Benetti annonce l'arrivée de deux nouveaux superyachts

Yachting
Samedi 5 décembre 2020 à 16h02

Benetti a présenté cette semaine deux nouveaux yachts : le Motopanfilo 37M dans la catégorie Classe et le Custom yacht FB284 de 67 mètres. Giovanna Vitelli, vice-présidente du groupe Azimut|Benetti, a saisi l'occasion pour tracer la voie future du chantier naval, telle qu'elle est symboliquement décrite par les deux nouveaux modèles, qui sont différents l'un de l'autre mais partagent les qualités distinctives de la marque en matière d'innovation, de fiabilité, de capacités de construction et de valorisation du patrimoine.

©Benetti
Benetti a présenté cette semaine deux nouveaux yachts : le Motopanfilo 37M dans la catégorie Classe et le Custom yacht FB284 de 67 mètres. Giovanna Vitelli, vice-présidente du groupe Azimut|Benetti, a saisi l'occasion pour tracer la voie future du chantier naval, telle qu'elle est symboliquement décrite par les deux nouveaux modèles, qui sont différents l'un de l'autre mais partagent les qualités distinctives de la marque en matière d'innovation, de fiabilité, de capacités de construction et de valorisation du patrimoine.

Motopanfilo 37M : le charme Benetti des années 60

Nautisme Article
Le Motopanfilo offre des espaces généreux et lumineux, un contact visuel presque ininterrompu avec la mer et une série de vastes terrasses qui descendent jusqu'à la surface de l'eau.© Benetti

Le Motopanfilo, un yacht à déplacement de 37 mètres, a été réalisé en collaboration avec Francesco Struglia pour les lignes extérieures et Lazzarini Pickering Architetti pour les intérieurs. Le Motopanfilo offre des espaces généreux et lumineux, un contact visuel presque ininterrompu avec la mer et une série de vastes terrasses qui descendent jusqu'à la surface de l'eau.

Motopanfilo est un mot italien qui a été utilisé au début des années 60 pour désigner les grands motoryachts qui sont très vite devenus synonymes de glamour et de style de vie en jet set. Benetti a été l'un des premiers chantiers navals à produire ces yachts, en lançant des modèles très appréciés comme le Delfino, le Gabbiano, le Mediterraneo. Très vite, ces bateaux, généralement de 18 à 30 mètres, sont devenus un symbole de prestige et ont été très appréciés, non seulement dans les eaux des Riviera italienne et française, mais aussi dans les lieux à la mode du monde entier, ce qui a permis à Benetti de se hisser à la quatrième place sur la liste mondiale des constructeurs de yachts dès 1970. Le design de ces bateaux était extrêmement propre et linéaire, avec très peu d'embellissement ou de décoration. L'accent a été mis sur un aménagement qui offrait aux propriétaires et aux invités une certaine intimité et des intérieurs élégants et sophistiqués. La coque et la superstructure ont été conçues comme un seul volume, relié entre eux par une ou, dans certains cas, deux surfaces parfaitement coplanaires, créant ainsi un profil allongé qui se termine par une poupe classique et arrondie. Les intérieurs étaient typiquement chaleureux et accueillants, avec une abondance de bois dans la structure et le mobilier, ainsi que des canapés blancs et des touches de bleu, une combinaison qui est devenue une sorte de style caractéristique.

Nautisme Article
La fusion des influences classiques et modernes trouve sa parfaite expression dans le tableau arrière où les lignes sont complètement intégrées dans le volume de la coque.© Benetti

Par rapport à ses prédécesseurs des années 60, la différence la plus fondamentale du nouveau Motopanfilo est le volume extérieur. Francesco Struglia a revisité les éléments originaux de construction du milieu du navire qui reliaient la coque et la superstructure, et les a combinés en un seul élément visuellement harmonieux. La silhouette extérieure, avec ses lignes nettes, présente des formes élégantes et effilées.

La fusion des influences classiques et modernes trouve sa parfaite expression dans le tableau arrière où les lignes sont complètement intégrées dans le volume de la coque, à la manière de ses précurseurs iconiques des années 60. Il y a cependant une petite touche d'originalité, sous la forme d'un club de plage, conçu pour répondre aux attentes des propriétaires de bateaux d'aujourd'hui. Il s'agit d'une légère différence dans la forme générale, la face centrale du tableau arrière étant fortement inclinée vers le bas, de sorte qu'une fois ouverte, elle offre une vaste plate-forme de baignade, entièrement consacrée au bronzage, le garage abritant l'annexe et le jet-ski étant discrètement dissimulé sur le côté du yacht.

Pour changer de vue, les invités peuvent se rendre sur le pont d'observation, autrefois découpé autour du mât principal mais sur le nouveau Motopanfilo positionné au-dessus du hard top et conçu comme un quatrième pont intime et une véritable retraite privée, simplement fait pour prendre le soleil le jour ou se détendre sous les étoiles la nuit.

Nautisme Article
Pour changer de vue, les invités peuvent se rendre sur le pont d'observation positionné au-dessus du hard top et conçu comme un quatrième pont.© Benetti

La suite du propriétaire est située à l'avant du pont principal tandis que les quatre confortables cabines d'invités, toutes capables d'accueillir des lits doubles, sont situées sur le pont inférieur où, sur demande, un petit sauna peut être installé. La coque à déplacement peut atteindre une vitesse maximale de 16 à 18 nœuds, en fonction de la capacité du moteur choisi.

Fiche technique :

Longueur hors-tout : 36,8 m

Maître bau : 7,8 m

Tirant d'eau : 1,96 m

Capacité carburant : 35 000 l

Capacité eau : 4 000 l

Motorisation principale : 2xMAN V12 1029 kW (1400 ch) / 2xMAN V12 1213 kW (1650ch)

Architecte naval : P.L. AUSONIO Naval Architecture

Design extérieur et concept : Francesco Struglia / Benetti

Design intérieur : Lazzarini Pickering Architetti

Chantier : Benetti (Italie)

FB284 : méga yacht de 67 mètres à 6 ponts

Le FB284 est l'évolution de la plate-forme sur laquelle les Métis, méga yachts de 63 mètres plusieurs fois primés et symboles des normes de construction renommées du chantier naval, ont été construits. Il est également utilisé pour la construction des yachts FB270, FB274 (tous deux de 65 mètres) et FB278 "Project Fenestra" (67 mètres). Le nouveau mégayacht FB284 de 67 mètres de Benetti, disposé sur six ponts, est né de la capacité de Benetti et du designer Giorgio M. Cassetta à marier un design élégant à une excellente fonctionnalité, pilier central du concept du bateau.

Nautisme Article
Le FB284 est l'évolution de la plate-forme sur laquelle les Métis, méga yachts de 63 mètres plusieurs fois primés et symboles des normes de construction renommées du chantier naval, ont été construits© Benetti

À ce sujet, Sebastiano Fanizza, directeur commercial de Benetti, tient à préciser que "S'il est vrai que l'achat d'un super yacht est une expérience émotionnelle qui touche tout le monde, il est impossible de ne pas tenir compte du rôle clé du chantier naval dans l'accompagnement du propriétaire dans les domaines où la rationalité joue un rôle plus important. C'est là que nous faisons la différence, en offrant la souplesse de conception et les normes de construction qui découlent d'une expérience éprouvée et de longue date. C'est le résultat obtenu avec le projet de Giorgio M. Cassetta pour le FB284, un navire qui est différent et qui fait que son propriétaire se sent "chez lui" en exprimant sa force sous la forme d'une extrême vivacité à bord, devenant ainsi le cadre parfait pour des moments mémorables".

Nautisme Article
Une cloison en verre plat avec une porte centrale sépare la poupe du salon particulièrement long, meublé de canapés spacieux et d'une table à manger de 14 places.© Benetti
Sur le pont principal, le cockpit est dédié aux invités, qu'il accueille sur d'élégants canapés et fauteuils. Une cloison en verre plat avec une porte centrale qui s'ouvre en coulissant à l'intérieur de la superstructure sépare la poupe du salon particulièrement long, meublé de canapés spacieux et d'une table à manger de 14 places. Sur le même pont se trouvent le vaste garde-manger et la grande cuisine de forme carrée qui précèdent les deux cabines VIP, toutes deux caractérisées par leurs fenêtres et leurs vastes espaces de rangement et de garde-robe.

Les quatre autres cabines se trouvent sur le pont inférieur, qui ne contient pas la cuisine comme c'est généralement le cas sur les bateaux de cette taille, ce qui libère plus d'espace pour les cabines pouvant accueillir un équipage de 17 personnes ou, dans une autre configuration, de 19 personnes. Les quatre officiers peuvent donc avoir chacun leur propre cabine, ce qui est un facteur important en termes de confort de l'équipage et donc d'un service plus satisfaisant à bord. Le spacieux Beach Club situé à l'arrière est également équipé d'une porte latérale. Un hammam avec une baignoire et une douche de taille confortable est également à la disposition des invités. Selon les besoins du propriétaire, une partie de l'espace peut également être aménagée en salle de sport.

Nautisme Article
© Benetti

Le pont supérieur est dédié au propriétaire. La cabine principale à la proue comporte un bureau privé et deux salles de bain séparées, l'une avec baignoire et douche, l'autre avec baignoire, et toutes deux avec de très longs plans de toilette. En raison de sa position à bord, la cabine offre une vue imprenable sur la proue et la mer environnante.

Nautisme Article
En raison de sa position à bord, la cabine propriétaire offre une vue imprenable sur la proue et la mer environnante.© Benetti

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.