Mini-Transat : le leader Pogo Foiler au scanner

Course au large
Vendredi 29 octobre 2021 à 12h34

Les 87 concurrents de la Mini-Transat encore en course repartent ce vendredi de Las Palmas. Vainqueur de la première étape mais aussi, rien que cette année, de La Select Pornichet, de la Mini en Mai et du Mini Fastnet, Tanguy Bouroullec est à bord d’un sacré prototype, le Pogo Foiler Tollec MP ! Resté au pied du podium il y a deux ans alors que le couple skipper-bateau manquait de vécu commun, il est le grand favori à la victoire dans la catégorie reine des prototypes. Erwan Tymen le responsable technique du projet nous explique la démarche qui a guidé ce projet hors normes, pour un chantier qui trustait jusqu’alors les victoires en catégorie ‘série’, 10 depuis 1997 !

©Alexis Courcoux
Les 87 concurrents de la Mini-Transat encore en course repartent ce vendredi de Las Palmas. Vainqueur de la première étape mais aussi, rien que cette année, de La Select Pornichet, de la Mini en Mai et du Mini Fastnet, Tanguy Bouroullec est à bord d’un sacré prototype, le Pogo Foiler Tollec MP ! Resté au pied du podium il y a deux ans alors que le couple skipper-bateau manquait de vécu commun, il est le grand favori à la victoire dans la catégorie reine des prototypes. Erwan Tymen le responsable technique du projet nous explique la démarche qui a guidé ce projet hors normes, pour un chantier qui trustait jusqu’alors les victoires en catégorie ‘série’, 10 depuis 1997 !

Lors de la Mini 2017, devant les performances du Pogo 3 qui talonne les prototypes dans de nombreuses conditions, naît l’idée de proposer un « proto de série », soit les performances des meilleurs mais dans un budget encore raisonnable et surtout bien cadré. Pour cela il faut faire le plus simple possible, notamment en se passant de ballasts. La carène signée Guillaume Verdier adopte le volume avant des fameux scows, et une carène à la surface mouillée optimisée. Puissante, moins exposée qu’une étrave classique, elle ne présente que des avantages pour un coureur au large en solitaire, sur un bateau de 6.50m.

Nautisme Article
L'étrave© MULTImedia

Simplexité

La simplicité a cependant ses limites sur un bateau de course se voulant ultra-performant Ainsi, la quille n’est pas seulement basculante, elle est aussi télescopique. Un vérin la pousse vers le bas lorsqu’elle est basculée, maintenant le lest au maximum de la jauge, 3 mètres, améliorant grandement le couple de redressement du voilier. Plus complexe encore, la volonté de faire voler ce mini impose la présence de foils. Architecte et ingénieurs ont ici fait le choix de foils en ‘T’ proches de ceux des monocoques volants AC75 de la Coupe de l’America. Plus compacts que les formes en C ou en S, ils sont bien adaptés au gabarit Mini, apportant plus de surface au près et s’étendant moins loin au portant. Ils sont réglables dans leurs trois dimensions :

- Ils peuvent entrer et sortir pour rentrer dans la largeur maximum de la jauge Mini lors des départs, et limiter la trainée du foil au vent en navigation.

- basculer d’avant en arrière - « rake ».

- mais aussi de haut en bas - « cant ».

Nautisme Article
Les safrans© MULTImedia
50 réglages dans cockpit

Tous ces réglages reviennent croisés dans le cockpit pour pouvoir les effectuer sans quitter son poste de barre au vent. Chaque degré en plus ou en moins a une incidence forte sur la performance de l’ensemble. Le voilier All Purpose a dû dessiner des voiles spécifiques, tolérant de fortes accélérations du bateau et donc d’importantes variations en force et en direction du vent apparent. Depuis la Min 2019, les foils de safrans ont reçu eux-aussi un mécanisme de réglage du rake, indispensable pour maintenir l’assiette et le niveau de vol du bateau. Car l’objectif n’est pas de voler haut mais longtemps, régulièrement, sans atterrissages brutaux. Dans la mer formée ce réglage permet de cabrer le bateau, de l’asseoir sur sa proue, comme avec un ballast arrière mais sans le poids.

Nautisme Article
Les puits de quille© MULTImedia

Tout cumulé c’est une bonne cinquantaine de bouts qui reviennent entre les mains du skipper. Un long apprentissage est donc nécessaire avant d’acquérir tous les automatismes de réglages. Voler plus vite que le vent Mais une fois le mode d’emploi assimilé, les objectifs de performance sont clairement atteints : 23 nœuds de vitesse par 20 nœuds de vent réel, ou 5 nœuds par 5 nœuds de vent, le Pogo Foiler va aussi vite que le vent dans de nombreuses conditions. Il est vrai que les foils font fort : au près à 7 nœuds, ils produisent 300 kg de poussée soit 30% du déplacement. A 10 nœuds c’est même 50%. A 13 nœuds, le Pogo foiler vole littéralement. Qui plus est, avec 49m² de voilure au près, et 114m² sous gennaker pour 830kg de déplacement, il a la puissance d’un bateau beaucoup plus gros ! Le pari est déjà gagné pour l’entreprise fondée et toujours dirigée par Christian Bouroullec. Le Pogo Foiler est la parfaite illustration des savoir-faire d’un chantier qui n’en avait pas forcément besoin au regard de son carnet de commande bien rempli, y compris pour son nouveau 44 pieds présenté lors du tout dernier Grand Pavois de La Rochelle. Mais les développements réalisés pour le Pogo Foiler pourront intégrer dans les années à venir les modèles de série de la gamme. La performance et la fiabilité recherchées sont bien présentes avec le plus petit budget proto jamais vu, alors si en plus, à l’arrivée en Guadeloupe, la victoire est au bout…

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…