Les phares, nouvelle destination dans le vent pour une nuit insolite

Carnet de voyage
Mardi 6 juillet 2021 à 6h30

Chambre à coucher à 30 mètres de hauteur, vues à 360° ou encore vie de Robinson sur îlot rocheux : après avoir perdu leur gardien, des phares se reconverstissent pour accueillir des amoureux de la mer à la recherche d'un hébergement insolite.

©Le Phare de Kerbel
Chambre à coucher à 30 mètres de hauteur, vues à 360° ou encore vie de Robinson sur îlot rocheux : après avoir perdu leur gardien, des phares se reconverstissent pour accueillir des amoureux de la mer à la recherche d'un hébergement insolite.

A quelques encablures de la rade de Lorient, se dresse le phare de Kerbel, désaffecté en 1989. Connu pour avoir été gardienné par une femme, Honorine Le Guen, pendant près de 50 ans, ce phare a changé d'ère : tout en haut, à la place de la lanterne, se trouve un studio, climatisé, avec salle de bain et kitchenette, le seul en France où l'on peut dormir à son sommet.

"On est complet jusqu'à octobre et il n'y pas un samedi jusqu'en 2022", avec traditionnellement un pic de demandes pour la Saint-Valentin, explique la propriétaire Valérie Bergeron, alors qu'il faut débourser 650 euros la nuit pour deux.

Patrick a pu lui exaucer son voeu le plus cher en y dormant, un cadeau pour ses 70 ans, découvrant du lit les ciels somptueux sur l'île de Groix et Belle-île. "J'en rêvais depuis longtemps et c'était formidable! Petit, je voyais les reportages sur le phare de la Jument, le phare de la Vieille qui me fascinaient littéralement", explique-t-il.

Car les phares exercent toujours une profonde attraction, notamment par gros temps. "Lors de la tempête Alex, j'avais des coups de téléphone jusqu'à 21h de personnes demandant si c'était disponible car ils voulaient vivre la tempête en haut du phare", s'amuse Mme Bergeron, qui a déboursé 1,5 million pour l'acquérir en 2018 après une annonce sur les réseaux sociaux.

Plus au nord, la maison des gardiens de phare de l'île Vierge, située à un peu plus d'un kilomètre de la côte nord du Finistère, vient tout juste de s'ouvrir à la location. D'importants travaux de remise en état ont été réalisés au sein de la bâtisse, de 1845, et de son phare.

Nautisme Article

"Il y a tout ce qu'il faut pour y passer une nuit ou deux: cuisine, salle de bain, salon, salle à manger...", énumère Magali Casadémont, guide référente des phares de l'île Vierge, à propos de cet éco-gîte rénové avec goût et pouvant accueillir jusqu'à neuf personnes. Prix de la nuitée : à partir de 350 euros.

Accolé à la maison de deux étages, le phare offre depuis sa coupole réaménagée une incroyable vue circulaire sur cette côte aux eaux turquoises et les nombreux récifs qui la jalonnent, ainsi que sur son "grand frère", un phare de 82,5 m, le plus haut d'Europe. Mis en service en 1902 afin d'étendre la portée du précédent, il est ouvert à la visite.

Plus à l'est, dans la baie de Morlaix, la maison des gardiens de phare de l'île Louët peut héberger jusqu'à dix personnes dans un confort plus sommaire. Posée sur un bout de rocher, elle est accolée à l'ancien phare qui n'est en revanche pas accessible, car toujours en fonction.

"Les gens peuvent vivre ici en Robinson pendant une nuit ou un weekend", sourit Jean-Baptiste Patault, élu à la mairie de Carantec, à propos de l'îlot où de nombreux goélands et mouettes ont élu domicile.

"C'est un endroit assez magique avec une vue incroyable sur toute la baie", témoigne Anna Picart, qui y a séjourné un week-end. "Quand on pense que le gardien de phare et sa famille habitaient ici...ça devait quand même être quelque chose à vivre!"

Si une poignée de phares et maisons de gardiens ont réussi leur reconversion, ce n'est pas le cas de la majorité de ceux qui ne sont plus en service. "Les phares en mer pourraient aussi avoir une seconde vie", juge Marc Pointud, président de la Société nationale pour le patrimoine des phares et balises, qui oeuvre pour la sauvegarde de ces édifices.

"Il y aurait plein de choses à faire. Il suffit de faire preuve d'imagination", assure cet ardent défenseur de ces bâtiments mythiques, évoquant notamment le projet de créer une résidence d'artistes sur Tévennec. L'îlot abrite l'unique maison-phare construite en pleine mer en France, dans une zone de violents courants parsemée de rochers à fleur d'eau, où de nombreux marins ont perdu la vie.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…