Cap sur Naha, capitale culturelle d'Okinawa !

Carnet de voyage
Samedi 16 novembre 2019 à 12h31

Naha autrefois appelée Shuri, est le chef-lieu de l’archipel japonais Okinawa. Située au sud du Japon, Naha est habitée par environ 315 000 de Japonais. Sa culture artisanale abondante ainsi que ses paysages nautiques en font une des destinations phares pour les années à venir.

©Flickr
Naha autrefois appelée Shuri, est le chef-lieu de l’archipel japonais Okinawa. Située au sud du Japon, Naha est habitée par environ 315 000 de Japonais. Sa culture artisanale abondante ainsi que ses paysages nautiques en font une des destinations phares pour les années à venir.

Cette ville chef-lieu de la préfecture d’Okinawa est située sur la côte sud-ouest de l’archipel. Avant de devenir japonaise au 19ème siècle, Naha était le siège du royaume indépendant de Ryūkyū. Egalement appelée Nawa ou Naba, la ville fût entièrement détruite lors de la Seconde Guerre mondiale et resta sous contrôle américain jusqu’en 1972. À cause de sa position éloignée du pays du soleil levant et de son histoire, Naha est probablement la ville la plus détachée du Japon. Aujourd’hui elle est connue pour sa quiétude et sa sérénité, ainsi que pour sa culture artisanale ancestrale. Les artisans de la ville maîtrisent particulièrement le «Tsuboya», une technique de poterie qui leur est propre. Naha est également réputée pour son art du spectacle appelé « Kumiodori », inscrit depuis 2010 dans le patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. 

Naminoue-gū, « sanctuaire au-dessus des vagues »

Le principal temple de Naha, Naminoue-gū, fût construit au 15ème siècle. Érigé au sommet d’une falaise, son nom veut littéralement dire « sanctuaire au-dessus des vagues ». Ce lieu considéré comme un lieu sacré pour les shintoïstes, vous permettra d’allier activités nautiques et culturelles. Pour y rentrer, pas besoin de pratiquer cette croyance, les portes du temple sont aussi bien ouvertes aux touristes qu’aux pèlerins. Ce bâtiment orné de couleur rouge et or, représentatives du shintoïsme, vous permettra de profiter pleinement de la beauté du lieu ainsi que de la vue impressionnante sur la mer de Chine. Après votre visite vous pourrez parfaitement piquer une tête dans la mer ou vous prélasser au soleil.

Nautisme Article
Ce lieu considéré comme un lieu sacré pour les shintoïstes, vous permettra d'allier activités nautiques et culturelles.© Adobe Stock

Shikina-en, un jardin construit sur un lac 

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2000 et créé à la fin du 18ème siècle, ce jardin typiquement japonais fût bâti à l’époque du royaume de Ryūkyū afin de recevoir les ambassadeurs de Chine ainsi que la royauté. Aujourd’hui, ce lieu historique est ouvert à tous. Construit sur un lac, il vous sera possible de traversée les petits ponts du jardin et de vous promener aux alentours du point d'eau.  

Nautisme Article
Construit sur un lac, il vous sera possible de traversée les petits ponts du jardin et de vous promener aux alentours du point d'eau. © Flickr

Tropical Beach 

La Tropical Beach est une plage aménagée pour la plaisance et l’amusement, située à quelques minutes du centre ville de Naha elle est parfaite pour une pause baignade improvisée. Très propre, elle n’est pas beaucoup fréquentée par les Japonais qui se baignent peu.

Nautisme Article
La Tropical Beach est une plage aménagée pour la plaisance et l'amusement, située à quelques minutes du centre ville de Naha.© Wkimedia

Où dormir ? 

Pour un séjour relaxant, passez une nuit à l’hôtel : Loisir Spa Tower Naha. Cet établissement est équipé des fameux bains traditionnels japonais, où vous aurez l’occasion de vous prélasser. 

Nautisme Article
Cet établissement est équipé des fameux bains traditionnels japonais, où vous aurez l'occasion de vous prélasser. © Facebook Loisir Spa Tower Naha

Où manger ? 

Le restaurant Okinawa Soba Eibun, située en plein centre ville, vous servira le plat de la région : l’Okinawa soba. Composé de ramen, d’une soupe, d’oignon nouveau et de porc, ce met est réputée pour changer de goût en fonction de la région.   

Nautisme Article
Le restaurant Okinawa Soba Eibun, située en plein centre ville, vous servira le plat de la région : l'Okinawa soba.© Site officiel d'Okinawa soba Eibun

Comment y aller ? 

Pour vous rendre à Okinawa de Paris, comptez environ 600 euros pour 17h de vol. Une fois arrivée à l’aéroport de Naha, il vous suffira de prendre le taxi jusqu'à votre hôtel. 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.