The Ocean Race : les deux flottes se rassemblent à Alicante

Course au large
Mardi 3 janvier 2023 à 6h35

Cinq IMOCA prendront le départ de la course autour du monde, tandis que six VO65 s'affronteront sur une nouvelle et intense épreuve de sprint.

© Carmen Hidalgo / The Ocean Race
Cinq IMOCA prendront le départ de la course autour du monde, tandis que six VO65 s'affronteront sur une nouvelle et intense épreuve de sprint.

11 bateaux sont rassemblés cette semaine à Alicante, en Espagne, pour les derniers préparatifs avant le départ de The Ocean Race 2022-23. L'activité à terre s'intensifie également, avec l'ouverture de l'Ocean Live Park d'Alicante prévue pour ce samedi 7 janvier.

Il s'agit de la 14e édition de la course au large emblématique autour du monde, en équipage, et ce sera la première à mettre en vedette les bateaux high-tech IMOCA quasi-volants équipés de leurs immenses foils. La flotte des VO65, qui a déjà participé à deux courses autour du monde, va maintenant relever un défi plus court, en participant à la première édition de la VO65 Sprint Cup de The Ocean Race, qui comprend trois manches correspondant aux étapes 1, 6 et 7 de la course autour du monde.

Pour les cinq équipages IMOCA qui apportent les dernières finitions en vue du départ de la course, il s'agit d'une semaine cruciale, qui mènera à la course In-Port dimanche 8 janvier, avant le grand départ pour la première étape de The Ocean Race - Alicante, le Cap-Vert - le 15 janvier.

Sur la ligne de départ, cinq grandes équipes IMOCA seront présentes :

11th Hour Racing Team (USA) ; skipper Charlie Enright

Team Malizia (GER) ; skipper Boris Herrmann

Team Holcim-PRB (SUI) ; skipper Kevin Escoffier

GUYOT environnement-Team Europe (FRA/GER) ; skipper Benjamin Dutreux

Biotherm Racing (FRA) ; skipper Paul Meilhat

C'est une période particulièrement chargée pour les quatre équipes IMOCA qui ont participé à la Route du Rhum en novembre dernier. Après un retour en Méditerranée au mois de décembre, chacun de ces bateaux a subi un chantier et des mises au point pour se préparer à la course en équipage. Ils devront ensuite se soumettre à un processus de mesure pour vérifier leur conformité à la jauge IMOCA.

« Cela a représenté une énorme quantité de travail pour notre équipe », a déclaré le skipper de Holcim-PRB, Kevin Escoffier. « Heureusement, nous avons des personnes qui ont un peu d'expérience de The Ocean Race, ce qui facilite l'organisation sur le plan sportif et technique. Je suis très fier de ce que nous avons accompli en si peu de temps. »

« Nous sommes impatients de remettre le bateau à l'eau aujourd'hui et de naviguer à nouveau. Ces bateaux sont incroyables et j'ai hâte d'apprendre jusqu'où nous pouvons les pousser avec un équipage complet. Il y a cinq grandes équipes, cinq grands bateaux et beaucoup de très bons marins dans la flotte, donc nous savons qu'il sera important de bien commencer et la courbe d'apprentissage sera très importante pour obtenir un bon résultat lorsque nous arriverons au bout à Gênes, en Italie. »

Pour 11th Hour Racing Team, la préparation finale avant le départ a été planifiée bien en avance. L'équipe est arrivée à Alicante juste à temps pour entamer la nouvelle année et apporter la touche finale à son monocoque.

« Notre équipe est déjà passée par tout le processus de mesure, donc cette dernière étape est une formalité », a déclaré Jack Boutell après son arrivée à Alicante. « Le bateau est prêt, l'équipe est prête, et nous n'aurions rien pu faire de plus pour être parés au départ. Dans toutes les équipes avec lesquelles j'ai travaillé, on ne ressent l'ampleur du projet que lorsqu'on est dans le port de départ. C'est toujours à ce moment-là que tu te rends compte de l'incroyable opportunité qui t'attend. Je pense que je suis dans cette phase de transition en ce moment, où je suis à la fois excité et inquiet, mais le stress du départ ne m'a pas encore envahi. »

Quatre des équipes IMOCA sont maintenant basées à la marina de l'Ocean Live Park à Alicante, avec GUYOT environnement-Team Europe qui devrait arriver vendredi, après avoir reçu une dérogation de la direction de course pour poursuivre la préparation de son bateau à Barcelone cette semaine.

La flotte des VO65 participant au sprint VO65 de The Ocean Race compte désormais six concurrents, avec l'ajout de dernière minute de l'équipage autrichien/italien la semaine dernière :

Mirpuri Foundation Racing Team (POR), skipper António Fontes.

WindWhisper Racing Team (POL) ; skipper Pablo Arrarte

Team JAJO (NED) ; skipper Jelmer van Beek

Ambersail 2 (LIT) ; skipper Rokas Milevičius

Viva México (MEX) ; skipper Erik Brockmann

Austrian Ocean Racing - Team Genova (AUT/ITA) ; Gerwin Jansen

Cinq VO65 sont maintenant présents à Alicante, l'équipe autrichienne/Genova devant arriver mardi après une livraison en provenance de Gênes alors que Viva Mexico arrive ce lundi. La Mirpuri Foundation Racing Team a été la première équipe à arriver la semaine dernière, suivie de WindWhisper, Team JAJO et Ambersail 2 lundi matin.

« C'est agréable d'être de retour ici à Alicante pour voir l'événement en pleine effervescence avec un nombre élevé de participants à la course », a déclaré Rokas Milevičius, le skipper d'Ambersail 2. « C'est le moment le plus excitant pour nous. Nous avons fourni beaucoup d'efforts au cours des derniers mois pour que le drapeau lituanien soit enfin sur la ligne de départ. Nous regardons les autres bateaux sur le quai ici, en essayant de voir qui a le dessus. Pour nous, nous avons une équipe jeune et enthousiaste. C'est la voile, tout peut arriver et je suis vraiment impatient de prendre le départ. »

L'Ocean Live Park d'Alicante ouvrira ses portes samedi 7 janvier avant la course In-Port Race dimanche 8 janvier. La VO65 In-Port Race sera la première à 1400 CET, suivie de l'IMOCA In-Port Race à 1600 CET.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…