Bonifacio

© ERIC VOLTO

Bonifacio est appelée la « capitale pittoresque de la Corse » et son port est l'une des premières destinations nautiques de la Méditerranée française. Ses grottes et son site exceptionnel amènent toujours le plaisir de la fascination.

Pourquoi faire escale ?

Une citadelle admirable

Perchée sur son promontoire, elle peut paraître inaccessible à celui qui l'approche pour la première fois. Pénétrer la citadelle revient à plonger dans le patrimoine de l’Île de Beauté. Il suffit pour s’en convaincre d’observer l’ensemble architectural composé notamment de maisons aux façades ornées d’arcatures et marquées des armoiries des grandes familles, comme les Doria et les Salineri, ou d’arpenter le cimetière marin dominant les falaises, ou bien l’escalier du Roy d’Aragon, dont les 187 marches, qui auraient été creusées en une nuit, mènent au pied des falaises.

Le parc marin

Étendu sur la totalité de l’espace maritime compris entre la Corse et la Sardaigne, le parc naturel des bouches de Bonifacio est un paradis pour les observateurs de la nature. Aux curiosités géologiques que sont les falaises de craie de Bonifacio et les amas granitiques des Lavezzi vient s’ajouter la richesse des fonds sous-marins tapissés de coraux et d’herbiers de posidonie, habités par mille et une espèces marines.

Le maquis

Placé lui aussi sous la protection du parc marin, le maquis sculpté par les vents violents qui peuvent sévir dans les bouches de Bonifacio est riche de nombreuses espèces endémiques, armoise, astragale ou silène. Mais pour qui sait choisir sa saison, le maquis sec et étouffant l’été révèle à l’intersaison un tout autre visage : celui d’un milieu humide où une arborescence de mares temporaires abritent une faune d’amphibiens rare et discrète.

Escapade sympa

De part et d’autre de la ville, deux chemins de randonnée très accessibles permettent de s’enfoncer rapidement dans le maquis corse. Vers l’ouest, l’ancienne voie au départ de la marina mène le randonneur vers les plages de la Catena et de Paraguan en passant par la calanque de Fazzio. La boucle de trois heures se fait à l’ombre des Oléastres, ces oliviers sauvages qui poussent entre les Tramizi, ces hauts murs de pierre qui quadrillent la campagne corse formant les Piali. Vers l’est, on retrouve ce quadrillage depuis le chemin menant vers le cap de Pertusato et la plage Saint-Antoine dominant la Méditerranée du haut de la falaise, 80 mètres au-dessus de la mer.

Mouillage le plus agréable

L’archipel granitique des îles Lavezzi est un des mouillages préférés des navigateurs, ancré à 5 milles nautiques au sud de Bonifacio. Situé au centre des bouches de Bonifacio, dans une zone soumise à de très forts vents compliquant légèrement la navigation, l’archipel, bien que très fréquenté, regorge de mouillages tranquilles. Pour en profiter, mieux vaut arriver tôt le matin.

Plonger dans l'ambiance

Dans les Lettres de Mon Moulin, d'Alphonse Daudet, Le naufrage de la Sémillante relate l'aventure de la célèbre frégate disparue en 1855.
Astérix en Corse
dans lequel Ocatarinetabellatchitchix est la caricature d’un cuisinier bonifacien, aujourd’hui disparu.
Un destin Corse
, Alain Orsoni, édition J-C. Gawsewitch, 2011. Le fondateur du Mouvement pour l’autodétermination raconte sa Corse, celle des autonomistes, de l’engrenage de la violence et des trahisons, de son enfance à Veru en Corse-du-Sud, jusqu’à l’assassinat de son frère.
Colomba, de Prosper Mérimé, 1844. Un colonel anglais et sa fille en villégiature en corse se trouvent mêlés à une vendetta.
Les livres de François Canonici, un auteur local, qui explore les recoins de l'histoire de Bonifacio, et nous entraîne à la rencontre des fantômes qui hantent les îles Lavezzi.
Plongeon à Bonifacio, de Jean-Louis Andreani, éditions de L’aube, 2007. Humour et action caractérisent ce polar où nationalisme et racket font le jeu d’une intrigue qui entraîne le lecteur dans quelques lieux mythiques de l’Île de Beauté, telles les falaises de Bonifacio.

A Filetta, Di corsica riposu, Requiem pour deux regards, 2011. Le groupe composé de sept chanteurs interprète des polyphonies corses traditionnelles ou modernes. Il a participé dans les années 80 à la résurgence de la culture corse.

Thomas Dutronc et I Muvrini, Bonafurtuna, 2010. L’association de deux âmes corses, l’une d’adoption, l’autre de cœur offre un mélange réussi entre jazz et mélodie traditionnelle.

Le groupe Arapa chante les Lavezzi, le Sud-Corse, la terre et les hommes d’ici.

Mafiosa (2006/2014) de Hugues Pagan avec Hélène Fillières.
Série policière française qui trouve son inspiration dans le milieu corse, entre omerta et vendettas.

L'Enquête corse (2004) de Alain Berbérian avec Christian Clavier et Jean Reno.
Dans ce film, tiré de la célèbre bande dessinée de René Pétillon, le détective Jack Palmer voit une enquête de routine stoppée nette par l’omerta corse.

La charcuterie : le prisuttu, la coppa, le lonzu, le figatellu, le salamu (rosette) et le salsiccia  attention, pas de saucisson d’âne ! C’est la race porcine corse, élevée en liberté et nourrie de châtaignes et de glands, qui est à l’honneur des tables de l’Île de Beauté.

L’aubergine à la bonifacienne, farcie avec des œufs, de la tomme corse râpée, de l'ail, du basilic, et de l’huile d'olive. Ou bien l’omelette à la népita, une plante corse très parfumée, proche de la menthe ou de l’origan. Ou encore les cannellonis au brucciu, le pain des morts, sans oublier le spuntinu, le fameux casse-croute alliant charcuteries, fromages, vins et bon pain qui se déguste à n’importe quelle heure, d’où son nom qui signifie le spontané. Vous en trouverez dans des épiceries du terroir, comme Le Comptoir Bonifacien et A Roba Nostra, dans la Ville Haute.

Côté mer, la langouste rouge et l’aziminu (bouillabaisse locale) se partagent les meilleures cartes, avec les rougets, les loups, et les sardines.

Se restaurer

Les Quatre Vents

Dans un cadre élégant et décontracté, en bordure de port, une carte qui décline avec inventivité toutes les saveurs de la Méditerranée, bouillabaisse, poissons et crustacés.
Tél. : 04 95 73 07 50

Stella d’Oro

Dans ce cadre traditionnel un brin désuet avec ses barriques et sa meule de pierre, vous trouverez une cuisine semi-gastronomique savoureuse qui repose sur la pêche locale.
Tél. : 04 95 73 03 63

Le Voilier

En bonne place sur le port, sa terrasse est très attirante, tout comme sa carte. Une cuisine contemporaine qui sait mettre en valeur les produits de la pêche locale.
Tél. : 04 95 73 07 06

Dormir

Marina Di Cavu

Lové entre les rochers et baignant des odeurs du maquis, le cadre de l'établissement est agréable et verdoyant. Vous pourrez aussi profiter d'une belle vue sur les îles Cavallo, Lavezzi et la Sardaigne.
Tél. : 06 81 52 45 11

Le Genovese

Surplombant la Méditerranée, cet établissement moderne et cosy vous offre également l'une des vues les plus époustouflantes.
Tél. : 04 95 73 12 34

U Capu Biancu, 4*

Installé dans un cadre de caractère superbe, offrant une vue exceptionnelle sur les eaux turquoise du golfe de Santa Manzo, cet établissement tient à l'exigence d'un luxe qui garde toute la simplicité de l'art de vivre.
Tél. : 04 95 73 05 58

Que faire ?

Golf

Le parcours de Sperone est non seulement l’unique 18 trous de corse mais, faisant face aux Lavezzi, il compte parmi les 10 plus beaux golfs du monde.
Tél. : 04 95 73 17 13

La visite des grottes marines

Depuis l’escalier du Roy d’Aragon, le moyen le plus simple pour visiter les grottes marines est de monter à bord de l’une des très nombreuses navettes touristiques au départ de la marina.

Plongée

Baptême aux Lavezzi : une plongée encadrée ou un stage de formation vous permettra de voir de plus près ce site de rêve.
Sachez cependant que la majorité des sentiers marins sont accessibles avec un équipement léger (masque, tuba, palmes).
Tél. : 06 15 05 20 61

Randonnée

Le massif de l’Alta Rocca abrite de nombreux sites préhistoriques et donne l’occasion d’une randonnée facile. En descendant vers la Bocca di Velaco on découvre "Le Trou de la Bombe", une ouverture de 8 m de diamètre environ. Une fois arrivé à la Bocca di Velaco, vous pourrez suivre la direction "Tafonu di u Cumpuleddu", un sentier marqué en rouge. La fin de la montée est légèrement plus délicate et nécessite une petite escalade.

Bonifacio © Alex Rolet
Bonifacio © Alex Rolet
Bonifacio © F. Hédelin
Bonifacio © F. Hédelin
Bonifacio © F. Hédelin
Bonifacio © F. Hédelin
Iles de Lavezzi © F. Hédelin
Ile de Cavallo © F. Hédelin
L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.