C'est le meilleur moment pour la pêche du turbot

Mardi 18 décembre 2018 à 16h03

Le turbot est un poisson plat carnassier atteignant la barre des 10 kg. Ce chasseur se délecte de poissonnets tels que les lançons, sardines, sprats ou encore maquereaux. Il se pêche toute l’année et représente une opportunité d’occuper les pêches hivernales lorsque les morues sont absentes, sans forcément aller au grand large. Sa période d’abondance est d’avril à juillet et d’octobre à décembre. C’est le moment optimal pour s’y mettre !

©© Guillaume Fourrier
Le turbot est un poisson plat carnassier atteignant la barre des 10 kg. Ce chasseur se délecte de poissonnets tels que les lançons, sardines, sprats ou encore maquereaux. Il se pêche toute l’année et représente une opportunité d’occuper les pêches hivernales lorsque les morues sont absentes, sans forcément aller au grand large. Sa période d’abondance est d’avril à juillet et d’octobre à décembre. C’est le moment optimal pour s’y mettre !

Où le trouver ?

Les turbots sont répartis partout en France, de la Manche au golfe de Gascogne en passant par les côtes Bretonnes, et dans une moindre mesure en Méditerranée. On les rencontre au petit et au grand large. A la côte, ils aiment les embouchures et eaux saumâtres en général. Mais ce sont là des juvéniles, ce qui nous amène à traquer les adultes un peu plus loin. Au large, c’est sur les ridens qu’on les trouve. Le turbot s’y camoufle à la perfection. En effet, son dos brun moucheté parsemé de nombreux petits points noirs se fond dans le décor des fonds mixtes. Son mimétisme est parfait sur les fonds constitués de sédiments variés : sable, gravier voire quelques roches éparses.

Nautisme Article
Electronique à bord.© © Guillaume Fourrier

Les ridens sont des dunes sous-marines qui puisent leur nom des rides formées sur le sable en pente. Ils peuvent être constitués de sable, les meilleurs ridens à turbots sont composés de sédiments mixant sable et graviers, dont la granulométrie est le reflet parfait du turbot.

Le pêcher aux appâts

Nautisme Article
Matériel pour le large, pour morues et turbots.© © Guillaume Fourrier

Le turbot est un véritable carnassier qui se recherche tout aussi bien aux appâts naturels qu’aux leurres. Ce poisson suiveur et joueur n'hésite pas à traquer sa proie en plein courant par banc de quatre ou cinq individus qui se font concurrence. En règle générale, l'appât est préférable dans un courant faible ne dépassant pas 1 nœud, et jusqu'à 1,5 nœud d'intensité. La lamelle de poisson ou de céphalopode monte alors doucement la faible pente du ridens tout en conservant une présentation naturelle et attractive. Elle peut évoluer sur le fond ou juste au-dessus, décollée d’une dizaine de centimètres. L’appât plane alors comme un poisson en dérive.

Le pêcher aux leurres

Nautisme Article
© © Guillaume Fourrier

Il est idéal de ne pas faire planer le leurre. Mieux vaut opter pour un déplacement sur le tapis sableux de manière à laisser derrière le poisson une trainée de sable boostant son attractivité visuelle. Oubliez alors la règle des 1,5 g par mètre et lestez allégrement le leurre ou le vif, quitte à ce que la tête plombée gratte le fond en permanence. Le turbot étant un carnassier vorace, de nombreux leurres peuvent l’intéresser. Le lançon est l’appât numéro un, ce qui fait de son imitation souple le meilleure leurre. Un slug de 15 cm lesté d’une tête hydrodynamique est parfait. La taille des turbots n’est plus la même qu’autrefois. De ce fait, il est souvent intéressant d’essayer un tout petit shad de 10 cm pour multiplier les touches et, parfois, sélectionner un beau turbot avide de friandise. Ce gabarit correspond à merveille au sprat, proie facile pour le turbot. Reste à en imiter la robe grise argentée.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.