Où es-tu Manu Manuréva ?

Samedi 10 novembre 2018 à 15h40

« Manu Manuréva, où es-tu Manu Manuréva ? Bateau fantôme, toi qui rêvas des îles et qui jamais n'arrivas là-bas ». Quand on pense à la disparition d’Alain Colas, c’est cette chanson d’Alain Chamfort, écrite par Serge Gainsbourg, qui résonne dans notre tête. Disparu en mer en 1978 à l’âge de 35 ans, le navigateur nivernais avait envoyé un dernier message radio avant de disparaître alimentant toutes les théories les plus folles… Près de 40 ans plus tard, le mystère reste entier.

Manureva à St Malo en 1978 ©Wikimedia
« Manu Manuréva, où es-tu Manu Manuréva ? Bateau fantôme, toi qui rêvas des îles et qui jamais n'arrivas là-bas ». Quand on pense à la disparition d’Alain Colas, c’est cette chanson d’Alain Chamfort, écrite par Serge Gainsbourg, qui résonne dans notre tête. Disparu en mer en 1978 à l’âge de 35 ans, le navigateur nivernais avait envoyé un dernier message radio avant de disparaître alimentant toutes les théories les plus folles… Près de 40 ans plus tard, le mystère reste entier.

 "Je suis dans l’œil du cyclone, il n’y a plus de ciel, tout est amalgame, il n’y a que des montagnes d’eau autour de moi", tel est le dernier message envoyé par le navigateur français le 16 novembre 1978 à 4 heures du matin, au large des Açores au Portugal lors de la première Route du Rhum.

Que s’est-il passé cette froide nuit de novembre ? Comment un navigateur avec une telle expérience de la mer et des océans a-t-il pu disparaitre sans laisser de traces ?

En effet, en 1978, Alain Colas était loin d’en être à sa première course. Il était un navigateur aguerri, qui avait déjà fait ses preuves dans diverses courses nautiques. Il avait ainsi remporté la Transat anglaise en 1972 et avait été le premier à réaliser un tour du monde à la voile, en solitaire et en multicoques, le tout dans un temps record.

Nautisme Article
© Wikimedia

Né le 16 septembre 1943, à Nièvres, Alain Colas, cet étudiant très littéraire, ayant obtenu son baccalauréat spécialité philosophie, se destinait à poursuivre des études de lettres et d’anglais à la Sorbonne. Mais en 1967, alors qu’il est engagé comme équipier d’un bateau néo-zélandais sur la course Sydney-Hobart, le destin de cet étudiant passionné de voyages prend une tournure décisive. Il fait la rencontre du grand navigateur Éric Tabarly qui le convainc d’embarquer avec lui en Nouvelle-Calédonie. Alain Colas décide de se consacrer exclusivement à la navigation. C’est à cette époque qu’il va faire la rencontre du Manuréva, le trimaran qui disparaitra avec lui sans laisser de trace à la fin des années 70.

Construit en 1968 par Éric Tabarly, le Manuréva, anciennement appelé Pen Duick IV est racheté en 1970 par le skipper nivernais. C’est avec lui qu’il gagne la Transat anglaise de 1972. Rebaptisé Manureva, « oiseau de voyage » en tahitien après sa victoire, le trimaran, l’un de spremiers multicoques, était le plus rapide de son époque. Avec ses 20 mètres de coque tout en aluminium, il était surnommé la « Pieuvre d’aluminium ».

C’est avec ce trimaran taillé pour la course, qu’Alain Colas s’embarque pour la première route du Rhum en 1978. Il était d’ailleurs en tête lorsque ce dernier et inquiétant message émane du Manureva. Après ce message, silence radio, plus de trace du navigateur et de son voilier, et cela depuis près de 30 ans.

Nautisme Article
Alain Colas© Wikimedia

Pour ces proches, et notamment son ami Éric Tabarly, lui aussi disparu en mer quelques années plus tard, l’embarcation a nécessairement dû couler. Si Alain Colas était seulement passé par-dessus-bord, on aurait dû retrouver le bateau ou du moins retrouvé des traces, des débris de l’épave. Le mauvais état du trimaran a notamment été pointé du doigt par la famille. Sa coque, sous les couches de peintures, étaient recouvertes de criques et de fissures.

Mais c’est cette absence de débris, de preuves qui alimentent les plus folles théories. Ainsi, une rumeur persistante voudrait qu’Alain Colas n’ait pas réellement disparu, mais se soit enfui au bord de son « oiseau de voyage » pour vivre sa vie à sa manière sur une île des Caraïbes. Le père du navigateur avait d’ailleurs déclaré juste après la disparition que son fils était probablement amnésique sur une île déserte. Pour certains, Alain Colas aurait été attaqué par des orques. Pour d’autres, la disparition du Manuréva serait l’œuvre du fameux triangle des Bermudes, voire même une disparition extraterrestre …

Plus les années passent, plus le mystère s’épaissit…

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.