Ces lacs habités par des monstres

Lundi 22 août 2016 à 06h43

Mots clés : , , , , , , , , , ,

Si tout le monde ou presque a déjà entendu parler du célèbre monstre du Loch Ness, peu savent que l’Ecosse n’a pas le monopole des créatures légendaires lorsqu’il s’agit des lacs. Tour du monde des «lacs à monstres» du monde entier, de l’Ecosse au Canada, en passant par l’Italie, l’Islande, l’Argentine et les Etats-Unis.


Flathead Lake au Montana. Crédit : concreteplayground.com

Le Loch Ness en Ecosse


«Nessie» est la créature de référence qui a rendu célèbre le Loch Ness à travers le monde entier. Avec une longueur de 42 km et une profondeur de 300 mètres par endroit, le Loch Ness possède une eau noire et tourbeuse qui rend les explorations difficiles. En 1933, un vacancier londonien, le Dr Wilson, prend un premier cliché du monstre qui restera dans l’histoire. Les images montrent un gros serpent d’eau sinueux, comme dans presque toutes les descriptions de monstres observés dans les lacs. Sans preuve véridique mais avec des témoignages réguliers, plus ou moins sérieux, plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer les apparitions : la présence de phoques (avérée) dans le lac ou encore celle de gigantesques esturgeons.


Como Lake en Italie


Situé dans les environs de Milan, le lac Como est l’un des plus profonds d’Europe : jusqu’à 410 mètres. Une petite dizaine d’observations a été signalée entre 1946 et 2003, faisant état d’un reptile marin préhistorique avec une tête de crocodile. Certains prétendent que ces semblants de monstres italiens ne seraient en réalité que des loutres ou des brochets.

 

 

Flathead Lake au Montana (USA)


Avec ses 50 km de longueur sur 16 de large, et une profondeur de 113 mètres, Le lac Flathead est l’un des plus grands de l’ouest américain. Il est chaque été le théâtre de nombreuses activités nautiques mais n’est pas uniquement connu comme une destination de vacances : il regroupe certains des plus solides témoignages de monstres de lacs… Les monstres aperçus à Flathead mesureraient entre 6 et 12 mètres et seraient de formes très similaires, serpentées, à celui du Loch Ness. La première rencontre a eu lieu en 1889 avec un bateau de touristes : ceux-ci ont affirmé avoir vu une «baleine» dans l’eau et lui avoir tiré dessus, sans tuer l’animal. La plupart des observations sont enregistrées entre avril et septembre et deux éléments sont troublants : certains témoins ont aperçu plusieurs monstres en même temps et beaucoup d’apparitions se sont produites au cœur de mêmes journées… La présence, ou non, d’esturgeons massifs dans le lac fait encore débat aujourd’hui.


Champlain Lake au Vermont et New York (USA)


Lieu mythique pour les indiens d’Amérique de la région, le lac Champlain est un spot très réputé de pêche et d’activités nautiques. Les tribus Abenaki et Iroquois comptent dans leurs légendes celle d’une créature des profondeurs hantant le lac. L’un des premiers témoignages date de jullet 1819 : le capitaine d’un bateau aurait aperçu un «hippocampe géant» d’une cinquantaine de mètres… Depuis, le nombre de témoignage est très irrégulier, avec une année importante : celle de 2003 qui a regroupé trois observations jugées «crédibles» au cours du mois de juin. Les scientifiques ayant étudié la faune marine du lac pensent que les apparitions peuvent être attribuées à la présence d’orphies dans le lac, également connues sous le nom d’aiguillettes. Cependant, les orphies, avec leurs 50 à 70 cm de longueur maximale, n’ont pas vraiment la taille de monstres.

 

Nahuel Huapi Lake en Argentine


Ce lac situé en Patagonie serait le lieu de vie d’un plésiosaure, dinosaure marin de l’époque jurassique. De nombreux clichés pris à travers le temps montrent une bosse sortant de l’eau ou une forme de corps sinueuse. Les scientifiques du zoo de Buenos Aires ont tenté de trouver des preuves de son existence en 1922, en vain. Mais un nouveau rebondissement a relancé l’affaire en 2009, un photographe qui a tenu à rester anonyme a pris une photo très claire de la tête de ce fameux monstre… Et certains disent qu’elle est trop réussie pour être réelle !


Lac Memphrémagog au Québec


Situé entre le Québec et les Etats-Unis, ce lac de 52 km de longueur abriterait un monstre ressemblant à un hippocampe, mais à la tête poilue. Des pêcheurs affirment que leurs sonars graphiques auraient repéré la bête à plusieurs reprises.


Lac Manitoba au Canada


«Manipogo» est le nom du monstre aperçu dans les eaux de Manitoba depuis 1908. Les indiens qui peuplent les rivages du lac parlent de créature légendaire depuis des centaines d’années. Les témoins le décrivent comme un plésiosaure avec une tête faisant penser à celle d’un mouton. Des témoins disent avoir aperçu jusqu’à trois créatures en même temps, et certains sont convaincus de l’existence d’un groupe de dinosaures lacustres se reproduisant depuis la période jurassique.


Lac Lagarfljot en Islande


Une immense créature sinueuse, brisant même la glace par ses mouvements, est régulièrement signalée dans le lac depuis 1345. Celui-ci a même été filmée en 2012 et après étude de la vidéo, les scientifiques ont conclu que les images montraient réellement une créature inconnue apparentée à la famille des serpents de mer. Les islandais, quant à eux, parlent d’un vers géant.

 

 

A voir aussi :

Un très rare homard bleu fluo pêché aux USA

Le secret des méduses

 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction