Transat Jacques Vabre 2021 : quoi de neuf à l'arrière de la flotte ?

Transat Jacques Vabre
Vendredi 26 novembre 2021 à 15h35

Les arrivées se succèdent mais la course n’est pas finie ! Les journées sont intenses, Dame Nature n’aide pas les marins dans leur tâche tant la chaleur brûle et le vent est instable. Sodebo Ultim 3 fermera la course en Ultime cette nuit, à son arrivée. En Class40, la flotte est très groupée depuis quelques temps, même si chacun œuvre à maintenir des trajectoires cohérentes à son propre bord en faisant abstraction des routes de leurs voisins...

Les arrivées se succèdent mais la course n’est pas finie ! Les journées sont intenses, Dame Nature n’aide pas les marins dans leur tâche tant la chaleur brûle et le vent est instable. Sodebo Ultim 3 fermera la course en Ultime cette nuit, à son arrivée. En Class40, la flotte est très groupée depuis quelques temps, même si chacun œuvre à maintenir des trajectoires cohérentes à son propre bord en faisant abstraction des routes de leurs voisins...

En Imoca, ils naviguent groupés dans une météo compliquée

Le podium se constitue en Imoca. En première position Thomas Ruyant et Morgan Lagravière ont franchi la ligne d’arrivée hier à 14 heures (HF) à bord de LinkedOut. S’en est suivie l’arrivée du duo Dalin-Meilhat (Apivia), qui a passé la bouée orange à 11 heures pile ce matin en deuxième position. En approche de la Martinique, Christopher Pratt sur Charal prend cette nuit son mal en patience : « Nous nous débattons avec des vents erratiques, un comble pour une zone habituellement balayée par un alizé vigoureux, comme s'il fallait que nous méritions encore un peu ce podium. » Mais dernière ligne droite pour le duo Beyou - Pratt, attendu dans la nuit à Fort-de-France, pour ainsi compléter le podium Imoca. À 700 milles de la lignée d'arrivée, « très dépendants des modèles de météo, et des bateaux autour », Damien Seguin et Benjamin Dutreux (Groupe Apicil) se battent pour maintenir les écarts. S’ils ont dû faire une croix sur leur spi à La Corogne, le duo se focalise sur leurs réglages 24h/24 afin de trouver le meilleur compromis possible. À l’arrière de la flotte et entouré de ses deux anciens bateaux (Kostum - Lantana Paysage et Groupe Sétin - 4myplanet), Arnaud Boissières (La Mie Câline) a pour objectif « d’aller chercher Louis Duc et Marie Tabarly devant ». Lors de la vacation de ce matin, Arnaud ajoutait : « C’est sympa d’être groupé et de se dire que nous ne sommes pas seuls, même si rien ne se passe comme prévu, concernant la météo ». L’arrivée se fait ressentir, mais les marins se sentent dans leur élément en mer. Toujours Arnaud : « C’est encore long, mais c’est ma dernière aventure avec ce bateau donc je suis bien en mer et je n’ai pas tant hâte d’arriver ».   Navigation groupée en Class40

Incontesté, le leader des Class40 Redman est à moins de 900 milles de l’arrivée. La flotte reste particulièrement groupée, mais à ce stade de la course les équipages se concentrent davantage sur leur propre trajectoire. Nicolas D’Estais (Emile Henry - Happyvore) explique : « C’est une jolie régate car c’est du jeu de rester accrochés au paquet de tête ! Nous ne regardons pas tant les concurrents, nous regardons surtout la meilleure trace pour nous. Nous cherchons le meilleur angle, nous avons empanné et nous visons la Martinique. Nous sommes en mode chasse pour revenir le plus possible sur nos concurrents. » À bord de Rennes.Saint-Malo - Rêves, Baptiste Hulin et Christophe Bachmann suivent la même logique : « Nous faisons notre propre jeu. Nous avons mis une option sur le nord, et au vu des fichiers ça se passe bien. Le vent à l’air de rentrer davantage et nous allons pouvoir revenir un peu plus dans le match. » Au milieu de l’Atlantique la chaleur est de plus en plus accablante. À bord de Emile Henry - Happyvore, ils s’organisent en conséquence : « Il fait très chaud, dans le bateau nous ne sommes pas loin des 40 degrés… Nous gérons ça plutôt bien en faisant des quarts assez courts quand le barreur est au soleil. Mais j’ai perdu mon chapeau hier ! ». Sur Exploring Tech For Good, ce n’est pas sur les repas qu’ils économisent, mais sur un élément à ne pas négliger dans ces conditions : « C’est plus au niveau de la crème solaire qu’il va falloir se rationner ! »

Pour retrouver l'intégralité du classement, c'est par ici !

Pour plus d'articles sur la Transat Jacques Vabre, découvrez le dossier de la rédaction !

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…