Brendan Berne, Ambassadeur de l'Australie en France : « le coronavirus est un deuxième coup porté à notre pays... »

Carnet de voyage
Dimanche 19 avril 2020 à 7h30

Après les feux de brousse qui ont ravagé le paysage australien en septembre dernier, c’est le coronavirus qui s’abat sur le pays des Kangourous. Brendan Berne, Ambassadeur de l’Australie en France fait le point sur la situation et délivre un message d’espoir pour ce pays à l’attrait touristique.

©Office du Tourisme Australie Mark Fitz Photography
Après les feux de brousse qui ont ravagé le paysage australien en septembre dernier, c’est le coronavirus qui s’abat sur le pays des Kangourous. Brendan Berne, Ambassadeur de l’Australie en France fait le point sur la situation et délivre un message d’espoir pour ce pays à l’attrait touristique.

Comment se passe le confinement en Australie ?

« Nous sommes touchés tout comme la France par le coronavirus et depuis quelques semaines le gouvernement australien a demandé aux citoyens de rester chez eux. Le 14 avril 2020, nous comptions environ 6 400 cas de Covid-19 dont 60 décès. Il faut savoir que plus de 400 personnes ont contracté le virus à l’étranger, notamment dans des espaces fermés comme les bateaux de croisière. Mais nous restons positifs lorsque nous regardons ce qui se passe ailleurs dans le monde, en Chine ou bien en Europe. Le gouvernement a essayé d’agir rapidement et a lancé le plan australien d’urgence du secteur de la santé. Les gouverneurs des différents États australiens se réunissent régulièrement pour prendre des mesures visant à ralentir la propagation du virus. Le gouvernement australien a également mis en oeuvre des restrictions sur les arrivées internationales ainsi que des règles strictes de distanciation sociale. Les gens doivent rester chez eux et éviter les voyages non essentiels. »

Quel est l'impact du confinement sur le secteur du tourisme ?

« Comme partout, l’industrie du tourisme australien traverse l’une des périodes les plus difficiles qu’elle n’ait jamais connues. Les interdictions des voyages de masse ont créé une situation inédite et sans précédent pour ce secteur. Nous avons pris des mesures sérieuses pour arrêter la propagation du virus et malheureusement cela va de pair avec l’arrêt des voyages internationaux et nationaux. La demande de vol a disparu et l’industrie du tourisme australien vit une période plus que difficile car le coronavirus est survenu juste après les incendies. Plusieurs plans d’action ont été élaborés afin de subvenir aux entreprises touristiques affectées par ces deux événements. Ainsi, nous avons mis sur pied le programme « Job Keeper » évalué à environ 90 milliards d’euros afin de préserver les métiers du secteur touristique. »

Nautisme Article
Nous voulons que les gens continuent de rêver aux expériences uniques qu?ils pourront faire en Australie une fois la situation rétablie. © Office du Tourisme Australie Osprey Creative

Quelles sont vos actions de communication pour relever le secteur du tourisme après le confinement ?

« Malgré tout, les paysages de l’Australie restent très attractifs pour de nombreux touristes qui n’ont pas perdu cette envie de voyager malgré les circonstances. Nous essayons donc de nous adresser aux touristes de l’après-confinement. Avec le message « with love from Australia » nous souhaitons montrer aux voyageurs que le pays les accueillera, en temps voulu, à bras ouverts. Grâce à cette campagne, nous souhaitons véhiculer un message d’espoir et de paix. Nous voulons que les gens continuent de rêver aux expériences uniques qu’ils pourront faire en Australie une fois la situation rétablie. Pour l’instant, nous nous concentrons sur le soutien de notre industrie du tourisme afin qu’elle soit prête à accueillir les visiteurs au moment opportun. »

Qu’en est-il des incendies en Australie ?

« Heureusement les incendies se sont complètement arrêtés grâce aux efforts héroïques des pompiers qui ont permis de venir à bout de tous les feux de brousse du pays. La réhabilitation et le redressement de certains endroits touristiques comme Kangaroo Island sont désormais bien engagés et cette mauvaise période est dernière nous. Le gouvernement australien, le peuple australien et moi-même avons été extrêmement touché par les messages de soutien venus du monde entier. Cependant, ce qui est tragique pour l’Australie c’est l’enchainement avec le coronavirus. C’est un deuxième coup porté sur notre pays juste après la fin des incendies. »

Nautisme Article
Avec le message « with love from Australia » nous souhaitons montrer aux voyageurs que le pays les accueillera, en temps voulu, à bras ouverts ! © Pixabay

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.