Golden Globe Race : retour à l'âge d'or de la voile en solitaire

Mardi 19 juin 2018 à 6h32

Le 1er juillet 2018, près d'une vingtaine de navigateurs prendront le départ d'une nouvelle édition du Golden Globe Race pour célébrer le 50ème anniversaire de la course du Sunday Times Golden Globe Challenge et toujours avec les mêmes moyens qu'en 1968.

Sir Robin Knox-Johnston, le seul à franchir la ligne d'arrivée, à bord de son ketch de 10 m, le Suhaili. ©Bill Rowntree
Le 1er juillet 2018, près d'une vingtaine de navigateurs prendront le départ d'une nouvelle édition du Golden Globe Race pour célébrer le 50ème anniversaire de la course du Sunday Times Golden Globe Challenge et toujours avec les mêmes moyens qu'en 1968.

l y a 50 ans, le Sunday Times organisait la première course autour du monde en solitaire à la voile,  sans escale et sans assistance : la Golden Globe Race. Neuf marins décidèrent de relever ce défi un peu fou : Alex Carozzo, John Ridgway, Loïck Fougeron et Bill King qui ne dépassèrent pas l'Atlantique, Chay Blyth qui renonça après avoir franchi le Cap de Bonne-Espérance, Donald Crowhurst qui finira par perdre l'esprit et qui, a priori, se laissera glisser par dessus bord, Nigel Tetley qui fera naufrage et se suicidera quelques années plus tard, Bernard Moitessier qui ne finira pas son tour du monde et rejoindra Tahiti, et enfin : Sir Robin Knox-Johnston, le seul à franchir la ligne d'arrivée, à bord de son ketch de 10 m, le Suhaili.

Golden Globe Race 2018 : sans escale et sans assistance

Nautisme Article
La Golden Globe Race s'élancera le 1er juillet des Sables d'Olonne pour neuf mois de navigation en solitaire sans escale et sans assistance autour du monde© Golden Globe Race

Le dimanche 1er juillet 2018, près d'une vingtaine de navigateurs aventuriers prendront le départ de ce tour du monde à l'ancienne, en solitaire, sans escale et sans assistance. Un réel défi puisqu'ils devront naviguer comme en 1968, sans instruments électroniques ou encore sans assistance météo. Cet hommage à l'âge d'or de la voile a séduit 17 hommes et une femme, de 14 nationalités différentes. Ils devront parcourir en tout 30 000 miles, avec comme objectif : passer par les cinq caps, avec un départ et une arrivée aux Sables d'Olonne. Don Mc Intyre, organisateur de l'évènement, précise quelques règles pour cette nouvelle édition anniversaire : un voilier de 11 m de long maximum, entre 32 et 36 pieds, conçu avant 1988, une navigation avec les équipements de l'époque (sextant, cartes papier, chronomètre à remontoir...), pas de satellite, pas de pilote automatique et pas de prévisions météo. En outre, les marins devront tenir un journal de bord à la main, avoir un contact réduit avec les proches (de temps en temps, via les ondes courtes et le réseau mondial des radio-amateurs). Le seul point qui évolué est celui de la sécurité : les voiliers seront équipés de balises de suivi de position, de balises de détresse et d'un téléphone Iridium pour permettre un contact hebdomadaire avec le comité de course.

Un véritable retour aux sources pour les marins 

Nautisme Article
Au premier rang accroupis de gauche à droite, les skippers Antoine Cousot, Jean-Luc Van Den Heede, Loïc Lepage, Philippe Péché et Kevin Farebrother.© Les Sables d’Olonne Agglomération

Parmi les 18 participants, quatre Français : Antoine Cousot, Jean-Luc Van den Heede, Loïc Lepage et Philippe Péché. Une seule femme participe à l'aventure, originaire du Royaume-Uni. L'Inde est représenté, ainsi que la Russie, l'Australie, l'Irlande, la Palestine ou encore les Etats-Unis. Départ le 1er juillet 2018 et retour prévu au printemps 2019 : pendant neuf mois, les compétiteurs affronteront les océans et les éléments, suivis à terre par des millions de passionnés. "La Golden Globe Race est un retour aux sources de la navigation à la voile : la mer, un bateau, un homme. Cette course va privilégier l'humain avant les dispendieux gadgets dont le marin a du mal à se priver aujourd'hui. Plus d'écarts faramineux dans les budgets de chaque participant. Tout le monde a sa chance et cela, le grand public le perçoit déjà" a déclaré Jean-Luc Van den Heede, habitué des tours du monde puisqu'il en a déjà 5 à son actif. Rendez-vous le 1er juillet 2018 aux Sables d'Olonne pour voir les voiliers s'élancer à partir d'une ligne matérialisée par le Suhaili et le Joshua, le ketch légendaire de Bernard Moitessier.

Nautisme Article
Jean-Luc Van den Heede© Les Sables d'Olonne Agglomération

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.