Rolex Middle Sea Race : Kito de Pavant, la Méditerranée pour terrain de jeu

Course au large
Mercredi 14 octobre 2020 à 6h28

Le skipper de Made in Midi a rallié La Valette à Malte. Samedi prochain, il s’élancera en équipage pour une boucle de 600 milles à travers la Méditerranée dans le cadre de la Rolex Middle Sea Race qui réunit une flotte exceptionnelle.

©Made in Midi
Le skipper de Made in Midi a rallié La Valette à Malte. Samedi prochain, il s’élancera en équipage pour une boucle de 600 milles à travers la Méditerranée dans le cadre de la Rolex Middle Sea Race qui réunit une flotte exceptionnelle.

Ils sont arrivés vendredi dernier dans le port de La Valette, à Malte, sourires aux lèvres. Kito de Pavant et Gwen Gick venaient de parcourir 750 milles en 72 heures, depuis Port Camargue, le port d’attache de Made in Midi. À l’arrivée, 30°C dans l’air, 25°C dans l’eau et un grand bol d’enthousiasme. « On a eu de supers conditions avec un vent de nord-ouest assez fort, confie Kito. Et puis on a pu faire un peu de tourisme, en passant notamment le long des îles de Gozo et de Malte ».

La Rolex Middle Sea Race, un « rassemblement magique »

Malte, l’île de 316 km2 située au cœur de la Méditerranée, a toujours eu une place à part dans le cœur du skipper. « C’est un endroit que j’apprécie beaucoup parce qu’il est chargé d’histoire. Au fil des siècles, de nombreuses populations de cultures différentes y ont laissé leur patte ». Il ne pouvait pas y avoir meilleur écrin pour l’un des derniers rendez-vous de la saison : la Rolex Middle Sea Race. « C’est un rassemblement assez magique de bateaux parmi les plus beaux qui croisent en Méditerranée », assure Kito. Pour cette 41e édition, 79 bateaux seront au rendez-vous, 21 pays seront représentés au sein d’une flotte éclectique, malgré la propagation du Covid-19 qui n’a pas freiné les ardeurs des organisateurs et des participants.

Le samedi 17 octobre donc, tous s’élanceront depuis le port de La Valette, sous les coups de canon. « C’est un départ pittoresque et exceptionnel. Il est difficile aussi, parce qu’il y a souvent très peu de vent », raconte l’Héraultais qui a participé à la Rolex Middle Sea Race lors de ses jeunes années. Ensuite, direction la Sicile que les concurrents vont contourner par le sens inverse des aiguilles d’une montre. Au programme : le détroit de Messine, le passage au large du Stromboli, les îles Favignana, Pantelleria puis Lampedusa avant de bifurquer à nouveau vers Malte. Au total, environ 600 milles à parcourir en l’espace de 4 à 5 jours en Class40.

Une bande d’inséparables pour un beau défi

« Ce parcours et les conditions que l’on peut rencontrer vont concentrer tout ce qu’on aime et qu’on déteste dans la Méditerranée, confie Kito. Il peut y avoir de tout : du vent violent autour des îles, de longues périodes de pétole, des courants forts, des changements de vent près des côtes… » Mais le marin est prêt à relever le défi. D’autant qu’à ses côtés, il pourra compter sur sa bande d’inséparables, ceux avec qui il partage tant d’aventures ces dernières années.

À bord donc, on retrouvera Gwen Gbick – qui avait fait équipe avec Kito lors d’une Transat AG2R – et Brice de Crisenoy qui accompagne le skipper depuis 15 ans. Ils pourront compter aussi sur la Belge Florine Cogen, « qui mettra de l’enthousiasme et une touche féminine dans l’équipage ». Un équipage déjà soudé qui donnera tout pendant la compétition. « Nous allons tenter d’être les plus rapides des Class40 (5 devraient être au départ) et essayer de bien figurer au classement IRC si les conditions nous sont favorables avec du reaching et du vent fort. Le bateau peut créer la surprise mais il faudra être vigilant et surtout se faire plaisir ».

Apprécier soigner ses trajectoires, tout donner à bord, se battre pour son équipage : autant de valeurs aussi simples que fortes qui imprègnent l’aventure Made in Midi. Après une année particulièrement mouvementée à cause de la propagation du Covid-19, le plaisir simple de participer à une régate fait son effet. Mais Kito l’affirme : « je ne me focalise jamais sur ce qui ne marche pas pour avancer ». Plus au nord, il sait que le Vendée Globe partira sans lui dans quelques semaines. Une première en plus de 15 ans. « Il y aura forcément un peu d’amertume mais heureusement, il y a tant de challenges dans la voile et ailleurs pour continuer à avancer et à être enthousiaste. »

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.