« Nous avons rouvert le Mont Saint-Michel le 11 mai et depuis, la fréquentation est en hausse »

Carnet de voyage
Samedi 23 mai 2020 à 7h01

Le Mont Saint-Michel est le deuxième monument le plus visité de France, derrière l'Arc de Triomphe. Ce joyau normand attire tous les ans des millions de visiteurs. Et cette année, après deux mois coupé du monde, il est de nouveau rouvert au public depuis le 11 mai. Entretien avec Hervé Bierjon, directeur de l'office du tourisme du Mont Saint-Michel.

©w
Le Mont Saint-Michel est le deuxième monument le plus visité de France, derrière l'Arc de Triomphe. Ce joyau normand attire tous les ans des millions de visiteurs. Et cette année, après deux mois coupé du monde, il est de nouveau rouvert au public depuis le 11 mai. Entretien avec Hervé Bierjon, directeur de l'office du tourisme du Mont Saint-Michel.

Comment s'est passé le confinement au Mont Saint-Michel ? « Le Mont Saint-Michel est une commune donc il est resté ouvert pendant le confinement sauf que le pont passerelle qui permet de relier le continent au rocher fait 2,5 km. Avec la limite des 1 km de déplacement autour de chez soi, forcément cela compliquait les choses ! Il n’y avait que la trentaine de résidents habituels dont la moitié est composée de congrégations religieuses qui vivent à l’année. »

Le Mont est désormais rouvert au public. Comment cela se passe-t-il ? « Nous avons rouvert le lundi 11 mai et ceux sont venus ce jour-là, les aficionados du lieu, ont passé un moment exceptionnel. Le Mont pour eux tout seuls ! Depuis la fréquentation est en hausse. Le premier week-end qui a suivi le déconfinement nous avons eu 1 500-2 000 visiteurs le dimanche et quelques restaurateurs avaient rouvert, proposant des formules à emporter. Nous attendons 5 000 à 7 000 personnes par jour pour ce week-end de l’Ascension. Le jeudi de l’Ascension l’année dernière, il y avait eu 23 000 visiteurs. »

Nautisme Article
© Wikimedia

Quelles mesures avez-vous mises en place ? « Le rythme des navettes est d’une navette toutes les 8 minutes, tout en encourageant les gens à se rendre à pied au Mont, ce qui représente une heure de marche aller et retour, dans un cadre plus qu’agréable.

L’Abbaye n’a pas rouvert encore. Actuellement, un projet de réservation en ligne est à l’étude : nous voulons proposer aux gens de pouvoir réserver un créneau horaire pour leur visite. Si vous réservez à 10h, il n’y aura pas foule… c’est une opportunité de découvrir le Mont différemment, et de fluidifier les visites.

Pour la réouverture des restaurants, nous espérons début juin. En dehors des trois établissements qui font de la vente à emporter, ils sont souvent adossés à un hôtel. Il y a un équilibre économique entre les deux : l’hôtel sans le restaurant c’est compliqué pour les clients qui passent une nuit et la limite des 100 km réduit considérablement la clientèle. Donc certains n’ouvriront pas, surtout que la règle de 4m2 par table n’est pas réalisable pour la plupart. »

Nautisme Article
L'Abbaye du Mont Saint-Michel est toujours fermée au public.© Wikimedia

Êtes-vous optimiste pour la saison estivale ? « On attend de voir comment vont se passer le week-end de l’Ascension et de la Pentecôte. Je pense que ce seront de très bons indicateurs. Tout en prenant compte que les 50% d’étrangers qui font la fréquentation annuelle ne seront pas là cet été… il est difficile d’avoir une idée sur le déroulement de la saison estivale. D’autant plus que l’on ne sait pas si l’épidémie ne va pas créer un facteur d’anxiété pour cet été, et si les gens seront inquiets de se rendre au Mont Saint-Michel, qui est très fréquenté. D’ailleurs actuellement, les petites venelles sont fermées, afin de respecter les règles de distanciation puisque les croisements sont impossibles dans ces petites rues. Seuls les axes principaux et les voies les plus larges sont ouverts. La rue avec les commerces est en sens unique en montant mais il y a plusieurs sens de circulation à l’intérieur du Mont, tout le monde n’est pas à la queue leu leu. »

Et pour les activités autour du Mont ? « Depuis vendredi dernier, une soixantaine de plages ont rouvert, dont la majorité des plages autour de la baie du Mont Saint-Michel. Il y a également une reprise d’une activité emblématique du Mont : la traversée de la baie avec des guides agréés qui proposent au départ de Genêts ou Saint-Léonard (petits villages situés sur la côte nord) des traversées jusqu’au Mont, soit 15 km aller-retour environ, pour 3-4 heures de marche. Les balades se font par petits groupes de neuf personnes ainsi que le guide. Les demandes reprennent, ainsi que pour cet été pour cette activité. Nous avons donc un regard optimiste malgré tout. »

Nautisme Article
Il y a également une reprise d?une activité emblématique du Mont : la traversée de la baie avec des guides agréés.© Pixabay

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.