Une semaine de régates et de courses au large en France et dans le monde

Course au large
Lundi 26 septembre 2022 à 12h05

Première victoire française en Sail GP à Cadix, présentation des skippers de la Route du Rhum Destination Guadeloupe, et images des concurrents de la Golden Globe Race lors du passage des Canaries, Figaro Nautisme vous propose un autre regard sur l’actualité course de la semaine.

©Photo SailGP - DR
Première victoire française en Sail GP à Cadix, présentation des skippers de la Route du Rhum Destination Guadeloupe, et images des concurrents de la Golden Globe Race lors du passage des Canaries, Figaro Nautisme vous propose un autre regard sur l’actualité course de la semaine.

Ils l’ont fait ! Un an tout juste après que Bruno Dubois, Patron du Team France, ait confié la barre à Quentin Delapierre et son équipe remaniée, ces derniers ont donné à la France sa première victoire sur le circuit SailGP. En finale dans la baie de Cadix, ils n’ont devancé les Américains de James Spithill que de trois secondes sur la ligne d’arrivée, mais il n’en fallait pas plus pour les combler de bonheur. Le podium de l’une des finales les plus serrées de la jeune histoire de SailGP, est complété par Tom Slingsby et son équipage Australien. Les Français ont pris le leadership dès la première marque de parcours, ce qui leur a donné confiance dans cette configuration inédite. En effet, disputée dans un vent faible, le comité de course avait réduit le nombre d’équipiers à bord de six à quatre, obligeant notamment Quentin Delapierre à gérer la tactique et le vol tout en barrant. Au terme de douze minutes de régate d’une rare intensité, pendant lesquelles les étraves du F50 américain n’ont jamais quitté le tableau arrière tricolore, l’équipage français pouvait laisser éclater sa joie. Qualifiés pour la finale grâce à leur régularité mais sans aucune victoire de manche lors des régates en flotte, ils concrétisent la progression constante constatée ces derniers mois et se hissent même sur le podium provisoire de la saison. Avec 41 points au compteur après six grand prix, ils se rapprochent de l’Australie, toujours leader avec 50 points, et surtout des Néo-Zélandais qui en totalisent 46. Espérons que la longue pause avant le prochain rendez-vous des 12 et 13 novembre à Dubaï ne cassera pas cette belle dynamique, et que la team France clôturera sa saison en beauté à Singapour en janvier.

Nautisme Article
© Photo Alexis Courcoux - La Route Du Rhum Destination Guadeloupe

Route du Rhum – Paris avant Saint-Malo

Du côté de la Route du Rhum, l’actualité cette semaine était exceptionnellement loin de la mer, sous les ors du théâtre Mogador à Paris plus précisément, où avait lieu la désormais traditionnelle cérémonie de présentation des skippers. Une formalité obligatoire, sauf dérogation comme celle accordée cette année à Yves le Blevec. A de très rares exceptions près donc, les 138 skippers inscrits étaient bien présents. Au-delà des mots et des discours des autorités et sponsors, sur la grande photo de famille et celles de chaque classe on pouvait s’amuser à déceler quelques informations subliminales. Sur la première, sous son éternelle casquette, Marc Guillemot n’avait d’yeux que pour le trophée du vainqueur, qui appartient encore pour une quarantaine de jours à son voisin de scène Francis Joyon.  Au premier plan, Yoann Richomme semblait lui comme habité, sans doute plus que rassuré par sa victoire du weekend précédent sur la « 40' Malouine Lamotte ». Son 40 pieds Arkéa Paprec est bien né et il visera bien le doublé après sa victoire de 2018. Mais la photo la plus commentée a sans conteste été celle des skippers de la catégorie Ultim. Thomas Coville et François Gabart posant côte à côte, au milieu des autres skippers, quand Armel Le Cléac’h et Charles Caudrelier se tenaient plus à l’écart. On au aussi aimé l’enthousiasme affiché par Arthur Le Vaillant, inscrit de dernière minute sur son trimaran Mieux, dont la démarche semble avoir attiré le regard de Francis Joyon pour, qui sait, un passage de témoin ? En Rhum Mono, les anciens du Vendée Globe, Catherine Chabaud et Jean-Pierre Dick étaient toute à leur joie de se retrouver là, tandis que chez les multicoques, la présence d’Etienne Hochedé et Loïc Escoffier rassurait sur les travaux de remise en état de leurs montures respectives. Après leurs chavirages estivaux, ils devraient être prêts à temps pour se présenter sur la ligne de départ. Le bonheur des uns qui ne fait pas celui des autres, puisque le jeune Thomas Lurton sur le mythique trimaran Newick Moxie est bien qualifié, mais toujours en liste d’attente pour prendre la direction de la Guadeloupe. Un petit détour par Saint-Malo, nous a en tous cas permis de constater l’arrivée des premiers Class40. Le bassin Vauban se vide peu de ses habituels plaisanciers, qui doivent tous avoir quitté les lieux avant le 9 octobre. C’est l’occasion de remercier ces anonymes de leur aimable coopération, car ils vont permettre au public de retrouver les 138 skippers inscrits, un record, en un seul et même lieu.

Nautisme Article
© Photo Damien Guillou PRB - GGR

Golden Globe Race – Séance photo aux Canaries

Pendant ce temps-là, les quatorze skippers, sur seize partants, restant en course sur la Golden Globe Race ont passé la porte des Canaries. Une rare occasion de recevoir des photos et des nouvelles du bord sur cette épreuve atypique, qui se court dans des conditions proches de celles du tour du monde originel, à savoir sans moyens de communication modernes. Après une traversée du Golfe de Gascogne musclée, les conditions ont été plus clémentes le long des côtes portugaises. Au passage des Canaries, la flotte est toujours menée par le Britannique Simon Curven, suivi de près par le Finlandais Tapio Lehtinen. Le favori de l’épreuve, le français Damien Guillou, qui avait dû revenir aux Sables d’Olonne réparer son régulateur d’allures, et était reparti six jours après le départ officiel, poursuit sa remontée fantastique, et a déjà repris deux concurrents. Mieux, les conditions météorologiques annoncées pourraient lui permettre de recoller au gros de la flotte, seuls les deux leaders pouvant sensiblement s’échapper. La photo de PRB ci-dessus est en tous cas assez exceptionnelle, car la prochaine « porte photo » est située au large du Cap de Bonne Espérance en Afrique du Sud, soit dans 4500 milles nautiques en route directe, et donc plus d’un mois de mer.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…