Crystal River, le refuge des lamantins

Lundi 18 janvier 2016 à 7h50

Il existe peu d'endroits dans le monde où rencontrer facilement des lamantins à l'état sauvage. Au nord-ouest de la Floride, dans le comté de Citrus, il est possible de nager avec les mammifères, au cœur de l'hiver, en se glissant doucement dans les eaux chaudes de la rivière Crystal.

Il existe peu d'endroits dans le monde où rencontrer facilement des lamantins à l'état sauvage. Au nord-ouest de la Floride, dans le comté de Citrus, il est possible de nager avec les mammifères, au cœur de l'hiver, en se glissant doucement dans les eaux chaudes de la rivière Crystal.

Saviez-vous que le lamantin contribua fortement à faire naître la légende des sirènes du temps des grands navigateurs ? Ce gros mammifère totalement aquatique passe le plus clair de son temps à dormir, manger et se promener. Il est plutôt paisible et inoffensif, l'animal ! Il vit essentiellement en eaux douces et saumâtres (à la différence du dugong, qui ne vit qu’en milieu marin), dans les rivières, les estuaires, les baies et les écosystèmes côtiers.

 

Sources bienfaitrices

Le lamantin est très sensible à la température de l’eau : 20°C est un minimum pour qu'il puisse s'épanouir, c'est pourquoi l'espèce se plie aux migrations saisonnières. L’été, l’animal circule dans les rivières de Floride et les eaux côtières alentours. Quand la température de l’eau commence à chuter, les populations se rassemblent et migrent vers les sources d’eau chaude de la péninsule : Blue Spring (côte est) et les fleuves Crystal ou Homosassa (nord-ouest) comptent d’importants rassemblements. Les lamantins y restent de novembre à mars car dans ces refuges naturels, l’eau se maintient toute l’année à une température moyenne de 22°C.

Tout est très bien organisé dans la réserve de Crystal River pour aller à la rencontre du mammifère : vous pouvez louer un petit bateau à la journée, on vous confie des cartes indiquant les différentes zones de navigation, celles qui sont interdites à la baignade, les limitations de vitesse à respecter. Charge à vous de ne pas oublier un petit appareil photo étanche pour immortaliser la rencontre, tout en restant à plusieurs mètres de l'animal pour ne pas le déranger. Evitez toutefois la pleine période touristique de décembre et préférez les mois de novembre ou de janvier-février. A une période de moindre affluence, vous augmenterez vos chances de nager aux côtés d'une femelle et de son petit ! Enfin... « petit » : le nouveau-né pèse déjà une trentaine de kilos pour 1,20 m de longueur. Il peut peser jusqu’à 1.500 kg à l'âge adulte, pour une taille de 3 à 4 mètres. Mais le petit lamantin pourra-t-il atteindre ses 70 ans d’espérance de vie ? Rien n’est moins sûr. L’espèce est considérée comme «en danger*», mais elle est partout protégée par les législations nationales. L’animal a déjà disparu de plusieurs régions insulaires, notamment des Antilles. Mais un projet de réintroduction de l'espèce a pour objectif de réintroduire l'animal en Guadeloupe, via la réserve naturelle du Grand Cul-de-sac marin. La Floride comptait 1267 lamantins en 1991. Ils sont aujourd'hui plus de 6.300 grâce aux efforts qui ont été faits pour les protéger.

 

Vie à haut risque

Les menaces qui pèsent sur le lamantin sont multiples. En premier lieu, la destruction de son habitat : constructions côtières, barrages, assèchement des marais, destruction de la mangrove, sont autant d’écueils auxquels il doit faire face. Déjà pénalisé par une maturité sexuelle tardive, qu’il acquiert à cinq ans, et une reproduction lente (12 mois de gestation, un petit par portée, et une portée tous les cinq ans seulement), le lamantin peine aujourd’hui à trouver des endroits pour se reproduire. Il souffre également de la pollution des eaux, n’est pas épargné par le braconnage, et est encore victime de la chasse traditionnelle. Le lamantin est aussi capturé accidentellement dans les filets de pêche. Bien sûr, l’industrie touristique a sa part de nuisance : bruit, surfréquentation, mais surtout hélices de moteurs hors-bord qui, quand elles ne tuent pas, laissent de lourdes cicatrices sur le corps de l’animal.

Soyez donc prudent si vous décidez d’aller à sa rencontre. Le lamantin est d’autant plus vulnérable qu’il se laisse facilement approcher. Deux associations américaines œuvrant pour sa sauvegarde rappellent les comportements à adopter : respecter les zones sanctuaires, regarder sans toucher, ne pas trop s’exciter en cris et coups de palmes. Elles jugent tout de même bon de préciser : ne pas séparer les petits de leurs mères et ne pas les chevaucher.

 

* Le lamantin devrait être retiré de la liste des espèces en danger car sa population a fortement augmenté, tout particulièrement en Floride, a estimé jeudi l'Agence américaine de protection animale (Fish and Wildlife Service, FWS). L'organisme a proposé de rétrograder le mammifère marin à la catégorie d'espèce "menacée"

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.