votre destination finale.

Ce n’est pas un hasard si le Commandant Cousteau a classé Rangiroa, situé à un peu plus d’une heure de Tahiti, parmi les plus beaux sites d'exploration sous-marine au monde. Bien connu des plongeurs du monde entier pour ses requins pélagiques ou de récifs gris, citron, marteau ou tigre, ses dauphins, ses raies léopard, aigle ou Manta, ses murènes, ses barracudas et autres poissons tropicaux, le second atoll du monde par sa superficie est en effet un véritable aquarium naturel regorgeant de spots de plongée aux fonds riches et variés. Des baptêmes de plongée à l’exploration du lagon, des passes et des récifs, débutants comme confirmés y trouveront leur bonheur. Entouré de 240 motu, le lagon séduira également les personnes ne souhaitant pas s’aventurer dans les profondeurs qui pourront profiter des nombreuses plages de sable rose pâle ou faire du snorkeling au-dessus des jardins coralliens. En effet, l’eau y est si claire que l’on peut y voir un véritable ballet aquatique équipé d’un simple masque. Des initiations sont également proposées dans le lagon, notamment au motu Nohi Nohi, un site abrité riche en petite faune corallienne, où la profondeur n’excède pas dix mètres. Ceux qui ne plongent pas pourront aussi découvrir les motu déserts ou le banc de sable rose situé à l’écart du récif, qui doit sa couleur aux strates de coquillages roses émiettés, ou encore observer les oiseaux sur les îlots sauvages.

Nautisme Article
Les personnes ne souhaitant pas s'aventurer dans les profondeurs pourront profiter des nombreuses plages de sable rose pâle ou faire du snorkeling au-dessus des jardins coralliens. © Pinterest

Tiputa et Avatoru, les deux grandes passes de Rangiroa

Tiputa et Avatoru, les deux grandes passes de Rangiroa qui communiquent toutes deux avec l’océan Pacifique, ont fait la renommée de Rangiroa. On peut en effet y plonger à marée montante ou descendante dans de forts courants entrants ou sortants. Les amateurs de sensations fortes qui souhaitent observer les requins tigres ou marteaux et les raies aigles privilégieront la période de décembre à mars, alors que la période de juin à octobre est plus propice à une rencontre avec un banc de raies manta.

Nautisme Article
Vue aérienne de l'atoll de Rangiroa© Facebook Tahiti Tourisme

Plus profonde que celle d’Avatoru, la passe de Tiputa est connue dans le monde entier pour les raies, les dauphins, les requins, tortues ou autres barracudas qui ont élu domicile sur les tombants océaniques. Pour une plongée « sortante », il faut attendre que le courant soit établi afin que la visibilité soit bonne sur l’angle de la passe. La mise à l’eau se fait du côté océan, en longeant la paroi se trouvant sur votre main gauche. La descente se fait progressivement jusqu’à 47 mètres. En remontant lentement d’une vingtaine de mètres, les plongeurs croisent souvent des napoléons, des raies manta et des tortues.

La plongée « rentrante » de la passe de Tiputa, qui nécessite également que le courant soit bien établi, est réservée aux plongeurs ayant une bonne condition physique. La mise à l’eau se fait côté océan, dans environ deux nœuds de courant. L’objectif est de tomber sur la marche se trouvant à 50 mètres sous la surface, où l’on peut observer des requins gris. À la moitié de la passe, il n’est pas rare d’observer un banc de raies léopard ou de tomber nez à nez avec un grand requin marteau ou un requin tigre. La remontée permet de survoler le récif tout en observant les nombreux poissons multicolores qui peuplent ces eaux. Mais attention, l’absence de repères augmente les risques de narcose ou d'ivresse des profondeurs.

À Avaturu, la plongée « sortante » permet d’observer les requins pointes blanches du récif. À l’angle, le soleil qui se reflète dans le banc de carangues à gros yeux offre un spectacle saisissant.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.