La France veut renouer avec ses touristes pour la saison d'été

Escales
Mercredi 12 mai 2021 à 7h09

Comment renouer avec les 90 millions de touristes de 2019 ? La France lance ce mardi sa campagne de relance du tourisme, espérant retrouver sa position de leader en termes de fréquentation devant l'Espagne, la Grèce et l'Italie.

Jean-Baptiste Lemoyne le répète à l'envi, il veut un été "bleu-blanc-rouge". Pour cela, le secrétaire d'Etat chargé du Tourisme qui participe au lancement de cette campagne avec Atout France, organisme de promotion de la France à l'étranger, et les régions de France, va jouer les VRP début juin.

"Je reprends mon bâton de pèlerin comme j'ai fait l'année dernière pour aller à la rencontre des tours opérateurs, des distributeurs, en Belgique, en Suisse, au Pays-Bas, en Allemagne", a-t-il expliqué à l'AFP. "C'est très important de le faire car en ce temps de crise sanitaire, le poids de la parole politique compte plus qu'avant", estime-t-il.

"Il est important de montrer qu'il y a une volonté politique de dérouler le tapis rouge à nos voisins européens. Notre clientèle européenne, c'est trois quarts de notre clientèle internationale", souligne le secrétaire d'Etat.

En France, le tourisme a rapporté 57 milliards d'euros en 2019 (soit 7,5% du PIB) et représenté 2,87 millions d'emplois. En 2020, avec la crise sanitaire, les recettes ont été divisées par deux.

Mais la France n'est pas la seule, la Grèce, l'Espagne et l'Italie entendent bien attirer les voyageurs elles aussi et certaines ont pris les devants, sans attendre la mise en place du passeport sanitaire européen attendu en juin.

Selon une étude du cabinet ForwardKeys, la Grèce qui a annoncé mi-avril qu'elle ouvrait ses frontières aux personnes vaccinées, en a été récompensée avec des réservations quasi-immédiates aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. La compagnie United Airlines a annoncé l'ouverture de vols vers Athènes et en Grande-Bretagne. Et la Grèce est en tête de la liste des destinations entre juillet et septembre, dépassant même de 12% le taux des réservations de 2019.

En France, la destination Grèce concentre 36% des réservations chez le voyagiste TUI suivie de l'Espagne (23%), la France (18%) et l'Italie (16%). "Le gouvernement grec a communiqué très tôt", confirme à l'AFP Christophe Fuss, directeur général adjoint TUI France, "ce qui a eu un effet très rapide sur les ventes".

La France aurait-elle pris du retard ? "Il faut partir à point", répond Jean-Baptiste Lemoyne qui rappelle qu'un calendrier de reprise a été annoncé par le président de la République et que depuis, selon lui, "les carnets de commande se remplissent vite et fort".

"Dès le 9 juin, beaucoup d'activités seront ouvertes, avec des jauges et le 30 juin on est sur un fonctionnement normal", ajoute-t-il. Les précisions par secteur ont été communiquées mardi soir. Pour Jean-Baptiste Lemoyne, le message est clair : "les touristes étrangers peuvent s'attendre à retrouver la France qu'ils ont connue avec davantage de précautions sanitaires".

Mais selon Didier Arino, directeur général de la société de conseil Protourisme, la faiblesse de la France reste son "manque de clarté". "Il y a une absence de stratégie, d'anticipation", estime-t-il, en défendant notamment l'ouverture du pays aux voyageurs vaccinés, quelle que soit leur provenance.

"Pour un certain nombre de touristes, notre pays reste un pays à risque sanitaire", ajoute la prospectiviste Cécile Poignant. Le calendrier de reprise est d'ailleurs soumis à la condition que le taux d'infections reste inférieur à 400 pour 100.000. En cas contraire, des "freins d'urgence" sanitaires peuvent être activés.

"Les gens ont certes envie de voyager mais leur rapport au voyage a beaucoup changé", ajoute-t-elle, "notamment leur rapport à la distance, au transport".

La France pourrait alors tirer profit de sa proximité avec de nombreux pays européens, souligne-t-elle.

Didier Arino confirme: "Le premier atout de la France, c'est sa situation géographique". "Ce n'est pas contraignant de venir en France pour nos voisins européens alors que pour les îles grecques, par exemple, il faut prendre l'avion ou un bateau".

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.