Trophée Jules Verne : 2023 la bonne année ?

Course au large
Vendredi 9 décembre 2022 à 11h36

Trois trimarans géants au moins doivent s’attaquer au Trophée Jules Verne cet hiver. Petit historique de ce record mythique et tour des forces en présence.

L'équipage et le Président d'Idec Patrice Lafargue devant le trophée Jules Verne - ©Photo jacques Vapillon
Trois trimarans géants au moins doivent s’attaquer au Trophée Jules Verne cet hiver. Petit historique de ce record mythique et tour des forces en présence.

Bientôt six ans que ce record résiste à toutes les tentatives. Six ans que Francis Joyon et son équipage sur IDEC Sport ont mis très exactement 40 jours, 23 heures, 30 minutes et 30 secondes pour faire le tour de la terre. Revenir à Brest après être parti de Brest c’est un peu comme « partir de nulle part pour revenir nulle part » pour paraphraser Titouan Lamazou mais c’est la définition du Trophée Jules Verne. Cela fait trente ans, c’était en 1993, que Bruno Peyron et ses « explorers » ont les premiers mis moins de 80 jours sur ce parcours déjà légendaire et qu’ils ont rendu mythique. 79 jours, six heures, 15 minutes et 56 secondes, et le magnifique trophée créé par l’artiste Américain Thomas Shannon, longue et élégante carène métallique en sustentation dans son écrin, était à eux. Provisoirement, car l’année suivante les deux Sirs, Peter Blake et Robin Knox-Johnston Améliorent de quatre jours le record. Ils seront les premiers et les derniers non français à détenir le titre. Car ensuite se sont succédé au palmarès, Olivier de Kersauson et Bruno Peyron qui se sont par deux fois échangé le trophée entre 1997 et 2005, année où l’aîné de la fratrie Bauloise porte le record à 50 jours, 16 heures, 20 minutes et quatre secondes qui restera inégalé pendant cinq ans. Franck Cammas sur Groupama met un peu plus de 48 jours en 2010, puis Loïck Peyron en 2012, 45 jours et 13 heures… jusqu’au record hallucinant de Joyon et ses cinq équipiers seulement divisent presque le temps du défi initial de moitié.

Nautisme Article
Le trimaran "Sails of change" mené par Yann Guichard - © Photo Pierre Bouras

Yann Guichard en stand-by

Depuis 2017 toutes les tentatives ont échoué, aucun équipage ne parvenant même à boucler le parcours. En 2019, Spindrift est contraint d'abandonner après seulement une journée de navigation en raison de problèmes de gouvernail. Même avarie en 2020 pour Thomas Coville sur Sodebo Ultim 3 alors qu’il venait d’entrer dans l'océan Indien. Quelques jours auparavant, Cammas et Caudrelier sur le Gitana 17 qui vient de remporter la Route du Rhum, avaient cassé un de leurs foils et avaient dû abandonner. Repartis début 2021, ils sont eux aussi victimes du signe indien, connaissant une panne de gouvernail alors qu'ils contournent la pointe Sud de l'Afrique. Spindrift 2, rebaptisé Sails of Change ne pourra même pas tenter sa chance l’an passé, aucune fenêtre météo favorable ne s’ouvrant devant ses étraves. Est-ce que la saison 2022-2023 leur sera plus favorable ? En tous cas, désormais nommé « Sails of change 30x30 » le grand trimaran noir-blanc-vert est déjà en « stand-by » depuis Brest.

Nautisme Article
Après la Route du Rhum, le Maxi Edmond de Rothschild remportera-t-il le Trophée Jules Verne ? - © Photo Polaryse - Gitana SA

Coville et Caudrelier au stand

Un peu plus au Nord, à Lorient, après un retour de Route du Rhum express, deux autres trimarans géants sont rentrés dans leurs bases voisines pour une révision express. Ils seront dès la fin décembre eux aussi prêts à saisir toute opportunité météo qui se présenterait. Thomas Coville qui aime ce parcours et sait, pour l’avoir battu en solitaire après trois tentatives infructueuses, combien il faut d’opiniâtreté pour battre un record autour du monde. Son Maxi Sodebo Ultim 3 va donc reprendre la route du Sud avec plein d’ambition, dans un mode équipage qui sied aux méthodes de management doux du Breton. Et puis, pointera ses étraves à la pointe Bretagne, le Maxi-Edmond de Rothschild. Le vainqueur de la Route du Rhum mais qui repartira cette fois-ci bien sûr en équipage, le héros de Pointe-à-Pitre devant retrouver pour l’occasion son compère Franck Cammas. Enfin ça, c’est quand ce dernier aura fini d’affoler les compteurs à bord du Charal 2 de Jérémy Beyou ! Parce que la nouvelle fusée noire signée Sam Manuard, déjà auteure d’une jolie troisième place sur la transat aller en solitaire, alors qu’elle n’a été mise à l’eau qu’à l’été, confirme tout son potentiel sur le chemin du retour. Bien que non homologué comme record, les quatre équipiers ont parcouru 558 milles en 24 heures soit une moyenne de 23.25 nœuds ! Autour des trois caps, il pourra tenter de battre les 908 milles réalisés en une journée par Pascal Bidégorry en équipage sur Banque Populaire V (l’actuel Sails of Change). C’était en 2009, une éternité, ils seront trois cet hiver à s’y attaquer.

Nautisme Article
Le trimaran Sodebo Ultim 3 de Thomas Coville - © Photo Vincent Curutch / Team Sodebo

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…