Dix bonnes raisons de visiter Recife

Mardi 24 septembre 2019 à 6h31

Dans le Nord-Est brésilien, Recife est surnommée la « Venise brésilienne » en raison de ses nombreux ponts construits sous l’ère hollandaise, qui enjambent rivières et canaux. La 5e agglomération du Brésil fait partie des villes les plus touristiques du pays.

Praia do Pina, Pernambuco ©Wikimedia
Dans le Nord-Est brésilien, Recife est surnommée la « Venise brésilienne » en raison de ses nombreux ponts construits sous l’ère hollandaise, qui enjambent rivières et canaux. La 5e agglomération du Brésil fait partie des villes les plus touristiques du pays.

La douceur de son climat

Bercée par un climat équatorial chaud et humide, Recife affiche des températures agréables toute l’année. Si les températures varient peu entre l’été et l’hiver, avec une moyenne de 29 °C l’été et de 26 °C l’hiver, l’année est divisée en deux saisons bien marquées, avec une période des pluies de mars à août, et une période sèche, de septembre à février. Malgré tout, même en janvier, qui est le mois le plus chaud avec des pics à 32 °C, la chaleur reste supportable grâce aux vents frais de l’Atlantique.

Son architecture éclectique

Occupée tour à tour par les Hollandais et les Portugais, la capitale du Pernambuco dévoile à ses visiteurs une architecture fortement influencée par son passé colonial. Avec ses cathédrales, ses églises et ses basiliques baroques, une place de la République de style néoclassique, et une architecture alliant vieilles bâtisses basses et colorées rappelant le Portugal et maisons tout en hauteur évoquant Amsterdam, Recife séduit par ce mélange de modernité et de tradition.

Nautisme Article
Pernambuco, Recife© Wikimedia

Sa culture d’une grande richesse

Avec sa quarantaine de galeries d’art et de cinémas, ses 15 théâtres et ses 25 musées, dont le Museo do Homen do Nordeste, qui permet de découvrir la culture de la région à travers trois expositions principales, ou le Museo do Pernambuco, qui retrace l’histoire de Recife, la cité accueille de nombreux artistes, musiciens, peintres et écrivains, et fait partie des villes les plus culturelles du Brésil.

Ses édifices religieux

Les édifices religieux de Recife attirent eux aussi de nombreux visiteurs, à l’instar de la cathédrale São Pedro dos Clérigos, célèbre pour son architecture gothique innovante, ou encore la cathédrale Nossa Senhora da Conceição dos Militares, un édifice baroque dont la construction s’est étalée sur plusieurs décennies. La Capela Dourada vaut elle aussi le détour, ne serait-ce que pour son arche de cèdre et de jacaranda décoré avec de l’or pur. On peut également y visiter un petit musée où sont exposés quelques objets en argent et en or.

Ses plages urbaines

Avec les récifs coralliens et les eaux claires qui bordent ses dix kilomètres de plages, Recife fait partie des destinations touristiques phares du Brésil. Si l’on ne devait retenir qu’une seule plage, cela serait sans hésitation celle de Boa Viagem, qui s’étend sur sept kilomètres entre Pina et Piedade, prisée des locaux. Bordée par de grands buildings et de petites huttes où l’on peut se restaurer, Boa Viagem, qui compte parmi plus belles plages urbaines du pays, a la particularité de disposer de petites piscines naturelles, où l’on peut se baigner et admirer le corail. Attention cependant, Boa Viagem est également célèbre pour les attaques de requins.

Nautisme Article
Boa Viagem, Recife© Wikimedia

Ses nombreuses épaves

Avec plus d’une centaine d’épaves échouées au large de ses côtes et ses récifs coralliens, Recife fait partie des hauts lieux de la plongée au Brésil. Considérée comme la capitale des épaves du pays, la ville, qui en a coulé certaines intentionnellement, a d’ailleurs fait de la plongée sur épaves l’un de ses axes de développement touristique majeurs. Parmi les plus belles, citons l’Alfama de Lisboa, restes d’un galion portugais, le B18, un avion qui a sombré peu après son décollage ou encore le Vapor Bahia, connu pour abriter des requins-nourrices dans sa coque.

Son carnaval très populaire

Moins célèbre que celui de Rio de Janeiro, le Carnaval de Recife fait pourtant partie des plus courus et des plus authentiques du pays pour son ambiance festive et joyeuse. Chaque année, son « Galo da Madrugada », défilé de chars à bord desquels jouent de célèbres groupes de percussions le premier samedi du Carnaval, la « Noite dos Tambores Silenciosos », ses fêtes populaires bercées par le rythme de la Fevro, et ses parades à thèmes attirent 1,5 million de visiteurs pendant les quatre jours précédant le début du Carême.

Nautisme Article
Pernambuco, Recife© Wikimedia

Sa vie nocturne animée

Depuis quelques années, le centre-ville s’est transformé en un lieu très touristique et animé. En témoigne la multitude de bars et de boîtes de nuit qui y ont ouvert leurs portes, tels que le Downtown Pub, très prisé des locaux et des touristes, le Sala de Reboco ou le Budega Club et ses concerts live tous les soirs, faisant de Recife l’une des villes les plus animées du pays.

Sa gastronomie aux multiples influences

Partie intégrante de la culture de la ville, la gastronomie locale, enrichie d’influences portugaises, espagnoles, hollandaises, africaines et indigènes, séduit les visiteurs par sa grande diversité. La « Caldeirara », ragoût de fruits de mer épicé cuisiné au lait de coca et la traditionnelle « Feijoada Pernambucana », cuisinée à Recife avec des haricots noirs au lieu des traditionnels haricots blancs utilisés dans le reste du pays, font partie des incontournables en matière de gastronomie.

La beauté de son archipel

Nautisme Article
Fernando de Noronha© Wikimedia

Situé à 545 kilomètres au large de Recife, l’archipel de Fernando de Naronha, bien connu des coureurs au large, fait partie des must pour les amateurs de plongée et de surf. Mais attention, cet ensemble de 21 îles de 26 km2, à la fois parc marin national et zone protégée, a un accès restreint. Mieux vaut réserver assez tôt pour être sûr de pouvoir s’y rendre.

© Google Earth
L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.