Pourquoi la Transat Jacques Vabre va battre des records ?

Par Geoffroy Langlade
Mercredi 17 juillet 2019 à 15h30

La liste des inscrits pour la prochaine Transat Jacques Vabre qui partira du Havre, en direction du Brésil, le dimanche 27 octobre est connue ! Beaucoup de nouveautés du côté des équipages et de belles bagarres attendues sur l'eau. Le public devrait se régaler.

©Jean-Marie Liot
La liste des inscrits pour la prochaine Transat Jacques Vabre qui partira du Havre, en direction du Brésil, le dimanche 27 octobre est connue ! Beaucoup de nouveautés du côté des équipages et de belles bagarres attendues sur l'eau. Le public devrait se régaler.

Un total de 67 équipages répartis sur trois classes de bateaux (Class40, Multi50 et Imoca), soit 134 skippers, seront au départ du Havre le 27 octobre prochain pour l'édition 2019 de la Transat Jacques Vabre en direction du Brésil. 67 duos qui vont mettre le cap sur le Brésil et Salvador de Bahia pour une longue chevauchée longue de 4 350 milles nautiques sur La Route du Café.

Pour cette édition hors-norme, de nouveaux bateaux, des marins internationaux, des équipages mixtes, de jeunes bizuths et quelques vieux briscards vont pimenter une compétition forte en émotions ! « Cette édition s’annonce exceptionnelle, nous avons un record de participations avec 67 concurrents qui prendront le départ et surtout un plateau dont le niveau est très élevé. Nous allons tout mettre en œuvre pour faire de cette 14e édition, une épreuve inoubliable pour tous les duos présents» explique Gildas Gautier, délégué général de La Transat Jacques Vabre. Le public pourra rencontrer les concurrents et leurs bateaux dans le bassin Paul Vatine, du vendredi 18 octobre au dimanche 27 octobre, date du départ de la course.

Class40 : vers une redoutable bagarre

En 2017, le public avait retenu son souffle pendant 17 jours tant le suspense et les rebondissements avaient jalonné le parcours des Class40 avant de saluer la victoire sur le fil de V and B (Maxime Sorel/Antoine Carpentier). Il en sera forcément de même cette année au regard de la composition des 29 équipages inscrits. Aymeric Chappellier sur Aïna Enfance et Avenir compte bien cette fois monter sur la plus haute marche du podium, tout comme Louis Duc qui avait dû abandonner à Madère sur blessure. Ces deux Class40 désormais très au point vont s’affronter avec trois nouveaux bateaux mis à l’eau cette année : Banque du Léman (Simon Koster/Valentin Gautier) un plan Sam Manuard, Cape Racing Yacht (Jorg Riechers/Christophe Château) du cabinet d’architecture navale Owen Clarke Design et le scow flambant neuf de Ian Lipinski dessiné par David Raison. Il faudra également compter sur trois autres Class40 nés en 2018 : Leyton (Arthur Le Vaillant/Sam Goodchild), Lamotte Module Création (Luke Berry/Tanguy Le Turquais) et Beijaflore (William Mathelin-Moreau/Marc Guillemot). A côté de ces 7 équipages bien armés, plusieurs duos peuvent tirer leur épingle du jeu comme celui de Kito de Pavant (associé à Achille Nebout) qui participera à sa 10ème Transat Jacques Vabre mais sa première en Class40 : tout le monde sait que ce vieux routier de la course au large a plus d’un tour dans son sac ! L’internationalisation de la classe est également le fait marquant de la Route du Café 2019 avec des équipages suisses, allemands, américains, belges et japonais.

Nautisme Article
© Yvan Zedda

Multi 50 : seulement 4 équipages 

Petite par la taille mais grande par la qualité, la classe de Mulit50 verra quatre équipages s’affronter à couteaux tirés et à vitesse grand V à travers l’Atlantique. Thibaut Vauchel-Camus et Fred Duthil visent clairement la victoire sur leur 50 pieds Solidaires en Peloton ARSEP mis à l’eau en 2018 et construit à Dubaï sur plan VPLP. Face à ce bolide nouvelle génération, Gilles Lamiré, fort de trois participations à la Transat Jacques Vabre, relève le défi de la gagne à bord de Team Groupe GCA-Mille et un sourires, l’ancien FenêtréA, double vainqueur de la Route du Café avec Erwan Le Roux. Le troisième concurrent est un petit nouveau sur le circuit des karts de 50 pieds : Fabrice Payen sera le skipper de l’ancien bateau de Gilles Lamiré. Enfin, il faudra compter sur un quatrième équipage dont le nom des skippers et du bateau sont tenus secret pour le moment… Pour ces quatre-là, la compétition sur la TJV sera extrême tant ces bateaux sont volages et diablement inconfortables à haute vitesse.

IMOCA : un plateau exceptionnel

Sur les 34 équipages inscrits, six IMOCA de toute dernière génération s’élanceront vers le Brésil. Le Charal de Jérémie Beyou (co-skipper Christopher Pratt) bien sûr, mais également la bombe de Thomas Ruyant dessinée par Guillaume Verdier et construite en Italie, la fusée d’Alex Thomson, Hugo Boss, plan VPLP fabriqué en Angleterre, le tout nouvel Arkea Paprec de Sébastien Simon (co-skipper Vincent Riou), le flambant neuf Apivia, signé lui-aussi par Guillaume Verdier, de Charlie Dalin (co-skipper Yann Eliès) et enfin celui du Japonais Kojiro Shiraishi, sistership de Charal. Du beau monde et de grands talents prendront part à la 14ème Route du Café, bien décidés à survoler l’Atlantique aussi vite que l’avait fait sur l’édition 2017 le duo Jean-Pierre Dick et Yann Eliès en 13 jours et 7 h. Il va pleuvoir des histoires d’hommes et de femmes dans cette catégorie qui joue à guichet fermé, tant les tandems sont intéressants et expérimentés : Clarisse Cremer, bizuth sur la course, embarque Armel Le Cléac’h , Miranda Merron et Halvard Mabire, couple à la ville comme à la mer naviguera ensemble pour la première fois en Imoca, Nicolas Troussel naviguera avec Jean Le Cam, le quintuple champion du monde handivoile Damien Seguin a comme co-skipper le dernier vainqueur de La Solitaire Urgo Le Figaro Yann Richomme, Sam Davies, 5 participations, et Paul Meilhat, vainqueur de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe… et tant d’autres. Un plateau incroyablement relevé !

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier est un vrai passionné de la mer. Il pratique la pêche en mer depuis l'âge de 13 ans et a aujourd'hui à son actif près de 20 records de France, d'Europe et du Monde pour la prise de gros spécimens. Originaire de Boulogne-sur-Mer, il a sillonné les eaux de la façade Atlantique mais également celles de la Méditerranée. Il a également trempé ses lignes sur des contrées exotiques comme la Nouvelle-Calédonie, où il séjourna plusieurs mois à la recherche de gros poissons du lagon. Il pêche aujourd'hui en Normandie, son nouveau port d'attache.