Comité Martiniquais du Tourisme « Il est important de garder un lien avec nos voyageurs »

Carnet de voyage
Lundi 18 mai 2020 à 6h32

Destination très appréciée des métropolitains, la Martinique a été également touchée par la crise sanitaire. Entretien avec François Baltus-Languedoc, directeur général du Comité Martiniquais du Tourisme, qui nous parle de la situation sur l'île aux fleurs et de l'importance de la reprise touristique.

Bateaux au mouillage au Marin à l'entrée du port de plaisance. ©Frédéric Hédelin
Destination très appréciée des métropolitains, la Martinique a été également touchée par la crise sanitaire. Entretien avec François Baltus-Languedoc, directeur général du Comité Martiniquais du Tourisme, qui nous parle de la situation sur l'île aux fleurs et de l'importance de la reprise touristique.

Quelle est la situation actuellement en Martinique ? « A ce jour (le 11 mai 2020), la Martinique compte 188 cas confirmés dont 14 décès déplorés. Le nombre de patients hospitalisés en réanimation est en baisse et s’élève à 5 personnes actuellement. Les mesures de déconfinement sont les mêmes pour les Outre-mer que dans l'Hexagone. En complément des mesures nationales, le Préfet de Martinique a pris la décision d'appliquer des mesures propres à la Martinique. Un couvre-feu reste établi sur l’ensemble du territoire, entre 21h et 4h du matin depuis le 11 mai 2020. Du point de vue de l’activité nautique, conscients de la situation inédite que nous vivons, les plaisanciers ont fait preuve de solidarité et de sagesse en restant à terre. »

Nautisme Article
François Baltus-Languedoc, directeur général du Comité Martiniquais du Tourisme.

Comment s’est déroulé le rapatriement des touristes ? « Nous nous sommes mis à la disposition des touristes pour leur apporter l’information concernant les vols - pour aider ceux qui cherchaient un hébergement de quelques nuits en attendant le rapatriement - et nous avons tout mis en place pour que les quelques touristes qui restaient « coincés » sur le territoire puissent être rapatriés au plus vite et dans les meilleures conditions. À notre connaissance, environ 15 000 touristes ont été rapatriés. »

Avez-vous eu des annulations pour la prochaine saison ? « Notre observatoire ne dispose malheureusement pas de données de réservations spécifiques à la plaisance. D’un point de vue global sur la destination, au cours des 9 prochains mois (de mai 2020 à janvier 2021), nous notons déjà une baisse de 39,9% des réservations sur le marché français. Cette synthèse correspond à l’état des réservations au 20 avril 2020, dans les transport aériens en direction de la Martinique. Elle est issue des intermédiaires (tours-opérateurs, agences de voyages et agences en ligne sur la France). Il est donc certain que l’activité de plaisance sera impactée. »

Nautisme Article
Le Prêcheur© Frédéric Hédelin

Comment préparez-vous la reprise de l'activité touristique ? « Notre première problématique est de maintenir l’offre touristique. Nous travaillons déjà à l’après-crise avec un plan de relance pour que nous soyons prêts dès que l’activité touristique redémarrera, bien que nous n’ayons aucune visibilité. Cela dépendra de nombreux critères et notamment des conditions mises en place pour voyager en toute sécurité dès la sortie du confinement. Car même le confinement passé, et la crise épidémique finie, nos visiteurs resteront prudents pendant très longtemps. Il y aura forcément un impact psychologique fort. Il faudra lutter contre « la peur de voyager » en gagnant la confiance de nos potentiels visiteurs. Nous travaillons donc à la façon dont nous allons reprendre notre travail de promotion, et avec quels messages.

En ce qui concerne la croisière, notre gestion de la crise, (avant la période du confinement) nous a permis de conforter la confiance que les compagnies de croisière ont en nous. En particulier en terme d’accueil, de réactivité, d’efficacité. Nous avons su montrer à nouveau la haute qualité de nos structures et en particulier de nos structures sanitaires. À ce jour, aucune compagnie n’a annulé d’escales en Martinique pour la saison 2020-2021. »

Quelles sont vos actions de communication actuelles ? « Notre priorité est d’aider les professionnels de tourisme et de réfléchir à la manière dont nous allons reprendre notre travail de promotions. Nous continuons notre communication sur les réseaux sociaux, car il est important de garder un lien avec nos voyageurs. Nous voulons également montrer que notre île n’est pas endormie malgré le confinement, et que de nombreuses initiatives sont menées par les martiniquais. On peut voir sur ces réseaux de belles actions qui invitent à s’évader virtuellement en attendant de pouvoir retrouver le chemin des aéroports. Des cours de cuisine par un chef étoilé martiniquais, des images saisissantes d’une Martinique confinée vue du ciel ou encore la douce mélodie participative réalisée par des actions solidaires en sont quelques exemples. »

Nautisme Article
Le François et le Robert© Frédéric Hédelin

Avez-vous eu des évènements annulés (nautiques notamment) ? « Oui effectivement, la haute saison nautique était prévue entre mai et juillet 2020. Nous avons actuellement 6 évènements nautiques qui ont été annulés ou reportés :

- L'Ariane's Cup - prévue initialement du 11 au 15 mai 2020 reporté du 8 au 15 mai 2021. L'Ariane's Cup est une manifestation nautique réunissant une centaine de voiliers, loués sur place, embarquant près d'un millier d'équipiers faisant le tour de la Martinique. Elle fait partie de diverses manifestations sportives organisées annuellement au profit des membres du personnel des entreprises du programme.

- Le Martinique Boat Show - prévu initialement du 14 au 17 mai 2020 - reporté du 13 au 16 mai 2021. Salon nautique se déroulant à la Marina de l'Etang Z'abricot proposant un espace d'exposition de différents services de l'industrie nautique ainsi qu'un espace à flot dédié aux bateaux à voile et moteur d'occasion avec une partie de vente de bateaux d’occasion

- Régate Combat de Coques - prévue initialement du 21 au 23 mai 2020, annulée. Régate ouverte aux habitables, catamarans, catamarans de sport, kite foil, racing, racing cruising, plaisanciers, comité d'entreprise et amateurs de voile festive et organisé durant le week-end de l'ascension entre le Marin, Sainte-Anne et Diamant.

 - Tour des yoles rondes : prévu initialement du 25 juillet au 2 août 2020, annulé. Événement unique au monde le plus populaire de Martinique : fête nautique et colorée rassemblant plus de 300 coursiers et des milliers de supporters.

Mais nous sommes ravis que le projet d’un homme ait pu être accomplie. Il s’agit de Stéphane Brogniard et de son projet Etarcos. Il s’est fixé comme objectif de traverser l’Atlantique à la rame au départ d’El Hierro aux Canaries jusqu'en Martinique. Son arrivée s’est faite 26 avril 2020 au port du Marin. et a été largement relayée dans les médias locaux et nationaux. »

Et concernant l'activité des ports de plaisance ? « Au port de plaisance du Marin, c’est calme pour les professionnels de la marina ; tout est arrêté. Les excursions en charter sont en pause. Beaucoup d’interrogations pour les propriétaires de bateaux (une bonne centaine).

Au port de plaisance des Trois Îlets - Marina de la Pointe du Bout, aucun mouvement, le port est complet. Les Day-charters sont immobilisés. La partie réservée aux bateaux de passage est actuellement occupée par des navires laissés en Martinique et qui sont bloqués (italiens, espagnols).De nombreux bateaux sont restés au mouillage, ne pouvant pas rentrer au port faute de place.

A la Marina de l'Etang Z'Abricot, la situation est stable grâce aux contrats de location mensuels des locaux. Il y a peu de place pour les bateaux de passage (38 au maximum dont 2 bateaux partis par cargo). 4 agents portuaires sont en roulement, et 2 agents de police du port tous les 2 jours.

A la Marina du Robert, le contrat annuel des places à quai des locaux est stable mais le restaurant est fermé depuis le début du confinement. 2 bateaux d'excursions sont sans exploitation. Une perte évaluée à 50 000 €. 

Concernant les liaisons inter-îles, elles sont suspendues pour le moment. »

Nautisme Article
Port de plaisance du Marin© Frédéric Hédelin

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.