L'Angleterre nous ouvre ses portes : cap sur La Tamise

Tourisme fluvial
Samedi 8 janvier 2022 à 15h55

Des plaines de faible altitude, des marais salants et un climat tempéré rendent l'estuaire de la Tamise unique. Avec ses ancrages paisibles, ses vieux gréements et ses barges majestueuses, ce paysage "d'hirondelles et d'amazones" a peu changé depuis l'époque d'Arthur Ransome. Et ça tombe très bien, puisque l’Angleterre entrouvre de nouveau ses portes aux français vaccinés...

Littoral du Kent ©Wiki Média
Des plaines de faible altitude, des marais salants et un climat tempéré rendent l'estuaire de la Tamise unique. Avec ses ancrages paisibles, ses vieux gréements et ses barges majestueuses, ce paysage "d'hirondelles et d'amazones" a peu changé depuis l'époque d'Arthur Ransome. Et ça tombe très bien, puisque l’Angleterre entrouvre de nouveau ses portes aux français vaccinés...

Bancs de sable et chenaux

Les bancs de sable de l'estuaire de la Tamise s'étendent généralement dans une direction nord-est-sud-ouest. Les porte-conteneurs et autres grands navires empruntent les chenaux en eau profonde, en particulier Black Deep et Princes Channel, pour se rendre à Thamesport, London Gateway et d'autres docks de la voie navigable.

Mais quelles sont les compétences essentielles dont les plaisanciers ont besoin dans ces eaux lorsqu'ils naviguent en dehors des chenaux balisés et traversent des bancs de sable et des hauts-fonds là où ces colosses commerciaux ne peuvent s’aventurer ? Il vous faut absolument être au fait ! Conscient de l’endroit où vous vous trouvez, en sachant toujours où se situe le « danger » le plus proche.

Pour pouvoir naviguer dans cette zone, il est indispensable de comprendre et calculer la hauteur de la marée des ports secondaires et de connaître la hauteur de la marée, à tout moment. A contrario, les eaux peu profondes n'imposent pas vraiment de limites si vous savez quelle est la hauteur de la marée et si vous planifiez en conséquence.

Nautisme Article
Les porte-conteneurs et autres grands navires empruntent les chenaux en eau profonde, en particulier Black Deep et Princes Channel, pour se rendre à Thamesport.© Wiki Média

Un atlas des courants de marée est essentiel pour planifier les passages dans les deux sens à travers et le long de l'estuaire. Les bancs de sable doivent être respectés, mais pas nécessairement craints. Ils sont autant des amis que des ennemis : si vous vous sentez à l’aise, ils peuvent être un avantage plutôt qu'un danger ! En naviguant le long de The Wallet (les routes côtières au large de Clacton), par exemple, si vous avez un vent du sud et que vous vous dirigez vers Gunfleet Sands, vous êtes sous le vent du banc de sable, donc au lieu d'avoir une mer houleuse, elle sera assez douce.

Contrairement aux rochers des lieux de croisière du West Country, les bancs de sable de la Tamise bougent. Attention aux naufrages ! Il faut garder un œil attentif sur l'écho sondeur. C'est sans doute l'une des aides à la navigation les plus importantes, surtout dans l'estuaire. Sous les vagues, à peine un kilomètre plus loin sur Long Sand, l'épave du MV Mi Amigo, le bateau pirate original de Radio Caroline, témoigne de ce qui peut arriver ici par mauvais temps.

Nautisme Article
Un passage au nord de Ramsgate offre une vue imprenable sur les falaises blanches de Douvres.© Sous licence CC/Antoine Ambert

Les ports du Kent

Le littoral du Kent, de Ramsgate à la Medway, est parsemé de petits ports et de criques qui sèchent. Pour les yachts qui ne peuvent s’y risquer, il existe de nombreux mouillages et amarrages. Les navigateurs qui préfèrent accoster dans une marina se rendent à Ramsgate, ou à Gillingham et Chatham sur la Medway. Ramsgate est la porte d'entrée de l'estuaire de la Tamise par le sud. La marina de 700 places du port accueille les détenteurs de postes d'amarrage et 4 000 visiteurs chaque saison. Il est dragué à environ 2,5 mètres.

Un passage au nord de Ramsgate offre une vue imprenable sur les falaises blanches de Douvres et son phare au-dessus. Les parcs éoliens de Kentish Flats et de London Array sont également impressionnants.

Plus à l'ouest, l'épave du SS Richard Montgomery, le Liberty ship américain qui s'est échoué en 1944, se trouve près de l'embouchure de la rivière Medway. Ses trois mâts sont visibles à tout moment de la marée.

Nautisme Article
Les trois mâts du SS Richard Montgomery, le Liberty ship américain qui s'est échoué en 1944 sont encore visibles. © Wiki Média

La Medway est navigable jusqu'à Rochester, pour les voiliers. Large, commerciale et animée à son embouchure, elle reste rurale et sereine dans son cours supérieur. Votre escale préférée sera certainement Chatham. Les derniers milles donnent amplement le temps de baisser les voiles, de ranger le matériel et de préparer les lignes et les défenses. Ce calme est le bienvenu après un long battement depuis le nord.

La marina maritime de Chatham se trouve dans l'ancien bassin n° 1 de l'arsenal naval, où les périscopes des sous-marins étaient testés. La profondeur n'est pas un problème pour les pontons ! Le seuil est à 1,3 au-dessus du zéro des cartes et un ponton d'attente se trouve à l'extérieur.

Comme pour la marina de Gillingham, en aval, les navires à fort tirant d'eau peuvent accéder à l'écluse pendant la majeure partie du cycle des marées. Le chantier naval historique de Chatham se trouve à côté de la marina. Il devrait figurer en bonne place sur la liste des choses à faire si vous visitez la région. Outre les docks et les bâtiments navals, l'attraction abrite une corderie victorienne, plusieurs navires de guerre et sous-marins, ainsi qu'une collection de canots de sauvetage.

Avant de partir consultez les prévisions METEO CONSULT Marine !

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…