Ocean Globe Race 2023 : Cape Town, Auckland et Punta del Este en escales

Course au large
Jeudi 6 octobre 2022 à 6h33

Sir Francis Chichester a bouclé son tour du monde en solitaire précurseur en 1967, pulvérisant au passage les records de navigation des clippers autour du monde. Son exploit a contribué à la création de la première course à la voile autour du monde en 1968, la Sunday Times Golden Globe. Celle-ci se courant en solitaire, la première course en équipage autour du monde s’organisa en 1973. La légende de la Whitbread était née. Le 10 septembre 2023, l’Ocean Globe Race 2023 partira autour du monde dans l'esprit de la Whitbread originale pour célébrer son 50e anniversaire. Aujourd'hui, les trois ports d'escale sont enfin annoncés.

Auckland a toujours fait partie du parcours de la Whitbread depuis la deuxième édition en 1977. ©Tātaki Auckland Unlimited
Sir Francis Chichester a bouclé son tour du monde en solitaire précurseur en 1967, pulvérisant au passage les records de navigation des clippers autour du monde. Son exploit a contribué à la création de la première course à la voile autour du monde en 1968, la Sunday Times Golden Globe. Celle-ci se courant en solitaire, la première course en équipage autour du monde s’organisa en 1973. La légende de la Whitbread était née. Le 10 septembre 2023, l’Ocean Globe Race 2023 partira autour du monde dans l'esprit de la Whitbread originale pour célébrer son 50e anniversaire. Aujourd'hui, les trois ports d'escale sont enfin annoncés.

"Après des années de négociations avec de nombreux ports, compliquées par l’épidémie de covid et une période économique difficile, nous sommes ravis d'annoncer enfin que CapeTown, Auckland et Punta del Este sont les étapes du parcours, des villes ancrées dans l'ADN de la Whitbread originale. Nous ne pourrions pas être plus satisfaits du résultat. Nous sommes particulièrement heureux de faire escale à Auckland à mi-parcours, une escale très appréciée par les équipages de la Whitbread, puis de la Volvo Ocean Race". Don McIntyre, fondateur et président de l'Ocean Globe Race.

Nautisme Article
Le parcours de l'Ocean Globe Race 2023 inclut des étapes à Cape Town, Auckland et Punta del Este.© OGR2023

La ville du Cap est toujours une étape de choix en raison de sa position stratégique en tant que porte d'entrée des mers du Sud. L'OGR a conclu un accord avec le V&A Waterfront pour l’accueil des voiliers et va maintenant travailler avec les agences locales afin de développer les activités lors de l'escale, dont le Royal Cape Yacht Club est le yacht club hôte.

Auckland a toujours fait partie de la Whitbread depuis la deuxième édition de 1977, à laquelle ont participé Pen Duick VI, ADC Accutrac (aujourd'hui Translated 9) et Neptune, tous concurrents de l'OGR 2023. Cette escale durant les fêtes de fin d'année de l'été austral sera pour la plupart des participants l’occasion de vacances exotiques en famille, avant de passer aux choses sérieuses, à savoir la préparation du passage du Cap Horn, un rêve pour de nombreux équipages.

Chris Simpson, responsable événements majeurs pour Tātaki Auckland Unlimited : "L'accueil de l'escale australasienne est une superbe occasion de mettre en valeur le front de mer et le port de Tāmaki Makaurau Auckland à l’international, tout en apportant un soutien économique important aux secteurs de l'hôtellerie, du commerce et maritime d'Auckland. C'est l'occasion pour les habitants d'Auckland et de Nouvelle-Zélande de revivre l'histoire des premières Whitbread autour du monde. En 1977, Auckland a accueilli sa première escale de la Whitbread avec l'arrivée de 15 yachts après une deuxième étape marathonienne depuis Le Cap, en Afrique du Sud. Désormais, les habitants d'Auckland pourront créer d'autres souvenirs lorsque ces yachts rétro feront escale dans le port du centre-ville en décembre prochain. Nous sommes impatients de formaliser un accord avec les organisateurs dans les semaines à venir."

Nautisme Article
Punta del Este est le port idéal pour la dernière étape de l'Ocean Globe Race qui reviendra des mers du Sud© R.Figueredo

Punta del Este est arrivée plus tard dans l'histoire de la Whitbread lors de l'édition 1985 remportée par le voilier français L'Esprit d'Équipe skippé par Lionel Péan. Ce même voilier s'apprête à repartir pour un tour du monde dans l'Ocean Globe Race 2023 avec le skipper sablais Lionel Reigner. Le Yacht Club Punta Del Este réputé pour sa chaleureuse hospitalité, sera hôte de l'escale. Première étape après le Cap Horn, et étape finale avant le dernier sprint jusqu’à l’arrivée, l'émotion sera à son comble !

"Le Yacht Club Punta del Este est ravi d'accueillir l'Ocean Globe Race. Notre Club a une longue tradition d’hospitalité lors d'événements internationaux comme la Whitbread à qui l'OGR rend hommage. Nous sommes impatients de travailler avec l’excellente équipe de l'OGR et d’accueillir les navigateurs intrépides dont le courage et la détermination font perdurer l'esprit de la Whitbread. A bientôt !" Juan Etcheverrito Carboni, Commodore Yacht Club Punta del Este

"Maintenir la route historique des clippers était primordial pour le 50e anniversaire de la Whitbread, nous sommes donc ravis de pouvoir l'annoncer aujourd'hui. Malheureusement, les ports britanniques ont montré peu d’intérêt pour accueillir le départ et l'arrivée de cette aventure épique. Les discussions se poursuivent avec des ports de l'Union Européenne et cette décision sera annoncée dans les semaines à venir. Un prologue avant le départ est prévu, et pourrait partir du Portugal ou d'Espagne". Don McIntyre, Président-Fondateur de l’Ocean Globe Race

À un an du départ de l'Ocean Globe Race, de nombreux participants ont célébré cette date de diverses manières.

Le Swan 55 Galiana de Tapio Lehtinen, était en France pour le départ de la Golden Globe Race. Le jeune équipage du Swan 55 a parcouru 1 700 milles entre Helsinki et Les Sables d'Olonne pour être viseur de la ligne de départ officielle de l’événement. Ils sont de retour chez eux après avoir salué le départ de Tapio dans la GGR à bord de son Gaïa 36 Asteria lui aussi conçu par S&S, actuellement dans le groupe de tête de la course. Sur sa préparation, Tapio a déclaré avant de partir : "On me demande souvent si j'ai peur quand je suis en mer. Ma réponse est qu'il faut avoir peur sur terre pour ne pas avoir à avoir peur en mer. Cela vaut aussi bien pour la préparation du bateau que pour sa propre préparation au voyage."

Galiana a partagé la ligne de départ de la GGR 2022 avec L'Esprit d'Équipe de Lionel Reigner, le préparateur de Matmut, le vainqueur de la GGR 2018. L'ADN des deux événements est ancré dans la voile rétro, et il a de nombreuses synergies. Lionel Péan, vainqueur de la whitbread 1985 a baptisé son ancien voilier, de retour autour du monde en course sur l’OGR aux mains de l’autre Lionel!

Le skipper sablais Lionel Regnier est confiant : "Le bateau a bénéficié d'un profond refit et a été testé sur la Round Ireland Race et la Drheam Cup cet été. Nous sommes maintenant concentrés sur la formation de l'équipage et avons hâte de renouveler notre garde-robe. Nous sommes toujours à la recherche d'un partenaire pour financer la dernière ligne droite jusqu'au départ, y compris les équipements de sécurité, mais le bateau et l'équipage sont prêts à partir! "

Translated 9, le Swan 65 skippé par Clare Francis lors de la Whitbread 1977 sous le nom d'ADC Accutrac, a navigué aux côtés du Sayula II de la famille Carlin, vainqueur de la première édition de la Whitbread. L'équipe de Translated a annoncé lors d’une réception à Rome, un an avant le départ, la sélection de son équipage parmi les 1200 candidatures. Le co-skipper de Translated 9, Marco Trombetti, et la Team Manager Isabelle Andrieu se sont entourés de marins expérimentés, tels que la légende américaine Paul Cayard, et les illustres navigateurs italiens Vittorio et Nico Malingri.

Nautisme Article
La légende de la Whitbread et vainqueur de l'édition 1973, Sayula II, naviguant de conserve avec Translated 9, ex-ADC Accutrac de l'édition 1977 inscrit à l'Ocean Globe Race 2023© Carlo Borlenghi

Après une victoire prometteuse sur la Drheam Cup au cours de l'été, Marie Tabarly et Pen Duick VI ont remporté leur classe dans le Tour des Îles Britanniques, une épreuve mythique du calendrier du RORC qui se déroule tous les quatre ans. Alexia Barrier, auréolée de sa participation au Vendée Globe, a passé 14 jours et 21 heures à la célèbre table à cartes! Après un été bien rempli à s'entraîner et à travailler sur la sélection de l'équipage dans les grandes classiques, Pen Duick VI est de retour dans le hangar pour un petit chantier, et Marie annoncera bientôt son équipage définitif.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…