Vendée Globe - Clarisse Crémer : direction les Sables-d'Olonne

Vendée Globe
Vendredi 16 octobre 2020 à 12h29

Ce jeudi, Banque Populaire X a quitté les pontons de Lorient pour rejoindre les Sables-d’Olonne ce matin, d’où s’élancera le prochain Vendée Globe. Une ultime navigation au large pour Clarisse Crémer, accompagnée notamment par Armel Le Cléac’h, 24 jours avant le grand départ.

Ce jeudi, Banque Populaire X a quitté les pontons de Lorient pour rejoindre les Sables-d’Olonne ce matin, d’où s’élancera le prochain Vendée Globe. Une ultime navigation au large pour Clarisse Crémer, accompagnée notamment par Armel Le Cléac’h, 24 jours avant le grand départ.

Il approche. Chaque coucher du soleil, chaque marée, chaque tour de l’horloge ne fait que réduire le temps avant le grand départ le 8 novembre prochain du 9e Vendée Globe, le 1er tour du monde de Clarisse Crémer. La navigatrice a réussi un apprentissage express en mer et à terre en l’espace d’un an et demi ; Alors, il en faut plus pour se laisser déstabiliser par l’enjeu qui est en vue. « Je me sens plus sereine que ce que j’avais imaginé, confie-t-elle en souriant. Il y a une forme de lâcher prise parce que je sais, avec le temps imparti, qu’on a fait tout ce qui nous était possible de faire ».

L’équipe Banque Populaire : « une hotline disponible à tout moment »

Alors, avant de quitter les pontons de Lorient pour rejoindre les Sables-d’Olonne, Clarisse s’est focalisée ces derniers jours sur les aspects techniques. « L’équipe est disponible depuis le début mais là, elle l’est encore plus, raconte-t-elle. C’est une chance d’avoir eu le temps de passer du temps avec chaque membre de l’équipe pour faire les derniers ajustements. Ça chasse les petits angoisses et les appréhensions. » Ainsi, elle a vérifié une dernière fois l’avitaillement – les vivres embarqués – avec Erwan Steff, le responsable logistique.

La trentenaire s’est également attachée à tester le matériel de plongée, utile en cas de problème sur la quille, en compagnie de François Barbazanges, en charge de la mécanique et de l’hydraulique. Elle a multiplié les discussions avec Yannick Guernec pour les aspects liés à l’électronique. Et puis il y a eu le passage en revue de tout le matériel de « spare » – qui sert à remplacer des pièces si elles sont défectueuses – avec Pierre-Emmanuel Hérissé. Ce dernier, directeur technique du Team Banque Populaire, est disponible en toutes circonstances : « Il y a quelques jours, je regardais le film d’Éric Bellion sur le dernier Vendée Globe, raconte-t-elle. Il a eu quelques avaries et ça amène forcément des interrogations. J’ai mis sur pause et appelé « PE » tout de suite. L’équipe est formidable : c’est comme si j’avais une hotline disponible à tout moment ! »

Un convoyage précieux avec le tenant du titre à bord

Ce jeudi après-midi, Banque Populaire X va retrouver le large. Direction Les Sables-d’Olonne, un convoyage de moins de 24 heures avec des conditions météorologiques relativement clémentes. « Ça va être l’occasion de naviguer en configuration Vendée Globe, de vérifier la répartition du poids sur le bateau et de faire nos ultimes vérifications. » À bord, Clarisse pourra compter sur Ronan Lucas, le directeur du Team, l’inséparable « P.E », le skipper Erwan Le Roux (son skipper remplaçant), un média-man et le tenant du titre, Armel Le Cléac’h.

Le skipper de Banque Populaire n’a plus navigué avec Clarisse sur l’IMOCA depuis la Transat Jacques Vabre l’an dernier. « Cela va me permettre d’avoir un regard extérieur, confie le dernier vainqueur de la Solitaire du Figaro : je vais peut-être repérer quelques détails mais ça m’étonnerait : je connais l’équipe et je sais que le bateau est prêt, que tout le travail a déjà été fait. »

Armel Le Cléac’h : « Les progrès de Clarisse sont impressionnants »

Armel a pu constater au fil des mois la progression constante de Clarisse. En juillet 2019, il était là alors qu’elle découvrait l’IMOCA. Plus d’un an plus tard, le vainqueur du dernier Vendée Globe ne cache pas son enthousiasme. « Tu as vu la petite, elle se débrouille bien » écrit-il par texto à Ronan Lucas à l’issue de la Vendée-Arctique-Les Sables en juin dernier, la première course de Clarisse en solitaire. « En quelques mois, ses progrès sont impressionnants, d’autant qu’elle a dû s’adapter à une année particulière et à l’annulation de deux transats, souligne Armel. Elle a montré progressivement qu’elle prenait confiance dans son bateau. Certes, il reste encore beaucoup d’inconnues mais l’expérience qu’elle a acquise est primordiale avant son tour du monde. »

Ce vendredi matin au lever du soleil, Banque Populaire X a emprunté le mythique chenal des Sables-d'Olonne, avant de retrouver les autres concurrents sur les pontons. « Ça va me faire rentrer un peu dans le vif du sujet », expliquait Clarisse calmement. « Il faut qu’elle prenne du plaisir : dès qu’on s’amarre aux pontons des Sables-d’Olonne, cela signifie que toute la préparation technique et physique est terminée, rappelle Armel. On commence à plonger dans l’ambiance, à avoir un petit aperçu de ce qui nous attend le dimanche du départ. » Clarisse a hâte et elle ne s’en cache pas : « je sens que je me rapproche du moment où je vais avoir très envie que ça parte ! » Ça tombe bien, le grand départ n’en finit plus d’approcher à grand pas.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.