Interview Isabelle et Olivier Racoupeau « les Amel c'est la sécurité, le confort, l'autonomie, l'aspect protecteur »

Yachting
Vendredi 19 août 2022 à 6h28

Suite à notre entretien avec Isabelle et Olivier Racoupeau, nous leur avons posé quelques questions spécifiquement sur leur collaboration avec le chantier Amel, et les projets à venir.

Amel 60 en navigation ©Easyride
Suite à notre entretien avec Isabelle et Olivier Racoupeau, nous leur avons posé quelques questions spécifiquement sur leur collaboration avec le chantier Amel, et les projets à venir.

Figaro Nautisme : Comment a débuté votre collaboration avec le chantier Amel ?

Olivier Racoupeau : « Nous avons commencé chez Amel avec le 64, qui était le fleuron de la marque, symbole d’une plaisance d’exception. Ensuite nous avons réalisé le 55, qui était un bateau de gamme historique, dans la continuité du 54, mais avec un design plus moderne. Nous avons ensuite entrepris la nouvelle génération des Amel, pour laquelle nous avons procédé à beaucoup plus de changements. Elle reste bien sûr dans l’ADN du chantier, défini notamment par une très belle cabine arrière, un cockpit central abrité avec une barre déportée sur bâbord. Il n’y a que l’héritage du gréement de ketch que nous avons abandonné. Nous avons introduit l’idée du bi-safran, une solution très adaptée aux bateaux de grand voyage car donnant de la stabilité de route sous pilote. Enfin, nous avons réinterprété les lignes pour les rendre plus actuelles, plus fluides, l’extérieur devant préfigurer ce que l’intérieur a à offrir. »

Isabelle Racoupeau : « À l’intérieur, il fallait respecter le caractère classique d’un chantier comme Amel, la prévalence de l’aspect propriétaire, amener de la richesse, beaucoup de confort, des canapés aux cabines. La cuisine devait également être utile, facile, astucieuse, car les propriétaires Amel partent pour longtemps, réalisent de vrais voyages. L’aspect nouveauté vient beaucoup du choix des essences de bois, plus contemporains. On parle bien sûr de bois véritable, pas d’Alpi, des bois d’exception, des essences fines, que ce soit pour le chêne clair, ou plus foncé, le noyer d’Amérique ou plus rare encore, le palissandre, qui a été utilisé sur un des premiers Amel 50. Nous sommes là dans un univers extrêmement chic, tendance superyacht. »

Figaro Nautisme : Les Amel 50 et 60 ont tous les deux été élus Bateaux Européens de l’Année dans la catégorie Croiseur de luxe. Ce sont avant tout des bateaux de grand voyage, qu’est-ce qui en fait leur spécificité ?

Isabelle Racoupeau : « Les premiers éléments qui me viennent à l’esprit pour ce qui concerne les Amel, c’est la sécurité, le confort, la capacité d’emport, l’autonomie qu’ils procurent, mais aussi leur aspect protecteur. Surtout, ils doivent rester faciles d’utilisation, pratiques dans leur usage quotidien au long cours. Ils doivent plaire aux propriétaires et donc ne pas oublier d’être beaux. Un beau bateau, quand on le voit, on sait ce que l’on va en faire, qu’il soit d’exploration ou de compétition, son utilisation doit être évidente. Mélanger les genres c’est trop compliqué pour moi. Tous les bateaux que nous créons doivent allier la fonction et le design. »

Olivier Racoupeau : « Oui tout à fait, le style du bateau doit répondre à sa fonction. Dans les lignes, il doit ressembler à ce qu’il est. Après on a des affinités. Pour ma part j’aime les lignes horizontales, qu’on arrive à étirer le bateau. Un voilier, il est créé pour se mouvoir avec l’air, dans l’eau, même s’il y a de la volumétrie, la fluidité doit se lire. »

Nautisme Article
© Berret-Racoupeau Yacht Design

Figaro Nautisme : Des réflexions sont en cours sur la gamme Amel ?

Olivier Racoupeau : « Oui bien sûr, toujours. Avec le chantier, nous réfléchissons par exemple à faire évoluer le cockpit de l’Amel 50, en s’inspirant de ce qui a beaucoup plu sur le 60. »

Isabelle Racoupeau : « Des recherches aussi pour l’intérieur, que nous souhaitons rendre plus riche, parfaire encore en termes de finition et de qualité perçue, avec de nouveaux matériaux, de nouvelles teintes, pour offrir toujours plus de confort visuel. »

Interview réalisée en mai 2022.

Retrouvez l'intégralité de l'interview d'Isabelle et Olivier Racoupeau dans notre hors-série Collection 2022 à découvrir ici !

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…