Spindrift 2 s’impose sur la Rolex Fastnet Race

Mots clés : ,

En coupant la ligne d’arrivée mouillée devant Plymouth cette nuit à 02h53, Spindrift 2 s’est imposé en temps réel sur la 45e édition de la Rolex Fastnet Race. Une belle victoire pour l’ex-Maxi Banque Populaire V qui disputait sa première course sous ses nouvelles couleurs.


Copyright : Chris Schmid

La lutte entre Spindrift 2 et le Maxi Solo Banque Populaire VII (ex-Groupama 3) aura été serrée jusqu’au bout. Le finish aux airs de match racing n’a pas ménagé les nerfs de l’équipage mené par Dona Bertarelli et Yann Guichard. « Le moment décisif a été l’arrivée ici. C’est vrai que pendant toute la course, nous avons été très proches avec le Maxi Solo Banque Populaire VII. En mer d’Irlande, il nous avait même un peu dépassé, nous étions à la même vitesse tout le long. Tout s’est joué comme d’habitude deux milles avant l’arrivée. Cette course est un sprint, il faut être dessus du début à la fin et c’est ce qui fait son charme, commentait Yann Guichard, co-skipper de Spindrift 2 à son arrivée. Tout s’est super bien passé à bord, et tout le monde est resté concentré sur son objectif. Nous avons fait deux semaines d’entraînements depuis la mise à l’eau donc on est très contents du résultat ». Un résultat positif pour la suite du programme du Maxi Spindrift 2 dont la prochaine échéance ne sera autre que la Route de la Découverte, pour laquelle l’équipage se mettra en stand by début octobre. En effet, le bateau n’a été remis à l’eau qu’il y a un mois à Lorient.

 

Oman Air-Musandam troisième sur la ligne mais vainqueur en compensé dans la classe MOCRA

 

Le MOD70 Oman Air-Musandam, skippé par Sidney Gavignet, qui a coupé la ligne d’arrivée 83 minutes après Spindrift 2 et une heure après le Maxi Solo Banque Populaire VII, s’impose dans la catégorie MOCRA regroupant les grands multicoques en temps compensé. « J’aurais aimé battre Spindrift 2 et le Maxi Solo Banque Populaire VII mais nous aurions eu besoin d’un coup de pouce du destin pour y parvenir, a déclaré Sidney Gavignet à son arrivée à Plymouth. Nous avons tout de même réussi à ne pas nous laisser distancer pendant une longue période, et nous terminons juste derrière eux. C’est un bon résultat. Cela signifie également que nous nous imposons dans la classe MOCRA en temps compensé, ce qui est une bonne chose. Je suis heureux pour Oman Sail et pour l’équipage ». A noter qu’Oman Air-Musandam affichait comme à son habitude un visage très international, avec à son bord un Français donc ; trois Omanais (Fahad Al Hasni, Ahmed Al Hasni et Raiya Al Habsi, la première Omanaise à s’aligner au départ de la course) ; un Britannique, Neal McDonald et un Irlandais, Damian Foxall, avec qui Sidney Gavignet s’alignera au départ de la Transat Jacques Vabre en novembre prochain.

 

LIRE AUSSI:

Un programme de records pour le maxi-trimaran Spindrift 2

La Rolex Fastnet Race, dernier test avant la Jacques Vabre

Le Maxi-80 Prince de Bretagne se retire du Fastnet



SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction