Débuter la voile avec les Glénans, épisode 2 : comment réaliser les premières manoeuvres ?

Voiliers
Mardi 14 juillet 2020 à 16h08

Le mois dernier, vous avez découvert les premiers conseils de l'école de voile des Glénans pour bien débuter avec quelques conseils de base orientés matériel et sécurité. Cette semaine, embarquez pour un nouvel épisode pratique sur les manœuvres.

©Les Glénans
Le mois dernier, vous avez découvert les premiers conseils de l'école de voile des Glénans pour bien débuter avec quelques conseils de base orientés matériel et sécurité. Cette semaine, embarquez pour un nouvel épisode pratique sur les manœuvres.

Le virement de bord vent debout

Il s’agit de naviguer au plus près du vent (allure du prés) avec une certaine vitesse, de passer le lit du vent et retrouver l’allure et la vitesse initiale sur l’autre bord le plus rapidement possible.

Voici les différentes phases :

Avant de virer de bord, le bateau est au près serré, le barreur est assis au vent face au voiles. Il se concentre pour maintenir la vitesse du bateau et indique « paré(s) à virer ? ». l’écoute de foc au vent est alors mise en tension. Sur un croiseur, on lui fait faire également 2 tours autour du winch au vent. L’écoute de foc sous le vent est maintenue en tension en direct ou autour d’un winch. Quand toutes ces opérations sont réalisées, le ou les équipiers répondent « paré(s) ».

Pendant le virement de bord, le barreur indique « on vire » et lofe pour que le bateau puisse passer le lit du vent et retrouver le près sur l’autre bord. Dès le début du virement, le foc commence à faseyer et doit être choqué en grand. Au moment ou le bateau sera face au vent, l’écoute de grand-voile aura été choquée légèrement et le mou de la contre écoute de foc sera repris rapidement et au maximum tant que la voile faseye. Sur un croiseur, il sera parfois nécessaire de faire un ou plusieurs tours supplémentaires sur le winch et utiliser la manivelle pour pouvoir ajuster le réglage sur l’autre bord.

En sortie de virement de bord, une fois sur l’autre bord à nouveau au prés, la grand-voile et le foc seront bordés progressivement à mesure de l’accélération du bateau pour retrouver la vitesse initiale d’avant le virement de bord.

L’empannage vent arrière

Il s’agit de maintenir l’allure du vent arrière et de faire passer les voiles d’un côté à l’autre du bateau.

Voici les différentes phases :

Avant l’empannage, Le barreur barre face à la grand-voile et maintient le bateau vent arrière. Les voiles sont choquées et en ciseau. Le barreur indique « paré à empanner ? ». L’écoute de foc est mise en tension en directe ou par l’intermédiaire d’un winch. La contre écoute de foc est prête à être reprise en direct ou par l’intermédiaire d’un winch. On veille à ce que le hale-bas de bôme soit suffisamment mis en tension pour que la bôme ne se dresse pas vers le haut en passant l’axe du bateau. Le chariot d’écoute de grand-voile est bloqué au centre de son rail. Quand toutes ces opérations sont réalisées, le ou les équipiers répondent « paré(s) ».

Pendant l’empannage, le barreur indique « on empanne » et essaiera de choisir le moment ou le bateau atteint le maximum de vitesse pour faire passer les voiles. L’écoute de grand-voile est reprise énergiquement puis choquée largement dès que le vent aura repris de l’autre côté de la grand-voile. La contre écoute de foc sera également reprise dès que l’on sentira une chute de tension dans l’écoute de foc.

En sortie d’empannage, les voiles sont à nouveau choquées en ciseau sur l’autre bord et le barreur aura retrouvé sa place face à la grand-voile. Il aura maintenu l’allure du vent arrière.

Nautisme Article
© Les Glénans

Trois noeuds marin à la loupe

Le nœud en huit

Ce nœud de base évite que les écoutes et drisses ne sortent des poulies et des bloqueurs

Le nœud d’amarre

Plus communément dénommé « un tour mort, deux demi-clés, est un nœud qui a l’avantage de pouvoir se dénouer sous tension. Le tour mort permet de bloquer le cordage, de diminuer les efforts sur le nœud et d’empêcher les demi-clés de se souquer (serrer).

Le nœud de chaise

Ce noeud facile à dénouer même après avoir été soumis à de fortes tensions, permet de réaliser une boucle pour fixer une drisse ou une écoute sur une voile ou bien pour amarrer un bateau.

Lorsqu’on le réalise, il faut veiller à le souquer fermement pour éviter qu’il ne glisse lorsqu’il n’est pas sous tension.

Nautisme Article
© Les Glénans

Le vocabulaire marin / BaBA

Amure : désigne le côté par ou le bateau reçoit le vent

Bâbord : C’est le côté gauche d’un voilier quand on regarde vers l’avant

Tribord : C’est le côté droit d’un voilier quand on regarde vers l’avant

Gréement dormant : parties comprenant le mât, la bôme et les câbles tenant le mât

Gréement courant : parties mobiles comprenant les cordages permettant de hisser ou d’affaler les voiles

Coque : constitue le corps du voilier

Roof : protège l’habitacle du voilier

Quille : partie fixe qui dépasse sous la coque comprenant le voile de quille pour éviter au voilier de déraper latéralement et le lest pour contribuer à la stabilité du voilier

Dérive : partie amovible qui évite au voilier de déraper latéralement

Safran : aileron immergé à l’arrière du voilier permettant de le diriger

Barre : raccordée au safran, elle permet de modifier son angulation

Faseyer : se dit d’une voile qui bat dans le vent

Lofer : se rapprocher du lit du vent

Abattre : s’éloigner du lit du vent

Choquer : Donner du mou à un cordage

Border : Tendre un cordage

Ecoutes : cordages pour border ou choquer une voile

Drisses : cordages pour hisser ou affaler une voile

Aussières : cordages pour amarrer un voilier à un quai ou ponton

Nœud : unité de mesure correspondant à 1 mille nautique à l’heure

Mille marin : distance qui correspond à 1852 m

Amer : point de repère fixe permettant de se repérer et utiliser pour faire le point sur une carte

Nautisme Article
© Les Glénans

Retrouvez tous les stages de voile proposés par les Glénans sur leur site !

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.