Retour dans le Grand Nord pour Guirec Soudée

Courses
Jeudi 9 juin 2022 à 7h01

©GUIREC SOUDEE ADVENTURE

À 3 jours du départ de la seconde course de la saison, la Vendée Arctique, c’est un retour vers un futur glacé qui attend Guirec Soudée, le marin-aventurier breton qui, quelques années auparavant, hiverna 130 jours sans assistance, en total autonomie, dans les glaces du Groenland. Une expérience hors du commun dont va forcément se servir le marin pour contourner l’Islande et guider au mieux Freelance.com dans les eaux froides des mers polaires…

La Vendée Arctique est une course simple et lisible, réservée aux IMOCA. Partir des Sables d’Olonne et y revenir en ayant préalablement contourné l’Islande. En solitaire et sans escale. Des zones arctiques que Guirec Soudée connait bien.

Il est à parier que l’émotion sera forte à bord de Freelance.com lorsqu'il atteindra le large du Groenland pour enrouler l’Islande. Comment ne pas se remémorer ce moment fort de sa vie quand, à 23 ans, Guirec Soudée s’était lancé dans un tour du monde en solitaire par les 2 pôles, épopée qui l’amena notamment au large du Groenland avec une idée bien précise en tête : se laisser emprisonner par les glaces afin d’être seul au monde, dans une nature vierge de toute empreinte de l’Homme… « Je voulais faire quelque chose qui me faisait rêver, me retrouver seul, isolé de tout, vivre un moment marquant pour le reste de ma vie » se remémore Guirec. « Je suis resté un an là-haut, là où la mer est gelée 70% de l’année. Je suis resté 130 jours bloqué dans la banquise, sans moyen de communication, en totale autonomie, avec 70 jours dans la nuit noire, sans que le soleil ne se lève jamais. La température pouvait descendre jusqu’à - 60°C » précise-t-il.  « C’était une aventure hors-normes, j’en garde de très bons souvenirs, mais aussi des moins bons car j’ai connu quelques péripéties et de grosses frayeurs ! Il y a notamment eu des conditions très dures, des tempêtes qui s’enchainaient rendant la banquise très instable. » Mer figée, bateau échoué, Guirec se retrouve « dans un immense puzzle avec des morceaux de banquise les uns sur les autres, compressant le bateau sous la pression de la glace. C’était puissant, j’ai vraiment failli perdre mon bateau. » Tout en savourant l’essentiel. « C’est assez fou d’être sur ton bateau et d’en sortir pour aller marcher sur la mer devenue banquise. »

Après ce long hivernage, Guirec réussit à rejoindre le Pacifique et devient le plus jeune marin à réussir le passage du Nord-ouest entre les glaces du nord du Canada et du Groenland.  De ces périples, Guirec évoque avec émerveillement les ours polaires, les narvals, les caribous, les loups, qu’il rêve d’apercevoir à nouveau.

« Continuer dans la même lignée, aller au bout, ramener un bateau propre. »

Aujourd’hui, c’est l’esprit toujours aussi aventurier que Guirec Soudée envisage son retour dans le Grand Nord, à bord de Freelance.com. Toujours en quête de poursuivre son apprentissage sur son IMOCA de 60 pieds (18,28 mètres), l’intrépide marin souligne un paramètre important de cette course. « Contrairement à l’hiver où j’avais eu 70 jours sans soleil dans des nuits sans fin, ce sera l’inverse. Les nuits seront très très courtes et c’est bien mieux lorsqu’on navigue en solitaire, on ressent moins la fatigue. Les lumières vont être fabuleuses, la faune marine est très dense en Islande à cette saison, ça va être magique. Mais il va falloir aussi être vigilant pour les éviter.»

Les 3 500 milles (soit la distance d’une transatlantique) de cette course polaire seront difficiles et intenses pour Guirec qui reste en phase de découverte de sa nouvelle monture qu’il appréhende depuis peu. Il va acquérir de nouveaux automatismes, améliorer les manœuvres et découvrir tout le potentiel que peut déployer son IMOCA, Freelance.com, un bateau fiable et éprouvé. Rappelons qu’il s’était magnifiquement illustré lors de la Guyader Bermudes 1000 Race en terminant 16ème sur 24 bateaux engagés et devant des marins plus expérimentés.

Dimanche 12 juin à 17h00, Guirec Soudée et Freelance.com s’élanceront donc pour un parcours inédit, engageant et exigeant, une course qualificative pour le Vendée Globe 2024. « Je continue à accumuler de l’expérience sur ce bateau, j’ai travaillé la météo, la stratification. Ces deux premières courses de la saison sont assez rapprochées. L’idée est toujours la même, continuer dans la même lignée, aller au bout, et ramener un bateau propre. »

Il y aura évidemment une grande part d’émotion pour Guirec Soudée, marqué à jamais par l’expérience fondatrice hors-norme qu’il a vécu dans les glaces du Nord. « Là-haut, c’est vraiment imprévisible. C’est la nature qui te dit ce que tu vas faire, tu ne décides pas de ce qu’il se passe. Même les jours un peu plus calmes, il ne faut pas faire n’importe quoi. J’ai énormément appris. » conclut l’aventurier breton, devenu skipper de bateau de course de large.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…