Guide nautique en Italie : escale historique à Ancône

Carnet de voyage
Mardi 29 novembre 2022 à 15h29

Située au pied du Mont Conero, Ancône regorge d'histoire et est, depuis la nuit des temps, une escale de choix pour le commerce de par sa position stratégique en mer Adriatique et la beauté de sa côte. La marina Dorica qui accueille les plaisanciers est très moderne et offre tous les équipements et services indispensables pour votre escale.

Située au pied du Mont Conero, Ancône regorge d'histoire et est, depuis la nuit des temps, une escale de choix pour le commerce de par sa position stratégique en mer Adriatique et la beauté de sa côte. La marina Dorica qui accueille les plaisanciers est très moderne et offre tous les équipements et services indispensables pour votre escale.

Après l'Albanie, la Croatie et le Monténégro, voici votre prochaine escale en mer Adriatique, sur le sol italien cette fois : à Ancône. Réputée pour ses chantiers navals de renom, Ancône est également un grand port de commerce et de plaisance, qui accueille des milliers de plaisanciers tout au long de l'année.

Nautisme Article
© Bloc Marine

Infos pratiques et commodités : Pas de possibilité de réservation, contacter la marina par téléphone ou par VHF 8 avant d’arriver. Marina protégée des vents et de la houle. Les prix sont disponibles sur le site internet et restent raisonnables. L’eau et l’électricité sont compris dans le prix pour les bateaux jusqu’à 19 mètres. Pour les bateaux supérieurs à 20 mètres, le coût de l’eau et de l’électricité sont en supplément. Pour toutes escales supérieures à 3 jours en haute saison, la marina réduit de 20% le prix final.

Avantages : Le personnel de la marina est accueillant et à l’écoute, conseils sur les activités touristiques de la région et de la ville d’Ancône. Des restaurants et des bars sont présents dans la marina. Un magasin d’accastillage avec de nombreux produits est aussi localisé dans la marina. Les sanitaires et douches sont propres et de bonne qualité.

Inconvénients : La marina Dorica est située dans une zone industrielle et donc à 20 minutes en taxi ou en bus du centre-ville d’Ancône. Il n’y a pas d’épicerie proche de la marina, les courses doivent donc être faites dans le centre-ville. Forte possibilité de ressac lorsque le bateau est amarré dans les premiers quais à l’entrée de la marina, dû aux passages des différents bateaux. 

Coordonnées entrée du port : latitude : 43°36,655'N / longitude : 13°28,863'E

Equipements & services :

places de port : 1320 places (258 à sec)

longueur max : 27 m

élévateur : 65 t

Pavillon Bleu

VHF : canal 12 / 16

Station service

Adresse : Via Mascino, 5 / L, 60125 Ancône – Italie

Tél : +39 071 54800

Fax : +39 071 54801

Email : info@marinadorica.it

Site web : https://www.marinadorica.it/

Nautisme Article
© Bloc Marine

Navigation

Porto di Ancona est un port commercial actif, un important terminal de transbordeurs, et l’un des tous premiers ports de pêche d’Italie. Il inclut aussi une base navale. À l’extérieur du port, on trouve : au Nord, de grands chantiers navals ; et au Sud, un important port de plaisance.

Porto di Ancona est le seul port italien de la côte adriatique qui puisse accueillir de grands navires. Les dimensions maximales admises pour ces derniers sont : 250 m de long et 10,3 m de tirant d’eau.

Le trafic des voyageurs est important, en particulier sur les lignes régulières vers les ports grecs de Corfou Patras.

Le port est fréquenté par environ 6 000 navires par an. Le trafic total annuel des marchandises est d’environ 9,1 millions de tonnes et celui des passagers, de 1,5 millions de personnes.

Le port est abrité contre les vents du quadrant Est. Les vents de Sud et de SE sont souvent accompagnés de fortes rafales descendant des hauteurs dominant la ville ; ils ne provoquent pas de clapot important dans le port. Les vents de NE, qui soufflent parfois en bourrasques, sont les plus dangereux ; ils peuvent contraindre les navires au mouillage en rade à appareiller. La houle de NW génère du ressac dans le bassin portuaire.

Le brouillard n’est pas rare de novembre à mars, surtout par petit vent d’Ouest ; il peut être dense ; le plus souvent, il amène un temps calme.

Une zone militaire interdite est établie au côté Nord de l’avant-port, au Sud de Molo Nord ; elle est limitée à l’Ouest et à l’Est par des épis en blocs de roche.

Une zone d’obstructions encombre les abords WSW du poste nº 26 de Darsena Marche.

Nautisme Article

Entrée du port

La passe extérieure d’accès du bassin portuaire de Porto di Ancona, large de 380 m, est ouverte à l’WNW. Elle est comprise entre le Nuovo Molo di Sopraflutto, brise-lames long de 800 m protégeant le port au NNE, et l’extrémité Nord du brise-lames détaché long de 970 m qui protège le port à l’WNW. Ces deux ouvrages portent des balises lumineuses à leurs extrémités ; celle de Nuovo Molo di Sopraflutto est équipée d’une balise répondeuse radar. Cette passe donne accès à une darse où sont établis des chantiers navals et à une passe intermédiaire, ouverte au NNE, large de 320 m et comprise entre le musoir de Molo Foraneo Nord et l’extrémité Nord du brise-lames déta-ché.

L’entrée du port proprement dite est marquée au Nord par la balise lumineuse Fl.R.4s11m5M (43°37,5' N - 13°29,6' E) du musoir de Molo Foraneo Nord ; au Sud, par la balise lumineuse Fl.G.4s11m5M du musoir Ouest de Darsena Marche, qui est à 350 m au SSE de la précédente.

Le bras de mer entre la passe d’entrée et la passe intérieure située à environ 400 m à l’ESE forme un avant-port où sont établies la zone militaire au Nord et les installations commerciales de Nuova Darsena au Sud.

L’accès à Porto di Ancona peut être délicat en présence du courant traversier portant au Nord. Lorsque les directions du courant et du vent sont contraires, les navires à fort tirant d’eau peuvent avoir du mal à gouverner à l’approche du musoir de Molo Foraneo Nord. Le courant peut même parfois rendre difficile la tenue d’un cap à l’intérieur du port.

Par ailleurs, l’entrée au port est le plus souvent difficile lorsque des vents soufflent avec force du quadrant NE.

Le port étant sujet à l’envasement, les profondeurs peuvent parfois diminuer. Elles sont entretenues par de fréquents travaux de dragage ; avant leur arrivée, les navires doivent s’informer de l’état des profondeurs auprès de l’autorité portuaire ou de la station de pilotage, par VHF, canal 12.

Avertissement

La nuit, l’intensité des lumières de la ville rend souvent difficile l’identification des feux d’entrée. Il est donc souvent arrivé que des navires confondent les feux de l’entrée de Porto di Ancona avec ceux qui marquent les limites de l’entrée de la darse des chantiers navals, avoisinante vers le Nord. La balise répondeuse radar associée à la balise lumineuse du musoir de Molo Foraneo Nord permet de reconnaître aisément cette dernière ; on évite ainsi de confondre le feu d’entrée de port avec celui qui marque l’extrémité SW du petit brise-lames du bassin des chantiers navals.

Mouillages d’attente

L’autorité portuaire (Compamare Ancona) a mis en place six zones de mouillage. Celles-ci doivent être obligatoirement utilisées par les navires en attente, soit pour entrer à Porto di Ancona, soit pour se rendre aux terminaux pétroliers de Falconara Marittima.

À ces mouillages, les navires sont très exposés à tous les vents. La bora, ainsi que les vents des quadrants SW et SE, font rapidement lever des mers creuses. La rade n’est vraiment sûre que par temps calme.

Les navires se rendant au mouillage doivent préalablement contacter l’autorité portuaire ou la station de pilotage par VHF, canal 12, pour recevoir des instructions. Les navires doivent garder la veille VHF, canal 16, tant qu’ils sont à l’ancre.

Les navires qui se trouvent au mouillage alors que leur appareil propulsif est indisponible doivent être en permanence assistés par un remorqueur.

Nautisme Article
© Bloc Marine

Le Port de plaisance

Situé au Sud de l’entrée de Porto di Ancona, comprend deux bassins artificiels, Nord et Sud, qui ne communiquent pas entre eux. L’ensemble, qui peut accueillir environ 1 200 yachts, est protégé vers le large par deux brise-lames en enrochements.

BASSIN NORD

Le bassin Nord est long d’environ 900 m du NE au SW. Il est constitué de deux darses : Darsena Cantieri Navali Minori au Nord qui offre entre 1,5 et 5,6 m d’eau et Darsena Marina Dorica au Sud qui offre entre 1 et 3,3 m d’eau.

BASSIN SUD

Darsena Gommoni, bassin qui offre une profondeur de moins de 2 m (2011).

Avant de partir, pensez à consulter les prévisions météo marine sur METEO CONSULT Marine et les prévisions météo sur La Chaîne Météo Voyage.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…