Le Portugal a rouvert ses portes au tourisme européen

Carnet de voyage
Lundi 17 mai 2021 à 10h06

Le Portugal, qui autorise depuis aujourd'hui, lundi 17 mai, les voyages touristiques pour la plupart des Européens, espère donner un coup de pouce à une filière, principal moteur de son économie, touchée de plein fouet par la pandémie.

Le Portugal, qui autorise depuis aujourd'hui, lundi 17 mai, les voyages touristiques pour la plupart des Européens, espère donner un coup de pouce à une filière, principal moteur de son économie, touchée de plein fouet par la pandémie.

Après le Royaume-Uni la veille, le Portugal a autorisé samedi "tous types de voyage" y compris "les voyages non essentiels", à partir de ce lundi, pour la plupart des pays européens dont le taux d'incidence est "inférieure à 500 cas pour 100.000 habitants au cours des 14 derniers jours", selon un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Tous les passagers de plus de deux ans devront toutefois présenter, avant l'embarquement, un test PCR négatif de moins de 72 heures. Les compagnies aériennes qui embarqueraient des passagers sans test encourent "une amende de 500 à 2.000 euros par voyageur", selon le communiqué. Sur place, le port du masque est toujours obligatoire en extérieur et en intérieur lorsque la distanciation n'est pas possible. Le pays n'a plus de couvre-feu à l'exception de Madère et de l'archipel des Açores, les bars et restaurants ont rouvert, jusqu'à 22h30, ainsi que les sites touristiques et les musées.

Les restrictions, limitées aux voyages essentiels, se maintiennent pour les pays dont le taux d'incidence est supérieur à 500 cas pour 100.000 habitants. Ils seront en outre soumis à une quarantaine de 14 jours.

Dans cette liste figurent cinq Etats de l'Union européenne (Chypre, Croatie, Lituanie, Pays-Bas et Suède) et des pays comme l'Afrique du Sud, le Brésil et l'Inde.

"Les restrictions se maintiennent pour les pays tiers" dont les voyageurs sont autorisés à se rendre au Portugal uniquement pour les voyages essentiels, a précisé à l'AFP un porte-parole du ministère de l'Intérieur. Les voyages essentiels concernent notamment les déplacements pour des motifs professionnels, les études, le regroupement familial ou des raisons de santé.

L'annonce du gouvernement portugais intervient après le feu vert la veille pour les voyages touristiques depuis le Royaume-Uni à partir de lundi.

Après un hiver meurtrier marqué par plusieurs semaines au premier rang mondial en nombre de nouvelles contagions par rapport à sa population de 10 millions d'habitants, le Portugal a entamé le 1er mai la dernière étape d'un déconfinement graduel qui, pour l'heure, n'a pas provoqué de regain de l'épidémie de Covid-19. Cette embellie sanitaire avait amené Londres à placer le Portugal dans sa "liste verte" de 12 pays où ses ressortissants pourront se rendre à partir de lundi sans devoir rester en quarantaine à leur retour.

"Le Portugal est le seul pays de l'Union européenne à figurer dans cette liste", s'est félicité la secrétaire d'Etat au Tourisme, Rita Marques, qui a expliqué à l'AFP qu'étant donné "la proximité entre les deux pays, c'est important de chérir ce marché".

Dès aujourd'hui, une trentaine de vols en provenance du Royaume-Uni sont attendus au Portugal, dont plus de la moitié à Faro, principale ville de la région touristique de l'Algarve (sud).

"Je pense qu'il y aura beaucoup de touristes en Algarve la semaine prochaine", a précisé à l'AFP Jacqueline Steadman, directrice de l'agence Traveltimeworld.

Ces prévisions sont une aubaine la filière touristique sinistrée par la pandémie de Covid-19. Après une année 2020 catastrophique, les professionnels portugais redoutaient de voir s'échapper une deuxième saison d'été. Avec une contribution de 12,8 milliards d'euros, le tourisme a représenté 6,3% du PIB portugais en 2020, contre 11,8% l'année précédente, selon l'Institut national des statistiques.

Par rapport aux autres destinations estivales en Europe, "le Portugal part favori", se réjouit, dans des déclarations à l'agence Lusa, Daniel Alexandre do Adro, vice-président de l'association des hôteliers en Algarve (AIHSA).

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.