Escale au port de Saint-Quay-Portrieux

Carnet de voyage
Dimanche 22 novembre 2020 à 6h33

Il fait partie des rares ports de Bretagne Nord accessible 24/24 heures quelle que soit la hauteur de marée. Inauguré il y a 20 ans, il n’a cessé de compléter ses équipements et d’étoffer ses services pour qu’une escale soit non seulement agréable mais aussi pour que l’on puisse compter sur des compétences techniques.

©Albert Brel
Il fait partie des rares ports de Bretagne Nord accessible 24/24 heures quelle que soit la hauteur de marée. Inauguré il y a 20 ans, il n’a cessé de compléter ses équipements et d’étoffer ses services pour qu’une escale soit non seulement agréable mais aussi pour que l’on puisse compter sur des compétences techniques.

Les services proposés par le port

Il bénéficie du label Gold Anchor délivré par le T.Y.H A. (The Yacht Harbour Association) et le M.I.A.A (Marina Industry Association of Australia). 200 marinas dans le monde ont ce label qui garantit la qualité des services et des équipements offerts. De plus, le Pavillon Bleu lui a été accordé. Rappelons que ce label repose sur quatre critères : éducation à l’environnement, environnement général, gestion des déchets et de l’eau. Ce port, très prisé des britanniques, diffuse des conseils et donne des recommandations grâce à l’initiative de la British Marine et de The Clean Marina. Côté pratique, un local « Tri Marin » comprend des containers pour les ordures ménagères, les emballages, les batteries, la récupération des huiles usagées. A noter, également, une aire de carénage et un système de pompage pour les eaux noires et eaux de cale, situé sur le ponton du carburant. Pour la manutention, sont proposés un chariot élévateur et une grue (50 et 30 tonnes), une zone technique de 1200 m² avec une grue (45 tonnes). La capitainerie est ouverte de 9 heures à 18 heures et le bureau des escales en haut du ponton visiteurs (n° 7) est ouvert jusqu’à 20 heures durant l’été. Le personnel du port est présent de 7 heures à 20 heures et, pendant la nuit, une équipe de surveillance veille sur le canal 9 et assure l’accueil des plaisanciers. Les douches et les toilettes au nombre de 20 ainsi que les lavabos et les bacs à vaisselle sont accessibles 24h/24. Pour y accéder, un code vous sera remis à la capitainerie.

Nautisme Article
Vue du chemin des douaniers© Albert Brel

Port à échouage et cale de mise à l’eau

Le port à échouage offre 450 places dont 8 sont réservées aux visiteurs. En temps normal, une navette permet aux plaisanciers de rejoindre la terre (cale de la capitainerie et les bateaux). Dans le port à échouage (Quai Robert Richet), une cale permet la mise à l’eau des bateaux +/- 4 heures autour de la marée haute. Pour les bateaux transportables, sa largeur de 6 m donne un accès routier facile avec possibilité de manœuvres. En principe dans ce port, la durée du séjour est limitée à 3 jours pendant les mois d’été. Avant d’entrer dans ce port (accueil de 9/12h, 13/17h30), il est prudent et conseillé de se renseigner à la capitainerie (02 96 70 86 58 / 06 89 10 50 15) ou par VHF (canal 9).   

Nautisme Article
Chemin du Port d'Armor© Albert Brel

Un peu d’histoire

Les travaux pour la réalisation de ce port ont commencé en 1988. Ce port en eau profonde a été entièrement gagné sur la mer. Les travaux durèrent 2 ans et ce fut le plus grand chantier de travaux publics en Bretagne. Rien que pour la construction de la digue de 1,7 km, il fallut acheminer plus de 2 millions de tonnes de roches. Ce bassin de 17 hectares qui se partage entre pêche (partie Nord) et plaisance (partie Sud), plus une zone technique de 5 hectares a été inauguré en 1990 par Eric Tabarly. A ses débuts, ce port fut concédé à une société privée, le succès ne fut pas celui escompté. En 1998, le département et la commune décidèrent la création du syndicat mixte « Saint-Quay Port d’Armor » puis d’une régie autonome pour assurer la gestion. Un nouveau départ était donné avec succès qui ne se dément pas plus de 30 ans après.          

La navigation

L’entrée de la rade de Saint-Quay se fait par le Nord et ne pose pas de difficultés particulières, de jour comme de nuit, si l’on respecte le balisage. Les deux amers remarquables sont l’ile Harbour et la tourelle de Madeux surmontée d’une bouée cardinal ouest. Il faut contourner à bonne distance (0,5 mille) par le Nord cette tourelle et faire route dans le chenal bordé au NE par les îles de St-Quay-Portrieux. On laissera à l’Ouest les Moulières de Saint-Quay (cardinale Nord), la moulière de Pontrieux (cardinale Est) pour rejoindre l’entrée du port. De nuit, les trois amers remarquables sont le feu d’atterrissage de Saint-Quay (Dir.Iso.WRG 4s sect. W 159°/179°), du Herflux (Dir.FI(2).WRG 6s sect.W 125°/135°) et de l’ile Harbour (FI.WGR 4s sect. W 358°/011°). Les dangers à l’Ouest sont les Moulières de St-Quay (cardinale Nord) et les Moulières de Pontrieux (cardinal Est). Lorsque l’on arrive du SE, le chenal est signalé par le feu blanc d’atterrissage de St-Quay.

Les balades au départ du port

Nautisme Article
Port de pêche© Albert Brel

Vous avez le choix entre le chemin des douaniers (GR34) et le circuit du port d’Armor.

Le circuit des douaniers, au départ du port, vous fait découvrir les demeures du début du siècle, le château de Calan, le Portrieux où furent réalisés les premiers ouvrages d’art de la baie et d’où partirent en 1612 les premières goélettes pour la pêche à Terre-Neuve pour arriver à plage de la Comtesse et à l’île du même nom accessible à marée basse. En continuant la promenade, vous arriverez à la pointe du Sémaphore où le panorama permet de découvrir le plateau des îles de St Quay mais aussi le cap Fréhel et Bréhat. On longe ensuite les plages du Châtelet, du Casino, de la Grève Noire et de la grève Gicquel dominée par le rocher du Gerbot d’Avoine.

Le circuit du port d’Armor, permet en longeant le port d’échouage de se diriger vers l’aire de carénage et les chantiers de réparation de bateaux. On peut admirer vers le large la digue en pierre du vieux port avec son extrémité un fanal vert. Ce feu fut le premier du genre à avoir été installé en France. Il fut présenté à l’exposition universelle de Paris en 1867. Au bout du quai, vous arrivez dans le parc départemental de Port-es-Leu qui surplombe la mer et les îles. Au bout du chemin, vous découvrirez la plage de sable fin du Moulin, idéale pour la baignade.    

Nautisme Article
Bateaux de pêche© Albert Brel

Renseignements utiles

Capitainerie téléphone 02 96 70 81 30, 06 63 67 71 77, VHF canal 9

Nombre de places : 1030

Nombre de place visiteurs : 100

Tailles des bateaux : 6 à 25 m

Ponton visiteur : n° 7

Profondeur : 3 m

Port échouage tél. 02 96 70 95 31, 06 89 10 50 15

Carburant 24h/24h ponton devant la capitainerie

Liste d’attente : 800 bateaux. Comptez 10 ans pour les bateaux de 6 à 9 m et 5 ans pour les bateaux de 10 à 12 m).

Réservation saisonnière : il est possible de réserver une place pour la saison estivale. Se renseigner à la capitainerie.

Nautisme Article
© Albert Brel

Île de la Comtesse © Albert Brel
Plage de la Comtesse © Albert Brel
Plage du Châtelet © Albert Brel
L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.