Découvrir l’Islande par la mer

Samedi 5 mars 2016 à 8h50

Située dans l’Océan Atlantique entre l’Europe et l’Amérique du Nord à trois heures d’avion de Paris, l’Islande offre à ses visiteurs un dépaysement total. La plongée, l’observation des baleines et la pêche au gros permettent de découvrir cette petite île autrement.

Située dans l’Océan Atlantique entre l’Europe et l’Amérique du Nord à trois heures d’avion de Paris, l’Islande offre à ses visiteurs un dépaysement total. La plongée, l’observation des baleines et la pêche au gros permettent de découvrir cette petite île autrement.

Connue dans le monde entier pour ses volcans, ses geysers jaillissants, ses champs de lave, ses glaciers, ses cascades, ses falaises, sa capitale, ou encore ses célèbres aurores boréales, l’Islande invite ses visiteurs à communier avec la nature. Cette île aux paysages grandioses, qui ont inspiré de nombreux artistes et photographes, se visite à toutes les saisons. En effet, chaque saison à son caractère unique. Si l’été, plus propice aux activités nautiques et à l’observation des baleines, reste la saison la plus agréable par son climat et ses nuits sans obscurité, le printemps se prête bien à la pêche et à l’observation des oiseaux. C’est à cette période que les oiseaux migrateurs reviennent sur les terres islandaises. On y dénombre plus de 200 espèces d’oiseaux. L’automne, le vert de la nature fait place aux tonalités rouges, jaunes et brunes qui offrent aux photographes une belle palette de couleurs, alors qu’en hiver, la neige reprend ses droits, permettant aux visiteurs de s’adonner à la pratique du ski.


Trois manières de découvrir l’Islande autrement


Si les attractions touristiques ne manquent pas en Islande, la pêche au gros, la plongée et l’observation des baleines permettent de découvrir l’Islande autrement. Ces trois activités peuvent être combinées avec une découverte du pays par la terre.


L’Islande, réputée pour la pêche au saumon et à la truite, attire de nombreux amateurs de pêche au gros, principalement entre le 20 juin et la mi-septembre pour le saumon et entre avril et début octobre pour la truite. Les amateurs de pêche au saumon devraient trouver leur bonheur sur la rivière Hölka, à Breiodalsa, sur les rivières Fnjoska, Jolka et Myrarkvisl, alors que parmi les meilleurs spots pour pêcher la truite et l’omble de l’arctique, on retrouve Litlaa, Noroura, Laxa, le lac Hraunsvatn et la rivière Hofsa. À noter qu’il est indispensable de réserver son permis de pêche longtemps à l’avance pour la pêche au saumon. Pour la pêche à la truite, les permis peuvent être délivrés sur place, soit le jour même, soit sous quelques jours. Ceux qui préfèrent pêcher de manière encadrée pourront se tourner vers Iceland Fishing Guide, qui propose des circuits de pêche sur de nombreux lacs et rivières islandais, accompagnés par des pêcheurs expérimentés, et s’occupe également des licences.


L’observation des baleines fait également partie des attractions islandaises. S’il est possible d’observer les cétacés à Reykjavik, vous aurez plus de chances d’en croiser à Husavik, dans le nord du pays. Plus authentique et moins fréquentée que la capitale islandaise, Husavik, accessible en avion de Reykjavic (une heure de vol, plusieurs vols quotidiens, ndlr), est la capitale de l’observation des baleines. On peut y observer jusqu’à 12 espèces différentes. Il est également possible de voir des baleines à Dalvik, un site légèrement moins cher qu’Husavik. Artic Sea Tours y propose notamment d’aller à la rencontre de baleines et de dauphins dans un fjord, et propose en option une partie de pêche au gros sur le retour. Notez qu’il faut compter environ trois heures par sortie, quel que soit le site choisi. Privilégiez la période comprise entre avril et septembre.


La plongée sous-marine est une expérience unique en Islande. Au gré des plongées, tubes de lave, cheminées géothermiques et paysages sous-marins révèlent leur beauté aux plongeurs qui s’aventurent sous la surface de l’eau. Parmi les plus beaux sites de plongée : le rift de Silfra, situé dans le parc national de Thingvellir. Ce site très volcanique, qui revendique les eaux les plus claires du monde, permet d’observer des tubes de lave et de magnifiques paysages sous-marins. Plonger à Strytan dans le nord du pays au milieu des cheminées géothermiques sous-marines offre un spectacle inoubliable. On peut y sentir l'eau chaude à 79 °C fumant des cônes. Le lac de Klelfarvatn permet quant à lui d’explorer les sources d’eau chaude sous-marines. Une plongée géothermique qui offre une expérience unique. De son côté, la péninsule de Reykjanes est idéale pour découvrir la richesse de la faune sous-marine islandaise.

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.